Les allergies cutanées

Les symptômes et les traitements des allergies cutanées
2 avis

Les allergies cutanées sont de plus en plus fréquentes. 15 à 20 % des Français connaissent une poussée d’urticaire au cours de leur vie et près de 18 % souffriraient d’eczéma.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/08/2013

Les allergies cutanées

Les allergies cutanées sont des allergies dont les symptômes se manifestent au niveau de la peau. Comme toutes les allergies, elles sont le résultat d’un processus de sensibilisation à un allergène bien particulier.
On ne naît donc pas allergique, on le devient ! Vous pouvez ainsi supporter pendant très longtemps le port de boucles d’oreilles en nickel... et développer du jour au lendemain une intolérance à cette matière, avec les rougeurs et démangeaisons qui l’accompagnent.
Cette réaction est due à la libération d’une molécule favorisant l’inflammation, l’histamine, qui survient lorsque l’organisme pense être en présence d’un corps étranger. Une fois l’allergie apparue, elle perdure généralement dans le temps.

Il faut distinguer deux grands types d’allergies cutanées :

 

  • L’urticaire : une allergie immédiate

La poussée d’urticaire est une réaction cutanée immédiate qui survient au contact d’un allergène.

 

  • L’eczéma : une allergie retardée

L’eczéma allergique est une réaction cutanée qui survient dans les 48 heures qui suivent le contact avec un allergène. On parle aussi d’eczéma exogène ou de contact. Il ne faut pas le confondre avec la dermatite atopique, qui est un eczéma de type non allergique, essentiellement d’origine génétique.

 

  • L’œdème de Quincke : une allergie rare

L’œdème de Quincke est une forme assez particulière d’urticaire, qui ne se produit pas au niveau de la peau mais au niveau des tissus sous-cutanés. Il entraîne un gonflement du visage, en particulier autour des yeux, de la bouche et parfois au niveau du pharynx, avec un risque d’asphyxie. Ce phénomène est cependant très rare.

 

Les causes des allergies cutanées

  • L’urticaire

Les allergènes les plus fréquents sont le latex (gants), les piqûres d’insectes, mais aussi les allergènes alimentaires comme les fraises, les crustacés, les œufs, le lait, etc.  
L’urticaire peut aussi être d’origine médicamenteuse (antibiotiques à base de pénicilline, anti-inflammatoires, aspirine, etc.).

 

  • L’eczéma

L’eczéma survient souvent au contact du nickel (boucles d’oreilles, boucles de ceinture, etc.), du caoutchouc mais aussi de certains parfums, teintures pour cheveux et autres produits cosmétiques.

 

Allergie cutanée : les symptômes

  • L’urticaire

L’urticaire crée des papules, lésions qui surélèvent la peau, provoquant gonflement, rougeurs et démangeaisons importantes.
Les lésions ressemblent à celles que provoque une piqûre d’ortie (« urtica » en latin), d’où le nom d’ « urticaire ».
Généralement, ces symptômes disparaissent dans les 24 heures mais peuvent parfois se prolonger jusqu’à plusieurs semaines.

 

  • L’eczéma

L’eczéma se manifeste d’abord par une rougeur mal délimitée et de très petites vésicules. Les vésicules ont ensuite tendance à se regrouper et à former des « bulles » avec suintement, puis apparition de croûtes.
Les démangeaisons sont en général très importantes. Les symptômes persistent de quelques jours à quelques semaines.

 

Allergie cutanée : le diagnostic

Le diagnostic des allergies cutanées se fait d’abord sur base de l’examen clinique et de l’interrogatoire du patient... qui suffit parfois à identifier le présumé coupable !
Si l’allergène n’est pas identifié, on peut procéder à des tests cutanés : des patchs imprégnés de différentes substances à tester sont appliqués sur la peau afin d’en observer les réactions.

 

Les traitements des allergies cutanées

  • L’urticaire

Les démangeaisons provoquées par l’urticaire peuvent être soulagées à l’aide d’un anti-histaminique.

 

  • L’eczéma

Les symptômes de l’eczéma sont généralement améliorés par l’application régulière de crèmes grasses. Des pommades à la cortisone sont parfois utilisées. Les démangeaisons peuvent également être soulagées par la prise d’un anti-histaminique.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Le traitement des allergies cutanées passe d’abord par l’éviction de l’allergène. Votre dermatologue vous aidera à identifier les substances que votre peau ne supporte pas !

Mais si les symptômes sont déjà là, certains médicaments permettront de vous soulager rapidement.

À lire aussi
Les différents visages de l’eczéma
Les allergies au soleil

 

Source
Interview du Dr Dominique Tennstedt, dermatologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 12/08/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Prévenir les allergies au soleil
Parfois, plutôt que de donner un beau teint hâlé, le soleil provoque d’atroces petites plaques qui g…
Eviter les méfaits du soleil
Bon pour la mine, le moral, faire le plein de vitamine D… Les bienfaits du soleil sont nombreux. Mai…
Déterminer l'origine d'une allergie pour mieux la traiter
Les yeux qui pleurent, le nez qui chatouille, des démangeaisons insupportables..., les allergies fra…