Sida : quels traitements ?

Sida : quels traitements ?
0 avis

S'il n'existe encore aucun traitement qui permette de guérir du sida, les traitements ont bien évolué et permettent aux personnes séropositives prises en charge précocement de vivre tout à fait normalement.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/07/2015

En France, on estime qu'en moyenne 6000 personnes sont contaminées chaque année par le virus du sida. Celles-ci bénéficient de traitements moins contraignants et très efficaces : une personne dépistée précocement et mise rapidement sous traitement affiche une espérance de vie identique à une personne non malade.

 

Bloquer le virus

Les traitements actuels ne permettent pas d'éliminer le virus. Ils permettent cependant de garder l'infection sous contrôle en empêchant le virus de se multiplier et de détruire les cellules du système immunitaire. 

Pour atteindre ces deux objectifs, ils doivent agir à plusieurs niveaux : 

  • empêcher le virus de se lier avec les cellules cibles du système immunitaire ;

  • l'empêcher de transformer son ARN en ADN ;

  • l'empêcher de produire les protéines nécessaires à la formation de nouveaux virus ;

  • l'empêcher d'intégrer son ADN à celui des cellules dans lesquelles il se reproduit.

Ce sont ces différentes actions combinées qui permettent aux traitements de contrôler efficacement l'infection. 

 

Une trithérapie 

Pour parvenir à mener de front ces 3 actions, il faut associer différentes molécules antivirales, généralement trois. C’est pourquoi on parle de trithérapie. Il est par ailleurs indispensable que le traitement repose sur plusieurs molécules afin que le virus ne développe pas de mécanismes de résistance. En effet, si le virus réussit rapidement à résister à l’une, il ne parvient pas à développer une résistance aux trois en même temps. 

 

Un traitement qui demande de la régularité

Particularité du traitement contre le sida : l'obligation de le prendre à vie et de manière régulière. S'il n'est pas pris tous les jours, il devient moins efficace voire plus du tout si les oublis sont trop fréquents. 

Pourquoi ? À chaque oubli, la pression exercée sur le virus diminue et il a la possibilité de muter afin de résister au traitement. Le traitement qui fonctionnait très bien, devient alors de moins en moins efficace et doit être modifié pour réussir à contrôler les "nouveaux" virus. Avec le risque de ne pas retrouver de traitement qui fonctionne correctement. 

 

Une même action mais de nouvelles molécules

Depuis les débuts de la lutte contre le sida, le principe du traitement est resté le même mais les molécules ont bien évolué. Avant, il fallait prendre plusieurs comprimés plusieurs fois par jour à des heures précises pour que le traitement se révèle efficace. Aujourd'hui, il existe des médicaments combinés. C'est-à-dire des médicaments qui se composent de plusieurs molécules antivirales (et donc de plusieurs anciens médicaments). Ce qui a permis d'améliorer le traitement au quotidien :

  • la majorité des patients prend 1 à 3 médicaments une seule fois par jour ;

  • il ne faut plus forcément le prendre à la même heure chaque jour, il reste efficace s'il est pris plus ou moins au même moment : tous les matins, par exemple ;

  • les nouvelles molécules sont mieux tolérées et la plupart des patients ont peu d’effets secondaires. 

 

De nouvelles recommandations 

Parallèlement à l'évolution des médicaments, la législation a également changé : aujourd'hui, toute personne diagnostiquée séropositive se voit proposer un traitement. Jusqu'il y a peu, le traitement n'était proposé que lorsque le système immunitaire commençait à montrer des défaillances. 

 

Quid des traitements préventifs ?

Il existe 2 types de traitements préventifs : 

  • Le traitement post-exposition qui comme son nom l'indique se prend après un rapport sexuel à risque ou après un contact avec une seringue contenant du sang contaminé, par exemple. Il s'agit d'une trithérapie classique qui doit être prise dans les 48h qui suivent l'exposition et ce, pendant 4 semaines.

  • Le traitement pré-exposition qui se prend avant le comportement à risque, par exemple avant un rapport sexuel dans le cas d'un couple où un seul des partenaires est séropositif, par exemple. Ce traitement utilisé aux Etats-Unis n'est actuellement pas autorisé en France. 

 

Quels traitements dans le futur ?

Pour le moment aucune piste sérieuse ne permet d'envisager l'arrivée prochaine d'un traitement curatif. En revanche, la recherche avance et de nouvelles formes d'administration de la trithérapie pourraient voir le jour. Notamment un traitement sous forme d'injection à prendre toutes les 4 à 6 semaines. 

 

À lire aussi

Sida : un vaccin entre espoir et désillusions

Sida : un test fiable en 30 minutes

 

Source

Merci au Dr Jean-Luc Meynard, infectiologue, Hôpital Saint-Antoine, Paris


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/07/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment servir de l'autotest de dépistage du SIDA
Chaque semaine, près de 2.000 autotests de dépistage du virus du sida sont vendus en pharmacie. Comm…
Les préjugés sur les personnes séropositives
Si la médecine a fait de gros progrès dans la lutte contre le virus du sida, on ne peut pas en dire …
Autotest du VIH en pharmacie
Depuis la rentrée, des autotests de dépistage du VIH sont disponibles chez votre pharmacien Giphar. …