Être ado et séropositif en 2015

Les préjugés sur les personnes séropositives
2 avis

Si la médecine a fait de gros progrès dans la lutte contre le virus du sida, on ne peut pas en dire autant pour ce qui est de combattre les préjugés qui entourent cette maladie… Rencontre avec Fanny, 16 ans et séropositive.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2015

Giphar : Comment avez vous contracté le virus du sida ?

Fanny : Ma mère est séropositive et a appris qu'elle l'était en fin de grossesse. Elle n'a donc pas pu prendre le traitement qui permet d'éviter que le virus ne passe de la mère au fœtus. Je suis née séropositive.

 

G : Quand et comment avez vous appris votre séropositivité ?

F. : Je bénéficie d'une prise en charge médicale et psychologique depuis que je suis toute petite. L'équipe médicale a attendu que je sois assez mature pour comprendre ce qui se passait. Il fallait aussi que je sois prête à recevoir cette information. C'est vers l'âge de 8 ans qu'on m'en a parlé.
Dans un premier temps, même si le médecin m'a bien expliqué, je ne comprenais pas vraiment de quoi il s'agissait. Je comprenais que j'étais malade vu que j'allais régulièrement à l'hôpital et que je prenais des médicaments mais à 8 ans, on ne sait pas vraiment ce qu'est le sida.

 

G : Quand avez-vous réellement compris ?

F. : Quand on a parlé du sida en classe. Je me rappelle avoir eu très peur parce que mon professeur n'était pas très bien informé, il disait qu'on mourrait en quelques années. Il ne faisait en fait pas la différence entre séropositivité et sida.

 

G : Au quotidien, avez-vous l'impression d'avoir une vie différente de celle des autres jeunes de votre âge ?

F. : Pas du tout ! La seule différence, c'est que je prends des médicaments tous les jours. Mis à part cela, je ne suis jamais malade, je fais du sport, je sors avec mes amies… J'ai une vie tout à fait normale. Grâce aux médicaments, le virus n'est présent dans mon sang qu'en très petite quantité. On dit d'ailleurs qu'il est indétectable tant cette quantité est faible. Ce qui est plus difficile à gérer c'est le côté « secret » de la maladie. On ne peut aujourd'hui pas encore dire à tout le monde qu'on est séropositif.

 

G : Pourquoi n'est-ce pas possible ?

T. : Essentiellement parce que beaucoup sont mal informés. Tout le monde sait que la contamination a lieu par voie sexuelle et par voie sanguine mais ça n'empêche pas de nombreuses personnes d'avoir peur de côtoyer des séropositifs. C'est fou de se rendre compte que certains préfèrent serrer la main de quelqu'un qui a une gastro que celle d'un séropositif.
En 2015, on est encore dévisagé quand on annonce sa séropositivité. Pourquoi est-il plus simple de déclarer un cancer qu'une séropositivité ? Ces deux maladies sont aussi graves l'une que l'autre et aucune ne mérite qu'on lui tourne le dos. Je pense que si tout le monde avait bien conscience que le VIH ne s'attrape pas en côtoyant un séropositif à l'école ou au travail, les comportements changeraient.

 

Lexique
Séropositif : personne porteuse du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sans en être malade.
Sida : phase pendant laquelle le système immunitaire est affaibli et donc beaucoup moins efficace pour combattre les infections.
Les traitements permettent d'éviter le passage de la séropositivité au stade sida.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Un test de dépistage disponible en pharmacie
Désormais, il est possible d’acheter dans votre officine un test de dépistage HIV, à réaliser à la maison. Votre pharmacien Giphar est formé pour répondre à toutes vos questions sur ce nouveau test.

 

À lire aussi

Pourra-t-on un jour guérir du sida ?

Non, le sida ne s’attrape pas aux toilettes !

Sida : un test fiable en 30 minutes !

SIDA : Que doit-on faire en cas de rapport non protégé ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Comment servir de l'autotest de dépistage du SIDA
Chaque semaine, près de 2.000 autotests de dépistage du virus du sida sont vendus en pharmacie. Comm…
Autotest du VIH en pharmacie
Depuis la rentrée, des autotests de dépistage du VIH sont disponibles chez votre pharmacien Giphar. …
Sida : quels traitements ?
S'il n'existe encore aucun traitement qui permette de guérir du sida, les traitements ont bien évolu…