Les préservatifs moins chers le 1er janvier

Baisse de prix du prservatif pour relancer son utilisation contre les IST
1 avis

Le gouvernement a annoncé son intention de réduire la TVA sur les préservatifs. Objectif : relancer l’usage de ce mode de contraception qui est en baisse, notamment chez les jeunes.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/12/2013

Baisse de la TVA : quel effet sur votre portefeuille ?

Le 1er janvier, le taux de TVA appliqué aux préservatifs était censé être augmenté… Mais il sera au contraire diminué de 7 à 5,5%, a annoncé en décembre la Ministre de la santé Marisol Touraine. Si les fabricants répercutent cette réduction, le prix des préservatifs pourrait baisser de 10 à 20 centimes d’euro par boite. Objectif de la manœuvre : faire un geste pour pousser la population à mieux se protéger contre les IST, alors que le réflexe du préservatif se perd…

 

Le préservatif en perte de vitesse

Les progrès thérapeutiques en matière de VIH semblent avoir éloigné la crainte de la contamination au sein de la population. Plusieurs études montrent une diminution de l’usage du préservatif parmi les populations pourtant les plus concernées par les IST : les homosexuels masculins, les migrants d’Afrique Subsaharienne, ainsi que les jeunes.

  • Aujourd’hui, 34% des hommes de moins de 30 ans répondent avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel, alors qu’ils étaient 50% en 2004.

  • Si 73% des 18-30 ans jugeait le préservatif tout à fait efficace pour se protéger du VIH en 1992, ils ne sont plus que 59% en 2010

 

Le préservatif, la meilleure défense contre les IST

Rappeler l’efficacité du préservatif, voilà quelque chose qu’on aurait pu penser inutile. Et pourtant… les résultats des sondages indiquent le contraire !
C’est pourquoi le ministère de la santé s’est aussi associé à l’Inpes pour lancer une nouvelle campagne de communication, rappelant l’efficacité du préservatif. Contre le VIH , mais aussi les autres infections sexuellement transmissibles , qui sont souvent méconnues du grand public. L’affiche « VIH, Chlamydia, syphilis… la meilleure défense, c’est le préservatif » sera diffusée un peu partout en France.
Le site www.onsexprime.fr sur la sexualité des jeunes fera également la part belle au sujet du préservatif tout au long du mois de décembre.

A lire aussi
Les principales infections sexuellement transmissibles
Le préservatif en 7 questions

Source
Communiqué de presse de l’Inpes - « VIH, chlamydia, syphilis... la meilleure défense, c'est le préservatif » - 1er décembre 2013


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/12/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la gonorrhée
Bien que populairement surnommée la « chaude-pisse », la gonorrhée n’entraîne pas toujours de symptô…
Loin d’être une maladie « du passé », la syphilis est en recrudescence depuis quelques années. Pour …
Les symptômes et les traitements de l'infection à Chlamydia
La chlamydiose est l’une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes chez les jeu…