La prévention des infections virales hivernales

Prévenir les virus de l'hiver
1 avis

L'épidémie de grippe touche chaque année des millions de personnes, sans compter les épidémies de bronchiolite, une maladie qui touche chaque année un tiers des nourrissons, ou encore celles de bronchites et de rhumes.

Des gestes simples pour se protéger des infections virales respiratoires...

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Virus : les règles d'hygiène

Ces maladies virales respiratoires sévissent particulièrement durant les périodes automnales et hivernales, lorsque la température conduit les individus à préférer les lieux clos.

Il a été démontré que la mise en application de gestes d'hygiène élémentaires :

  • le lavage des mains plusieurs fois par jour ;

  • l'utilisation de mouchoirs à usage unique à jeter après utilisation dans une poubelle si possible couverte suivie du lavage des mains ;

  • se couvrir la bouche lorsque l'on tousse ou éternue et se laver ensuite les mains ;

  • le port du masque chirurgical pour les personnes malades contribuent à limiter la propagation des virus et ainsi à se prémunir contre les risques d'infection.

 

Le lavage des mains

Un geste qui contribue à enrayer la propagation des germes. Le lavage des mains joue un rôle clé dans l'hygiène puisque c'est par les mains que se propage la majeure partie des maladies infectieuses.

C'est pourquoi il est important de se laver les mains régulièrement.

  • Quand se laver les mains ?

  • A chaque fois qu'on estime que cela est nécessaire.

  • A certains moments considérés comme « essentiels ».

Avant :

  • de préparer les repas,

  • de manger ou de nourrir les enfants.

Après :

  • s'être mouché, après avoir toussé ou éternué,

  • chaque sortie en rentrant au domicile,

  • avoir visité une personne malade ou avoir eu un contact proche avec le matériel qu'il utilise ou ses effets personnels,

  • avoir cuisiné.

Dans tous les cas :

  • après être allé aux toilettes,

  • après avoir changé une couche ou aidé un enfant à aller aux toilettes,

  • après avoir touché un animal ou ramassé ses excréments,

  • à chaque fois que les mains sont sales.

  • Comment bien se laver les mains ?

La méthode employée est tout aussi importante que le geste car si un lavage des mains sans savon est dénué d'intérêt, le savon en tant que tel ne suffit pas à éliminer les germes.

C'est la combinaison du savonnage, du frottage, du rinçage et du séchage qui permet de s'en débarrasser :

  1. Se mouiller les mains sous l'eau chaude courante.

  2. Se savonner les mains, si cela est possible avec du savon liquide de préférence.

  3. Se frotter les mains pendant 30 secondes pour produire de la mousse. Ne pas oublier de frotter le dos de la main, entre les doigts et sous les ongles.

  4. Bien se rincer les mains sous l'eau courante.

  5. Se sécher les mains avec une serviette propre ou les laisser sécher à l'air libre.

  • Comment optimiser l'efficacité du lavage des mains ?

  • Un savon liquide : il est préférable d'utiliser un savon liquide. En effet, les savons en pain ne sont pas aussi hygiéniques car ils restent humides et attirent les virus.

  • Des ongles propres : il est important que les ongles soient coupés, de préférence courts et régulièrement brossés avec une brosse nettoyée et rincée.

  • Une peau saine : pour avoir une peau saine il est recommandé d'utiliser une lotion hydratante. En effet des mains abîmées peuvent se révéler de véritables nids à virus.

 

L'utilisation du mouchoir jetable à usage unique

Toujours en vue de limiter efficacement la contamination de l'entourage et de l'environnement, certains réflexes s'imposent :

  • Eternuer ou tousser dans un mouchoir jetable ou, à défaut, mettre la main devant la bouche.

  • Utiliser un mouchoir jetable à usage unique au moment de cracher ou de se moucher.

  • Jeter le mouchoir usagé dans une poubelle.

  • Se laver les mains ensuite.


Il est important d'apprendre ces gestes aux enfants.

 

Le port du masque : une nouvelle habitude à prendre

Lorsqu'une personne infectée par un virus respiratoire tousse, elle émet des millions de particules infectieuses. Or une partie infime suffit à contaminer l'air de toute une pièce non aérée pour plusieurs heures.
Ces deux exemples suffisent à démontrer l'importance de la transmission par gouttelettes respiratoires et justifie l'intérêt que représente le port du masque dit « chirurgical » quand il s'agit d'éviter la propagation de la maladie.
Le masque chirurgical permet en effet de limiter à la fois la contamination de l'entourage et de l'environnement du malade. Le masque doit être changé environ toutes les 4 heures ou quand il est mouillé. Il faut alors le jeter dans une poubelle couverte et se laver les mains après.
Ces mesures seraient indispensables en cas de pandémie, mais sont essentielles par rapport aux virus respiratoires. Lors de la crise du SRAS, l'utilité du masque a été largement démontrée.
Les masques dits « chirurgicaux » sont en vente dans les pharmacies.
 

Précautions complémentaires applicables au quotidien

Dans l'idéal, d'autres gestes de prévention permettent de limiter la diffusion des virus respiratoires :

  • dans la mesure du possible, éviter de rendre visite à des personnes malades.

  • en cas de contact avec une personne malade, penser :

  • à rester à une distance de un mètre de cette personne,

  • à éviter certains gestes : serrer les mains ou embrasser pour dire bonjour, toucher directement les yeux, la bouche et le nez, sans s'être d'abord lavé les mains,

  • porter un masque de protection,

  • aérer la pièce après le départ de cette personne.

 

À lire aussi

Virus de l'hiver : stoppez les !

Virus et froid : tous malades en hiver ?

La grippe ne passera pas !

 

Source

INPES Novembre 2006


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies hivernales
Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont l…
Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
Comment différencier un rhume d'une grippe ?
Frissons, mal de tête, nez bouché… - « Je suis grippé ! »-  « Mais non, tu as juste un gros rhume… »…