Maux d’hiver : résister aux virus

Prévenir les maladies hivernales
1 avis

Nez qui coule, maux de gorge, fièvre…, comme chaque hiver, les symptômes du « coup de froid » sont là ! Mais comment faire la différence entre un rhume, une angine et une grippe ? Et comment éviter les récidives ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2016

Vous avez « attrapé » froid ? Une expression qui en dit long ! Dès qu’il inspire de l’air froid, notre corps tente en effet de le réchauffer. Or, ce transfert de chaleur au niveau des voies respiratoires supérieures tend à assécher le mucus qui constitue normalement une barrière protectrice. Les virus et les bactéries peuvent donc pénétrer plus facilement dans notre organisme. Certains de ces germes sont beaucoup plus nombreux et résistants en hiver et ils se propagent parfois par vague de façon épidémique ! Les contaminations sont favorisées par nos modes de vie hivernaux quand nous sommes davantage confinés dans des espaces clos.

 

Le rhume ? 7 jours de patience !

Vous connaissez peut-être l’adage : un rhume non traité dure sept jours... et si on le traite, il dure une semaine ! Néanmoins, l’usage de sérum physiologique apporte un meilleur confort nasal. En cas de nez bouché, vous pouvez aussi utiliser un spray ou des gouttes nasales décongestionnantes, mais en évitant un usage prolongé, car certains de ces médicaments peuvent entraîner une dépendance. Paracétamol et aspirine peuvent aider à soulager les symptômes. Il est aussi conseillé de bien s’hydrater.
Plus d’une centaine de virus sont capables de provoquer une rhinite infectieuse aiguë (rhume). Et les adultes en bonne santé ont en moyenne deux à trois rhumes par an ! Mais si vos rhumes ont tendance à se multiplier et à se manifester dans certaines circonstances bien particulières (lieu, météo, heure de la journée, etc.) n’hésitez pas à consulter. Comme 20 % des Français, vous souffrez peut-être d’une rhinite allergique.

 

Est-ce une angine ?

Une angine, comme un rhume, correspond à une infection ORL. Gorge irritée, déglutition douloureuse..., l'angine est une infection aiguë des amygdales, souvent associée à une inflammation de la partie haute du pharynx. L'inflammation se manifeste par un gonflement des amygdales, avec une rougeur qui se diffuse devant et derrière l'amygdale, au niveau de la luette et du fond de la gorge. On parle d'angine blanche quand de petites taches blanches s’associent à ces rougeurs. L’angine peut être virale ou bactérienne. Cette dernière, plus rare (10 à 25 % des cas), nécessite la prescription d’antibiotiques. En cas d’angines chroniques, votre médecin traitant peut vous proposer de consulter un médecin ORL.

 

Est-ce une grippe ?

Toux, éternuements, mais aussi frissons, forte fièvre, maux de tête, douleurs musculaires ou abdominales, courbatures..., les symptômes de la grippe apparaissent souvent de manière brutale et sont beaucoup plus pénibles que ceux d’un simple rhume ! Ils s’amenuisent en général après cinq ou six jours et disparaissent complètement au bout d’une à deux semaines, sans traitement particulier si ce n’est un traitement symptomatique. La grippe peut entraîner certaines complications (pneumonie, bronchite, sinusite, otite moyenne, etc.) chez les personnes fragilisées. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin. À noter qu’un médicament spécifique contre la grippe existe, qui empêche la prolifération du virus dans l’organisme. Mais il n’est efficace que s’il est pris au tout début de la maladie, dès les premiers symptômes.

 

Une bonne hygiène de vie contre les virus

Au quotidien, certaines habitudes permettent de renforcer le système immunitaire et de se protéger des virus :

  • se laver les mains régulièrement à l’eau savonneuse ou, à défaut, avec un gel hydroalcoolique ;

  • utiliser des mouchoirs en papier jetables ;

  • se faire vacciner contre la grippe (recommandé chez les plus de 65 ans, les personnes fragilisées…) ;

  • chez le très jeune enfant, nettoyer régulièrement la muqueuse nasale avec du sérum physiologique ;

  • boire environ 1,5 litre de liquides (eau, tisanes, jus de fruits) par jour ;

  • consommer des aliments riches en vitamine C : citron, kiwi, orange, mais aussi brocoli, poivron, chou vert, épinard, fenouil, poireaux, etc. ;

  • faire de l'exercice physique régulièrement ;

  • dormir sept à neuf heures par nuit.

 

Virus : faut-il rester chez soi ?

En hiver, les habitations surchauffées et insuffisamment ventilées augmentent la sécheresse de l’air et la présence des polluants atmosphériques…, ce qui provoque une irritation des voies nasales et bronchiques. Plus vous restez à l’intérieur, plus vous serez vulnérable une fois dehors ! N’hésitez donc pas à aller prendre l’air et, si vous le pouvez, faites des balades dans la nature ou dans les parcs. Si vous êtes fragiles, si vous souffrez par exemple d’insuffisance respiratoire, ou d’un déficit immunitaire, tâchez d’éviter certains lieux où la concentration humaine est importante – magasins, cinémas, restaurants, transports en commun, avec leurs lots importants de microbes. À fréquenter avec modération !

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Les huiles essentielles
Réconfortantes, parfumées, naturelles, les huiles essentielles peuvent être un vrai réconfort en temps de rhume ! En inhalation (quelques gouttes dans un bol d’eau chaude), les huiles essentielles de ravintsara, de niaouli ou d’eucalyptus radié soulagent les voies respiratoires encombrées. Vous pouvez aussi déposer une ou deux gouttes d’huile essentielle sur votre oreiller ou dans un mouchoir et le respirer régulièrement. Placées dans un diffuseur, les huiles essentielles permettent également d’assainir l’atmosphère d’une pièce. Attention : l’utilisation d’huiles essentielles est déconseillée chez la femme enceinte, les jeunes enfants et les personnes épileptiques ou qui ont un terrain allergique. Le mieux est de demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

À lire aussi

Virus et froid : tous malades en hiver ?

Tisanes : mes alliées contre les maux de l’hiver

Immunisez-vous contre les Maux de l'Hiver

Immunité : vos alliés santé pour affronter l’hiver


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Julie Luong
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

L'amygdalectomie en cas d'angines à répétition
Maladie très fréquente, l’angine se caractérise par une infection des amygdales. Lorsqu’elle survien…
Soigner une angine
Une angine est une inflammation aiguë de la gorge et des amygdales. Quels sont les symptômes et comm…
Dépistage de l'angine en pharmacie
Votre gorge est douloureuse ? Déglutir vous fait très mal ? Tout porte à croire que vous souffrez d'…