Quand bébé se fait attendre…

Les chances de devenir parents en cas de troubles de la fertilité
0 avis

Quelles sont les chances de devenir parent quand dame nature se rebelle ? Combien de fécondations in vitro sont nécessaires? Est-ce que ça fonctionne à chaque fois ? Quid de l’adoption ? Autant de questions que les futurs parents se posent et auxquelles il est désormais possible de répondre !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/12/2011

Lorsque le désir d’être parent est bien là mais que la stérilité s’immisce au sein du couple, nombreux sont les Français qui se tournent vers la fécondation in vitro (FIV). Selon une récente étude(1), 70% réaliseront leur projet parental… mais pas forcément grâce à la fécondation in vitro !

 

41% De FIV réussies

Parmi les 6.507 couples ayant passé la porte d’un centre de procréation assistée dans le cadre de cette étude, 2.602 (soit 41%) ont réussi à mettre au monde un enfant. Une naissance qui, dans la majorité des cas, a eu lieu après la première tentative de FIV. Pour certains, il aura cependant fallu attendre le 4e essai.

 

QuID des 3.905 Couples restant ?

Soucieux d’en savoir plus sur les couples pour qui la FIV n’a pas fonctionné, les chercheurs les ont retrouvés et contactés.

Bonne nouvelle : 49% d’entre eux ont réussi à devenir parents !

  • Dans 19% des cas, ces couples se sont tournés vers l’adoption.

  • Dans 18% des cas, la conception naturelle a finalement fonctionné.

  • Dans 11% des cas, de nouveaux traitements de procréation assistée les ont aidés.

 

De 5 à 7 ans pour devenir parent

Dernier volet de l’étude : le temps nécessaire pour devenir parent. Les parents pour qui la FIV a fonctionné ont en moyenne attendu 5 ans entre leur décision d’avoir un enfant et la naissance.

Quant aux autres, il leur aura fallu patienter 7 ans. « Une telle étude met en évidence l’apport important du traitement par FIV pour les couples stériles et montre également qu’elle n’est pas l’ultime chance, d’autres voies sont possibles. Dans les longs et douloureux parcours suivis par les couples inféconds, l’espoir reste possible », concluent les auteurs.

 

Procréation médicalement assistée : quoi de neuf ?

Les techniques ne cessent d’évoluer à l’image de la fécondation in vitro par micro-injection (intra Cytoplasmic sperm injection, iCsi) qui consiste à injecter directement le spermatozoïde dans l’ovule à l’aide d’une micropipette.

Une méthode qui permet de s’assurer qu’il y a bien eu fécondation.

 

À lire aussi

Objectif grossesse !
Comment augmenter les chances de tomber enceinte ?
Les troubles de la fertilité

 

Source
(1) InVS BEH 14 juin 2011 / no 23-24 «Quelles sont les chances d’avoir un enfant durant ou après une prise en charge pour FIV ? - Une enquête de cohorte rétrospective en France».


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/12/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

EndoFrance : association de lutte contre l'endométriose
En France, on estime qu’une femme sur 10 serait atteinte d’endométriose sans le savoir. Suite au man…
Les symptômes et les traitements de la grossesse extra-utérine
En France, 2 grossesses sur 100 s’avèrent des grossesses extra-utérines. Une situation dangereuse, q…
Un site web pour connaitre les démarches du don d'ovocytes
Vous avez déjà songé à devenir donneuse d’ovocyte ? L'Agence de la biomédecine lance un nouveau disp…