Bon ou mauvais cholestérol

Tout savoir sur le cholestérol
10 avis

Qu'est-ce que le cholestérol et à quoi sert-il ? Que se passe-t-il si l'on a un excès de cholestérol ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Qu'est ce que le cholestérol

Le cholestérol est une substance grasse présente dans le sang et indispensable à la vie. Il participe à la formation de toutes nos cellules et à la fabrication d'hormones sexuelles.

Il joue un rôle dans l'adaptation au stress en intervenant dans la synthèse des hormones sécrétées par les glandes surrénales, entre dans la composition de la bile et contribue aussi à la fabrication de la vitamine D.
Une augmentation anormale de son taux dans le sang (hypercholestérolémie) peut avoir des conséquences graves pour votre santé.

En cas de dosage sanguin il est toujours associé aux triglycérides (autre substance grasse) pour permettre le diagnostic du type d'anomalie (hyperlipidémie).
En effet le cholestérol, en excès, se dépose sur la paroi des artères et forme des plaques (athérome) qui vont peu à peu boucher l'artère en question et empêcher le sang de circuler normalement (athérosclérose).
La localisation de ces véritables " bouchons " avec ou sans la présence d'autres facteurs de risque aboutit à l'infarctus du myocarde (cas le plus fréquent ), à un accident vasculaire cérébral (AVC ou attaque) ou une artériopathie (maladie des artères des membres inférieurs le plus souvent).
Notre organisme est capable d'assimiler le cholestérol à partir des aliments que nous ingérons mais aussi de le fabriquer lui-même (70% fabriqué par notre foie et 30% apporté par l'alimentation...). C'est pourquoi il est quelquefois difficile de diminuer son taux par un simple régime.
Exemple d'aliments riches en cholestérol :

  • Œuf (jaune seulement),

  • Abats,

  • Beurre,

  • Lait entier,

  • Coquillage (huîtres),

  • Charcuterie,

  • Pâtisserie

 

Mode de transport du cholestérol dans notre organisme

Dans la circulation sanguine, le cholestérol est transporté dans des petits globules spécialisés appelés lipoprotéines. Certaines lipoprotéines appelées LDL (" mauvais cholestérol ") vont amener le cholestérol au niveau de toutes les cellules de notre organisme ; c'est la présence en excès de ces LDL qui provoque les troubles.
D'autres appelées lipoprotéines HDL (bon cholestérol) récupèrent le cholestérol en excès et l'éliminent ou le recyclent (au niveau du foie) pour éviter qu'il ne se dépose dans nos artères.    

 

En résumé : lipoprotéines HDL (bon cholestérol) + lipoprotéines LDL (mauvais cholestérol) = cholestérol total

Pour que votre taux de cholestérol dans le sang (cholestérolémie) ait une véritable signification, votre médecin doit vous prescrire en même temps le dosage sanguin des lipoprotéines HDL et LDL.

 

Connaître son taux de cholestérol

Aujourd'hui le taux de cholestérol total admis est de 2 gr/l soit 5,18 mmol/litre.
Lorsque ce taux est dépassé et avant d'envisager un traitement, il est important de connaître le taux de LDL et HDL.
Plus le taux de lipoprotéines HDL est élevé (c'est-à-dire la fonction d'élimination du cholestérol en excès est importante), valeur au-delà de 0,6 g/l soit 1,5 mmole/l et celui des lipoprotéines LDL bas (au-dessous de 1,60 g/l), plus le pronostic est bon et le moyen d'améliorer cette hypercholestérolémie est simple ( régime, activité sportive) en l'absence de facteurs de risque (voir plus loin). Dans le cas inverse, un traitement médicamenteux sera nécessaire
Il n'en reste pas moins qu'un taux élevé de cholestérol total signe une augmentation simultanée de LDL... Enfin il faut savoir que c'est à votre médecin traitant de fixer la valeur de vos taux personnels en fonction de vos facteurs de risque et de vos antécédents familiaux (par exemple, la valeur limite de votre taux de LDL devra être ramenée à 1,00 g/l si vous fumez et si avez des antécédents cardiaques familiaux).
 

Conséquences d'un taux de LDL élevé et de HDL bas

Comme vu précédemment, le cholestérol en excès se dépose un peu partout au niveau des artères et particulièrement au niveau de leur bifurcation. Il s'ensuit des localisations différentes pouvant donner des pathologies liées à la partie du corps touchée.
Exemple :

  • Artères du cœur (coronaires) = infarctus du myocarde

  • Artères des membres inférieurs (jambes) = artériopathie

  • Artères niveau de la tête = attaque cérébrale

 

Ce sont les maladies cardio-vasculaires dont certains signes d'alerte doivent être connus :

  • Vertiges, bourdonnements d'oreille, maux de tête

  • Essoufflement à l'effort, douleurs thoraciques (sensation d'étau)

  • Crampes des mollets à la marche

  • Douleurs abdominales après les repas, au cours de la digestion.

 

  • Facteurs de risque :

Le dépôt de cholestérol dans les artères, à lui seul, représente un risque majeur pour votre santé de faire un infarctus et ce risque peut être multiplié par la présence d'autres facteurs.
Exemple :

  • Mme R a un taux de cholestérol à 2 g/l et ne fume pas.

  • Mme Y a un taux de cholestérol à 2 g/l et fume plus d'un paquet de cigarettes/jour, elle a un risque 4 fois plus élevé que Mme R de faire un accident vasculaire.

  • Mme Z a un taux de cholestérol à 3 g/l et ne fume pas, elle a un risque de faire un accident vasculaire 5 fois plus élevé que Mme R.

  • Quant à Mme X qui a un taux de cholestérol à 3g/l et qui fume comme Mme Y, elle a un risque 20 fois plus élevé que celui de Mme R.        

 

  • Quels sont ces facteurs de risque :
  • Age

    • Homme de 45 ans ou plus

    • Femme ménopausée

  • Antécédents familiaux de maladie cardiaque

    • Infarctus du myocarde avant l'age de 65 ans chez la mère ou parent d'un premier degré de sexe féminin.

    • Infarctus du myocarde avant l'age de 55 ans chez le père ou parent d'un premier degré de sexe masculin

  • Tabagisme actuel

  • Le stress

  • Hypertension artérielle

  • Diabète

  • Taux de HDL inférieur à 0,35 g/l (0,9 mmol/l)

  • Obésité

 

Certains médicaments peuvent augmenter la cholestérolémie (pilules, cortisone, certains diurétiques et anti-acnéiques).
Le risque d'être victime d'un accident vasculaire à plus ou moins long terme est donc augmenté par la présence d'un ou plusieurs de ces facteurs.

S'il existe un cumul de ces risques, les effets ne s'additionnent pas mais se multiplient.
Attention : Votre taux de cholestérol est normal : c'est bien ! Mais en aucun cas, il ne vous permet de continuer à fumer un à plusieurs paquets de cigarettes par jour sans risque !!! L'accident cardiovasculaire vous guette quand même.

 

Quels sont les moyens de diminuer le taux de cholestérol et/ou d'améliorer le taux de LDL et HDL

  • Activité physique

L'activité physique d'intensité moyenne et prolongée utilise la graisse comme carburant. Si cette activité est régulièrement pratiquée, elle entraîne une diminution du cholestérol total et surtout une augmentation du bon cholestérol c'est-à-dire le HDL et une diminution du mauvais cholestérol LDL. Il s'ensuit en outre une perte de poids parfois nécessaire et une régulation de l'appétit.
En dehors des sports avec changements de rythme violents (sports collectifs, tennis...) il n'y a pas d'activités véritablement contre-indiquées.

 

En revanche certaines activités sont fortement conseillées :

  • La marche " à pas de chasseur " c'est-à-dire une marche rapide ;

  • La course à pied ;

  • Le cyclisme ;

  • La natation ;

  • Et l'aquagym.

 

Pour qu'il y ait un effet positif maximal sur le taux de cholestérol :

  • La séance doit durer une heure environ ;

  • Elle commencera par un échauffement de 15 minutes pour mettre en condition les muscles, l'appareil respiratoire et cardiovasculaire. Celui-ci se composera de marches et de courses lentes entrecoupées d'exercices d'assouplissement ;

  • Ensuite la séance proprement dite durera de 30 à 40 minutes. Les efforts devront être pratiqués à un rythme d'endurance (c'est-à-dire en gardant la possibilité de parler avec un partenaire en même temps que fournir l'effort) sans accélérations ni changements de rythme (éviter pour cela les montées aussi bien à vélo qu'à la course à pied) ;

  • Enfin, la séance se terminera par un retour au calme d'environ 10 minutes. Pour ramener le corps progressivement à l'état de repos, il faudra entrecouper les périodes de marche lente avec des exercices d'assouplissement, des étirements et de la relaxation.

  • La fréquence conseillée est de trois séances par semaine. Les résultats obtenus dès lors compenseront largement les efforts demandés.

En règle générale, toute reprise d'activité physique après 40 ans demande un bilan médical au préalable.

 

  • Régime    

Dans tous les cas il améliorera le taux de cholestérol total et il sera même suffisant quelquefois.
Les principaux objectifs de ce régime sont de :

  • Privilégier les matières grasses mono ou poly insaturées

  • Augmenter les fibres (fruits, légumes) pour piéger l'excès de cholestérol

  • Réduire l'apport calorique pour perdre du poids.

Le modèle d'alimentation est le régime " méditerranéen " ou " crétois " qui privilégie les végétaux (fruits, légumes, frais ou secs), le poisson, l'huile d'olive, les aromates.
Dans ce cas, la portion féculents, légumes reste importante. L'assaisonnement utilise largement les aromates, l'oignon, l'ail qui ont aussi les pouvoirs de fluidifier le sang et de neutraliser les radicaux libres responsables de la détérioration (vieillissement) cellulaire.
Quant aux aliments à éviter, il s'agit avant tout du beurre, de la crème, des charcuteries, des viandes grasses, des fromages gras, des pâtisseries, viennoiseries, tartes salées et pizzas qui comportent souvent une grande quantité de graisses.

Apprenez à lire les étiquettes sur les aliments et les plats préparés : elles indiquent clairement la quantité de lipides et leur type.     

En complément alimentaire très utile, consommez de l'huile oméga 3 sous forme de capsule.
Il est souhaitable de manger légèrement le soir et de se rattraper le matin au petit déjeuner car c'est pendant la nuit que le foie fabrique du cholestérol (si donc au dîner vous mangez beaucoup de graisses saturées, celles-ci vont favoriser l'augmentation du mauvais cholestérol).

 

  • Médicaments

Plusieurs classes de médicaments (comme par exemple les statines ou les fibrates) existent actuellement sur le marché et doivent s'adapter à chaque cas. Ils ne se substituent nullement au régime mais lui sont complémentaires.
Attention, la prise simultanée d'autres médicaments peut interférer sur votre traitement ''anti-cholestérol''.

N'oubliez pas de le signaler à votre médecin ou à votre pharmacien.

Connaitre son taux de cholestérol et estimer son propre risque sont essentiels. Ils permettent de gérer au quotidien sa propre sante pour une meilleure qualité et espérance de vie.

Savoir pour décider en toute connaissance de cause et... ne pas avoir de regrets ensuite ??

 

À lire aussi

Cholesterol : connaître son taux

L'alimentation pour équilibrer son cholestérol


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
10 avis

Voir aussi

Les dépistages possibles chez votre pharmacien
Mieux vaut prévenir que guérir… Ce vieil adage reste plus vrai que jamais en ce qui concerne notre s…
Les 6 bons gestes anti-cholestérol
Oui, vous pouvez agir contre le cholestérol ! Quelques gestes simples et efficaces peuvent vous aide…
Faites-vous dépister en pharmacie
Il existe de nombreux facteurs de risque concernant les maladies cardiovasculaires. Quels sont-ils e…