Traitements : dompter le diabète

Comment traiter le diabète
2 avis

Il est toujours impossible à ce jour de guérir le diabète. Le seul moyen pour éviter les complications ? Garder le taux de sucre dans le sang sous contrôle !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2015

Les traitements du diabète ont pour objectif de maintenir un taux de sucre dans le sang (glycémie) au plus près de la normale, et donc d’éviter qu’il ne soit trop haut – ce qui augmente le risque de complications – ou trop bas – ce qui peut être à l’origine de malaises hypoglycémiques.

 

Diabète de type 1 : un traitement par insuline

Dans le diabète de type 1, le recours aux injections d’insuline est indispensable. Cette hormone qui régule le taux de sucre dans le sang n’est plus sécrétée en quantité suffisante par le pancréas. Plusieurs injections d’insuline par jour sont donc nécessaires. Des pompes à insuline qui automatisent en partie ce processus existent également. Les schémas d’injection sont établis par le diabétologue mais peuvent être adaptés par le patient s’il a par exemple pris un repas plus riche qu’à l’accoutumée ou si, à l’inverse, il va éliminer du glucose via un effort physique inhabituel.

 

Diabète de type 2 : le mode de vie avant tout !

Le diabète de type 2 est généralement la conséquence d’un surpoids : dans un premier temps améliorer le mode de vie s’impose ! Surveiller son alimentation et pratiquer une activité physique régulière est donc fortement conseillé !
Les changements du mode de vie ne suffisent cependant souvent pas et le recours aux médicaments antidiabétiques oraux (comprimés) est alors nécessaire.
Mais après quelques années le pancréas ne parvient parfois plus à fournir de l’insuline en suffisance, le recours aux injections d’insuline peut devenir indispensable !

 

Gare au « pied diabétique »    

Le diabète peut être à l’origine d’une perte de sensibilité et d’une mauvaise circulation dans les membres inférieurs. Il suffit alors que la personne se cogne le pied, se blesse mais ne s’en rende pas compte pour que la blessure dégénère, parfois jusqu’à la gangrène. C’est le pied diabétique, une complication qui peut mener dans certains cas à l’amputation !

Il est donc conseillé notamment :

  • de vérifier régulièrement l’état de ses pieds à l’aide d’un petit miroir,

  • d’éviter de marcher pieds nus,

  • de porter des chaussures en cuir souple,

  • de porter de nouvelles chaussures en alternance avec les anciennes dans un premier temps pour éviter les talures,

  • de choisir ses nouvelles chaussures en fin de journée lorsque le pied a déjà gonflé,

  • de couper soigneusement les ongles de ses pieds,

  • de montrer toute blessure à son médecin,

  • de faire appel à un podologue.

 

À lire aussi

Diabète, mieux le comprendre pour mieux le combattre

Comment bien mesurer sa glycémie ?
Une assiette contre le diabète
Nos gènes nous prédestinent-ils au diabète ?

 

Sources

Merci au Pr Samy Hadjadj, endocrinologue au CHU de Poitiers, au Pr Jean-Jacques Altman, chef de service de diabétologie à l’Hôpital européen Georges-Pompidou, et au Pr Bruno Vergès, chef de service d’Endocrinologie, Diabétologie et Maladies Métaboliques au CHU de Dijon.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements des neuropathies diabétiques
Fourmillements, perte de sensation, douleurs : les neuropathies diabétiques touchent des centaines d…
Diabète de type 2 et survenue de certains cancers
Le diabète de type 2 est associé à un risque légèrement accru de survenue de certains cancers, notam…
Mesurer votre glycémie avec un glucomètre connecté
La mesure de la glycémie fait partie du quotidien des personnes diabétiques. Parfois contraignant, c…