Le diabète, ses causes, ses traitements...

Les causes et les traitements du diabète
17 avis

Selon l'OMS 347 millions de personnes sont diabétiques dans le monde. A quel moment parle-t-on de diabète ? Focus sur les différents types, les traitements et les risques de cette maladie.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Le glucose dans notre organisme

Le glucose est un sucre que l'on retrouve dans le sang. Il est utilisable par l'organisme et en représente ainsi le principal "carburant".
Il provient soit des glucides (sucres) de notre alimentation, soit d'une production par le foie à partir des acides aminés (constituants des protéines) et des lipides (graisses).
Tous nos organes ont besoin de cette source d'énergie pour fonctionner. Au niveau de certains organes tels que le foie, les muscles ou les tissus graisseux, le glucose peut être stocké pour un emploi ultérieur.

 

Le diabète

Le diabète est une maladie métabolique qui se définit par une augmentation constante du taux de glucose dans le sang (hyperglycémie).
La glycémie reflète l'équilibre entre les entrées de glucose dans la circulation sanguine et son utilisation par les cellules des différents organes.
On parle généralement de diabète lorsque l'on constate à deux reprises, une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1,26 g/l.

La normale se situe entre 0,80 et 1,10 g/l à jeun.

Le diagnostic est le plus souvent fait après un contrôle de la glycémie lors d'une prise de sang demandée par le médecin chez un patient présentant un facteur de risque (diabète type 2) :

sont autant de raisons de rechercher un diabète.

Ce contrôle de la glycémie sera répété tous les trois ans, voire tous les ans en présence d'un facteur de risque afin de détecter précocement toute anomalie. L'excès de sucre dans le sang est dû à un manque d'insuline dans le sang ou à une perte d'efficacité de celle-ci.

L'insuline est une hormone qui permet aux cellules de l'organisme d'assimiler le glucose sanguin et de l'utiliser. Elle est sécrétée par les cellules ß du pancréas.

Si l'insuline est déficiente, au lieu d'être transformé en énergie ou mise en réserve, le glucose s'accumule dans le sang provoquant alors une hyperglycémie.

Le diabète de type 2 est une maladie chronique, d'évolution lente, indolore dont les effets ne sont en général visibles qu'après de longues années.

Les premiers signes, très variables, peuvent être :

  • somnolence,
  • troubles de la vision,
  • picotements et engourdissement des pieds et des mains,
  • infections de la peau,
  • lenteur de la cicatrisation (notamment au niveau des pieds),
  • démangeaisons,
  • soif,
  • asthénie,
  • amaigrissement (surtout de type 2).

 

Les deux formes de diabète

  • Le diabète insulino-dépendant (DID) ou diabète de type I qui existe chez 10 % des diabétiques traduit une déficience de sécrétion d'insuline par le pancréas. Le plus souvent on le découvre au cours de l'enfance ou de l'adolescence.

Ce type de diabète se traite par des injections quotidiennes d'insuline.

  • Le diabète non-insulino-dépendant (DNID) ou diabète de type II qui représente la majorité (90 %) des diabètes.

Il apparaît en général après 40 ans, chez des personnes souffrant souvent d'excès de poids. Il est dû à une diminution de la production d'insuline par le pancréas à laquelle s'ajoute souvent une mauvaise utilisation de celle-ci par l'organisme.
Le régime alimentaire et une activité physique adaptée, éventuellement associés à des médicaments, traitent ce type de diabète.

 

Traiter le diabète et prévenir les complications

L'objectif est avant tout de régulariser la glycémie pour prévenir les complications. Afin de suivre le contrôle de la glycémie, des dosages sanguins du glucose seront effectués de façon régulière.

Dans certains cas, notamment lorsque le diabète est récent, un régime alimentaire pour perdre du poids et une activité physique régulière peuvent suffire à éviter l'hyperglycémie. Si cela ne suffit pas, le médecin aura alors recours en complément aux antidiabétiques par voie orale qui stimulent la production d'insuline ou facilitent son utilisation par l'organisme.
Si ces traitements ne sont pas suffisants après un certain temps, il sera possible d'utiliser des injections d'insuline.

Dans le cas du diabète insulino-dépendant, seul le traitement par l'insuline est efficace.
Les différents types de médicaments que votre médecin peut vous prescrire sont les suivants :

  • Les biguanides qui favorisent le captage et l'utilisation du glucose par les cellules.
  • Les sulfamides hypo-glycémiants qui stimulent la production d'insuline.
  • Les inhibiteurs des alpha-glucosidases qui diminuent l'absorption intestinale des glucides.
  • Les glinides qui entraînent un pic physiologique d'insuline après les repas.
  • Les glitazones qui amplifient les effets périphériques de l'insuline et l'utilisation du glucose.
  • L'insuline qui est utilisée uniquement en injection (généralement sous-cutanée).


Les traitements doivent être pris avec une grande régularité pour maintenir la glycémie à un taux normal.
Les traitements ne permettent pas de guérir le diabète mais de diminuer le risque de complications.
Ne prendre aucun médicament sans l'avis du médecin ou du pharmacien !

Voir les médicaments du diabète

 

Le diabète en chiffres

En France, 3 millions de personnes sont concernés par le diabète. Et pourtant le diabète, de par ses complications, est la troisième cause de décès dans les pays industrialisés.

Le vieillissement de la population, le surpoids (présent chez 53 % des hommes et 69 % des femmes diabétiques), le manque d’activité physique et les modifications des habitudes alimentaires au cours des dernières années sont les principales causes du diabète.

Le facteur héréditaire joue également un rôle important dans le déclenchement du diabète : un enfant ayant un parent diabétique le devient lui-même dans un cas sur trois. Avec deux parents diabétiques, le risque est de 50%.


Les risques du diabète

L’hyperglycémie pendant une période prolongée expose les diabétiques à de multiples et sérieuses complications en particulier au niveau des gros et petits vaisseaux sanguins, des reins, des nerfs et des yeux.

Le diabète favorise la formation de plaques d’athérome : ces amas graisseux contiennent du cholestérol qui peuvent grossir jusqu’à boucher les vaisseaux sanguins. Le risque de maladies cardiovasculaires augmente alors, l’obstruction de vaisseaux pouvant provoquer des accidents au niveau du cœur (infarctus du myocarde), du cerveau (accident vasculaire cérébral ou "attaque") ou des membres (artérite des membres inférieurs).
Le diabète augmente également le risque d’hypertension artérielle.
Par ailleurs, l’obstruction des vaisseaux de l’œil peut provoquer une atteinte de la rétine (rétinopathie) pouvant aller jusqu’à la cécité. D’autres complications, rénales ou nerveuses peuvent également apparaître.

 

Diabète et hygiène de vie

  • Une bonne hygiène alimentaire et une activité physique régulière (30 minutes, 3 fois par semaine) sont les piliers de la prévention.
  • Supprimer le tabac qui augmente les risques de complications cardiovasculaires en cas de diabète.
  • En cas de voyage, il est nécessaire de bien le préparer afin que le traitement ne soit pas interrompu.
  • Adopter une hygiène corporelle attentive : soins des pieds, hygiène bucco-dentaire.
  • Signaler à son médecin tout antécédent de diabète dans sa famille.
  • Faire contrôler régulièrement sa glycémie à jeun à partir de 40 ans.
  • La solution la plus efficace en terme de prévention reste un dépistage précoce permettant d'éviter les complications à long terme.

 

À lire aussi

Conseils diététiques pour les diabétiques
L'alimentation du diabétique non insulino-dépendant


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
17 avis

Voir aussi

Comment faciliter le quotidien des enfants diabétiques
Le diabète est une maladie contraignante, tout particulièrement chez l’enfant. Activités pédagogique…
Diabétiques : quelles solutions pour gagner en qualité de vie
Aujourd’hui, 4 millions de Français sont concernés par le diabète. Mieux cerner la maladie, jouer un…
Les symptômes et les traitements des neuropathies diabétiques
Fourmillements, perte de sensation, douleurs : les neuropathies diabétiques touchent des centaines d…