Diabète : quels risques pour vos pieds ?

Diabète : quels risques pour vos pieds ?
2 avis

À long terme, un diabète mal contrôlé peut sérieusement mettre en danger la santé de vos pieds, s’ils ne sont pas surveillés. Êtes-vous assez vigilant ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/12/2014

Lorsque le diabète se complique

Il arrive, même lorsque le diabète est pris en charge, que les hyperglycémies soient fréquentes. On parle alors d’un diabète « mal contrôlé », qui se caractérise par un taux dans le sang d’hémoglobine glyquée (un indice de surveillance de la glycémie sur 3 mois) supérieur à 7 %.

Lorsque le diabète est mal contrôlé à long terme, il peut entraîner des complications artérielles et neurologiques, qui affectent différentes parties du corps, dont le cœur, les reins, les yeux… mais aussi les pieds !

 

Une atteinte multiple

Un mauvais contrôle du diabète induit à long terme différentes complications qui peuvent affecter les pieds :

  • une perte progressive de la fonction nerveuse (neuropathie) dans les membres inférieurs. Les pieds deviennent moins sensibles à la chaleur et au froid, ainsi qu’à la douleur.

  • De l’artériopathie : un trouble vasculaire qui, en rétrécissant les vaisseaux sanguins, diminue l’apport d’oxygène dans les jambes et les pieds.

  • Des déformations des tissus musculaires et osseux, qui accentuent les points de pression à certains endroits du pied.

 

Des petits bobos qui passent inaperçus

À cause de ces différentes complications, la moindre petite blessure au pied peut s’aggraver très facilement. Les affections du pied chez les diabétiques sont d’ailleurs généralement causées par des traumatismes minimes, comme une petite coupure, un ongle incarné, une ampoule ou un durillon. Ne ressentant ni gêne ni douleur, le patient n’a pas conscience de ces petites blessures, qui peuvent dès lors s’aggraver si elles ne sont pas soignées.

À cela peut s’ajouter une difficulté de cicatrisation liée à l’artériopathie, qui constitue alors une porte d’entrée idéale pour les infections.

Un ulcère chronique (mal perforant plantaire) peut apparaître et, dans les cas les plus sérieux, la blessure évolue en gangrène : l’orteil, le pied, voire la jambe sont impossibles à sauver et nécessitent alors une amputation.

 

Les bons réflexes pour prévenir le pied diabétique

En France, on dénombre chaque année plus de 10.000 amputations causées par les complications du diabète. Pourtant, un grand nombre d’entre elles pourraient être évitées grâce à une meilleure prévention, un diagnostic précoce et des soins adaptés.

Les patients diabétiques doivent dès lors adopter certains réflexes pour garder des pieds en bonne santé :

  • Un suivi irréprochable du traitement afin d’éviter au maximum les hyperglycémies.

  • Une hygiène scrupuleuse des pieds (y compris les ongles)

  • Des contrôles réguliers de l’état de santé des pieds.

  • Des soins appropriés à la moindre petite blessure.

  • Un choix de chaussures adaptées et confortables pour éviter de se blesser.

 

Si vous avez plusieurs années de diabète derrière vous, prenez le réflexe d’inspecter vos pieds tous les jours, même si vous n’avez pas mal.

 

À lire aussi

Soins des pieds chez le diabétique

Le diabète : ses causes et ses traitements

 

Source

Merci au Dr Dominique Beckers, endocrinologue et diabétologue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Kathleen Mentrop
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 15/12/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements des neuropathies diabétiques
Fourmillements, perte de sensation, douleurs : les neuropathies diabétiques touchent des centaines d…
Diabète de type 2 et survenue de certains cancers
Le diabète de type 2 est associé à un risque légèrement accru de survenue de certains cancers, notam…
Mesurer votre glycémie avec un glucomètre connecté
La mesure de la glycémie fait partie du quotidien des personnes diabétiques. Parfois contraignant, c…