Diabète : quand faut-il se faire dépister ?

Quand faire un dépistage du diabète ?
1 avis

Vous entendez régulièrement parler du dépistage du diabète mais vous ne savez pas du tout si cela vous concerne ? Tour d’horizon des situations qui doivent pousser à consulter !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/11/2014

Graisse abdominale et diabète de type 2

Pierre, 48 ans, a toujours eu un penchant pour les plats en sauce et une aversion pour le sport. Résultat : il n’a pas réussi à se débarrasser de la bedaine qui s’est formée année après année.

« Pierre présente deux facteurs de risque de diabète de type 2 qui doivent l'inciter à se faire dépister :

  • l’âge, le diabète de type 2 se déclarant dans la grande majorité des cas après 40 ans,

  • le surpoids, en particulier la présence de graisse abdominale qui favorise la résistance des cellules à l’insuline.

 

Si le diabète est dépisté précocement, il est possible de limiter sa progression et d'éviter de passer directement par la case médicaments. En effet, un régime et une activité physique régulière permettant de faire disparaître la graisse abdominale peut avoir pour effet de réduire la glycémie - taux de sucre dans le sang. D’où l’intérêt de consulter dès 40 ans », insiste Nicolas Paquot, diabétologue.

 

Diabète de type 1 : les caractèristiques

Thomas, 16 ans, a perdu beaucoup de poids très rapidement. Il est très fatigué, boit beaucoup et doit uriner en permanence.

« Perte de poids brutale, fatigue, besoin d’uriner et de boire régulièrement à l’adolescence sont les symptômes qui caractérisent le diabète de type 1. Face à un adolescent présentant ce type de symptômes, la piste d’un diabète de type 1 doit être évoquée car le traitement par insuline doit débuter très rapidement. » 

 

L'hérédité du diabète de type 2

Nicole, 35 ans, vient d'apprendre que son père souffre de diabète de type 2 et se demande si elle doit, elle aussi, consulter un diabétologue.

« L'hérédité est l'un des trois grands facteurs de risque de diabète de type 2. Il n'est pas nécessaire que Nicole consulte tout de suite mais un dépistage à partir de 40 ans est vivement conseillé. Ainsi que le respect des règles hygiéno-diététiques. »

 

Le diabète gestationnel

Sophie, 50 ans, a souffert de diabète gestationnel pendant ses deux grossesses.

« Dans 50 % des cas, le diabète gestationnel est un signe avant coureur de diabète de type 2. Il est donc conseillé aux femmes ayant souffert d’un diabète gestationnel de se faire dépister lorsqu’elles entrent dans la quarantaine. »

 

Trouble de production de l'insuline

Natacha, 38 ans, taquine régulièrement ses fils de 13 et 16 ans lorsqu’ils demandent à voir des photos d’eux bébés… Avec, respectivement, 4 et 4,5 kilos à la naissance, ils avaient une bouille bien ronde.

« Avoir mis au monde des enfants de plus de 4 kilos est le signe qu’il peut y avoir un trouble dans la production d’insuline. Il vaut donc mieux que Natacha se fasse dépister après son 40e anniversaire. »

 

Zoom sur les 2 types de diabète

  • Le diabète de type 1 apparaît généralement à l’adolescence et se caractérise par une incapacité totale à produire de l’insuline, la molécule qui permet de maintenir un taux normal de sucre dans le sang. Puisqu’il s’accompagne de symptômes caractéristiques, il se diagnostique facilement et sera traité impérativement par de l'insuline.

 

  • Le diabète de type 2 apparaît généralement après 40 ans et se caractérise par deux phénomènes :

    • une diminution de la production d’insuline

    • une résistance des cellules de l’organisme à l’action de l’insuline.

Ce diabète s’installe progressivement et ne s’accompagne pas de symptômes spécifiques : ce qui le rend plus difficile à dépister (même si une simple prise de sang suffit). Il est souvent diagnostiqué tard, à l’apparition d’une maladie cardiovasculaire : infarctus, AVC
 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

En novembre et décembre, votre pharmacien Giphar vous propose gratuitement à l'officine un dépistage du diabète. Bien entendu, si ce test se révèle positif, une consultation chez un médecin devra être envisagée.

 

À lire aussi

Dépistage : calendrier des examens âge par âge
Dépistage : Moi, je me teste chez mon pharmacien !

Diabète : une prise en charge responsable


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/11/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les nouveautés en matière de suivi pour les diabétiques
Le diabète touche 3,7 millions de personnes environ (1), en France, dont 700 000(2) ignorent être at…
Dépister le diabète de grossesse
Certaines femmes développent un diabète durant leur grossesse. Mal contrôlé, ce diabète dit « gestat…
Les différents types de diabète
Le diabète peut engendrer de graves complications à long terme... Heureusement mieux connaître cette…