Quand aller chez l’orthodontiste ?

Quand aller chez l’orthodontiste ?
1 avis

Que ce soit pour des dents mal alignées ou une anomalie des mâchoires, une visite chez l’orthodontiste est parfois nécessaire. À quel âge y emmener votre enfant ? Quels signes méritent une consultation ? 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/05/2015

Habituellement, les parents emmènent leur enfant chez l’orthodontiste lorsqu’ils remarquent que ses dents sont mal alignées, se chevauchent ou poussent « de travers ». Si une première visite peut être envisagée vers 7 ou 8 ans, la plupart des traitements orthodontiques (souvent des appareils dentaires avec bagues) ne commencent pas avant 12-13 ans, lorsque les secondes molaires sont sorties. En effet, mettre un appareil sur des dents de lait qui tomberont bientôt n’a pas beaucoup de sens ! Autant attendre les dents définitives pour corriger définitivement leur positionnement. 

 

Des problèmes de mâchoire

L’orthodontie ne se limite toutefois pas à l’alignement des dents. « Des anomalies au niveau des mâchoires supérieure et/ou inférieure méritent une consultation précoce, dès 5 ou 6 ans, et peuvent nécessiter un traitement d’orthopédie dento-faciale, par exemple pour élargir une mâchoire trop étroite », explique Olivier Sorel, président de la Société Française d’Orthodontie Dento-Faciale. « Car, non traitées, ces anomalies de croissance se fixent et peuvent s’aggraver. Elles nécessitent à l’âge adulte une chirurgie des mâchoires. En plus de leur aspect inesthétique, ces anomalies peuvent entraîner des troubles respiratoires, des troubles du sommeil et, plus localement, des problèmes d’hygiène buccodentaire. »

 

Les signes qui doivent alerter

Certains signes visibles doivent alerter sur un possible problème maxillaire et/ou dentaire nécessitant une consultation chez l’orthodontiste : 

  • un important décalage entre la mâchoire supérieure ou inférieure (un menton en avant, par exemple) ;

  • un creux important entre les incisives du bas et du haut ;

  • quand le milieu des dents du haut et celui du bas ne coïncident pas ;

  • des dents définitives implantées de travers ;  

  • quand les incisives (dents de devant) du bas sont en avant par rapport aux incisives du haut ;

  • etc.

 

Des symptômes subtils

Parfois, les anomalies de la mâchoire ne sont pas flagrantes. Les symptômes qui les trahissent sont alors plus subtils. Si votre enfant est fatigué, cerné ou qu’il respire tout le temps par la bouche, n’hésitez pas à l’emmener voir un orthodontiste. 

En fonction du diagnostic, l’orthodontiste sera peut-être amené à travailler en collaboration avec le dentiste, bien sûr, mais également un médecin ORL (pour retirer des végétations et/ou les amygdales, par exemple), un orthophoniste (pour corriger des défauts d’élocution), etc. Objectif : assurer une belle bouche fonctionnelle à votre enfant !

Enfin, sachez que les traitements d’orthodontie ne sont pas réservés aux enfants et adolescents. Un adulte peut également y avoir recours.        

 

À lire aussi

Du lait après les céréales pour éloigner les caries !

Douleurs dentaires

 

Source

Interview d’Olivier Sorel, président de la Société Française d’Orthodontie Dento-Faciale


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les traitements orthodontiques
Les appareils dentaires sont bien connus pour leur capacité à réaligner des dents qui n'en font qu'à…
Que faire en cas de gingivite ?
Changement de couleur de la gencive ? Saignement lors du brossage des dents ou de l'utilisation du f…
De belles dents pour un beau sourire
Au départ, tout paraît simple. Sourire est un signe naturel, une démarche sociale et le reflet de la…