Inflammation des gencives
Que faire en cas de gingivite ?
11 avis

Changement de couleur de la gencive ? Saignement lors du brossage des dents ou de l'utilisation du fil dentaire ? Mauvaise haleine ? Rougeur de la gencive à la base des dents ? Sensation de pression entre les dents après les repas ? Gencives violacées, rougies ou douloureuses ? Attention, il s'agit peut-être d'une gingivite.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Les deux bonnes habitudes pour éviter les caries sont bien connues: se brosser les dents tous les jours et rendre régulièrement visite à son dentiste. Avec l'âge, une autre affection dentaire nous guette : la gingivite, autrement dit une inflammation des gencives.

 

Gencives et gingivite

La gencive est le tissu mou de la muqueuse buccale qui recouvre les faces interne et externe des os de la mâchoire. Ferme et de couleur rose pâle, elle entoure et protège les dents. Si vos gencives changent de couleur, virent au rouge foncé, saignent quand vous vous brossez les dents ou quand vous croquez une pomme, c'est le signe d'une gingivite.
Très fréquente, l'inflammation des gencives ne doit pas être prise à la légère: elle peut révéler un mauvais état général (hormonal, infectieux, immunitaire...) et ses conséquences, en l'absence d'un traitement, sont sérieuses.

La gingivite est souvent localisée dans les zones de contact gencive-dents ou entre deux dents, mais elle peut aussi s'étendre à toute la surface des gencives. Non traitée, elle peut entraîner un déchaussement des dents et, dans les cas extrêmes, leur chute.

 

La plaque dentaire en cause

La gingivite est due à l'agression de la gencive par les produits de la plaque dentaire et par le tartre : la plaque dentaire se dépose sur la surface des dents et se minéralise en quelques jours pour former le tartre, favorisant l'inflammation et l'irritation de la gencive.
Ce processus déclenché généralement par une mauvaise hygiène bucco-dentaire, peut être favorisé par d'autres facteurs: une prothèse mal ajustée, un amalgame (plombage) défectueux, une grossesse, un diabète, une diminution des défenses immunitaires ou encore le tabac.

 

Que faire ?

Il n'y a pas de remède miracle, on évite et on soigne la gingivite par une hygiène bucco-dentaire rigoureuse: un brossage régulier est en effet le meilleur moyen pour désorganiser la plaque et donc pour lutter contre les infections des gencives.
Pour être efficace, le brossage dure trois minutes, trois fois par jour après les principaux repas; il se fait - c'est préférable - dans le sens gencive-dents (du rouge vers le blanc) et sans oublier la face interne des dents.

Choisissez une brosse souple en poils synthétiques et à petite tête pour avoir accès à tous les "recoins" de la bouche. Et, pour ne pas irriter la gencive, changez votre brosse à dents dès les premiers signes de fatigue des poils (en pratique, faites-le au minimum tous les deux mois).
En complément, servez-vous du fil dentaire ou d'une brossette inter-dentaire qui vont éliminer les résidus entre les dents. Le dentifrice complète l'action de la brosse. Pour choisir le mieux adapté à votre cas, demandez conseil à votre pharmacien.
Pour les gencives sensibles, il existe en effet des produits spécifiques peu abrasifs. Le rinçage est aussi important pour déloger la plaque dentaire. Les hydropulseurs ou jets dentaires sont des instruments de nettoyage efficaces, complémentaires du brossage.
En propulsant l'eau, ils chassent les débris qui auraient tendance à s'incruster (surtout au niveau des prothèses) et stimulent la gencive. Dernière mesure d'hygiène: le détartrage chez votre dentiste. A prévoir une fois par an, au minimum.

 

Les facteurs de risque

  • Chez la femme, la gencive est extrêmement sensible aux modifications hormonales. En période de grossesse ou de règles, les risques de gingivite augmentent.
  • Le diabète modifie le milieu buccal et la salive. La consistance de la gencive devient un peu gélatineuse et très fragile; la moindre irritation peut devenir très douloureuse.
  • Le tabac entraîne des modifications de la flore buccale et accentue la formation du tartre.

 

A lire aussi

Halte aux dents sensibles !
Blanchiment des dents : quels risques ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/01/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
11 avis

Voir aussi

Comment lutter contre la mauvaise haleine ?
Dans 80 % des cas, la mauvaise haleine est d'origine buccodentaire. En cause, des bactéries qui s'in…
Conseils pour éviter les gingivites
Depuis quelques jours vos gencives sont gonflées, douloureuses et saignent un peu ? Voilà des symptô…
Les pathologies dentaires
Selon les études de l’OMS 1997 : 99% des adultes ont au moins une carie et 30% des adultes se lavent…