Aïe un aphte ! Quelles solutions ?

Les aphtes buccaux
0 avis

Les aphtes buccaux peuvent nous empoisonner la vie. Douloureux, ils disparaissent heureusement spontanément. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et peut-on les éviter ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Antoine Collard
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/01/2012

« Ca y est, je le sens, j’ai un aphte ! » Voici un constat douloureux qui nous frappe tous un jour ou l’autre. L’aphte est en fait une ulcération superficielle de la muqueuse buccale. Il prend la forme d’un fond blanc entouré d’un halo rouge, situé à l’intérieur des joues, sur les gencives, la langue, le palais ou les lèvres.

 

Comment prévenir les aphtes ?

Les causes des aphtes sont méconnues. Les médecins constatent seulement la présence de facteurs déclenchant comme la consommation de certains aliments, des traumatismes comme une anesthésie chez le dentiste, des morsures sur l’intérieur des joues, ... Si vous êtes sujet à des aphtes, des conseils peuvent néanmoins vous aider à les prévenir ou à les combattre quand ils apparaissent :

  • Veillez à garder une bonne hygiène bucco-dentaire : brossez-vous les dents deux fois par jour, et rendez-vous chez le dentiste au moins une fois par an.

  • Evitez certains aliments : fruits secs, pâte d'amande, chocolat (sauf le blanc), fromage acide à pâte dure (tel le gruyère). Une personne qui souffre régulièrement d’aphtes a souvent appris à reconnaître les aliments déclenchants.

  • Sachez enfin que le stress et la fatigue peuvent être aussi en cause.

 

Dois-je consulter pour un aphte ?

Dans la plupart des cas (80%), les aphtes rencontrés sont des aphtes dits mineurs, de quelques millimètres de diamètre, qui guérissent d’eux-mêmes en moins d’une semaine. Trois cas de figure doivent pousser une personne qui souffre d’aphtes à consulter un dermatologue (et non un dentiste !), principalement parce qu’ils durent plus longtemps et sont particulièrement douloureux :

  • Lorsqu’ils apparaissent de manière récidivente, c’est-à-dire toutes les quelques semaines (aphtose buccale récidivente)

  • Lorsqu’ils se multiplient sur la muqueuse buccale : au lieu d’avoir une lésion principale et 2 ou 3 autres lésions moins importantes, il y a de 10 à 100 lésions (aphtose miliaire)

  • Lorsque ils sont profonds et de grande taille (de 1 à 5 centimètres).

 

Traiter les aphtes

Contrairement à certaines idées reçues, les aphtes ne sont pas d’origine infectieuse mais ulcéreuse (ils ne sont d’ailleurs pas du tout contagieux !).

  • Si vous souffrez d’aphtes mineurs mais douloureux, vous trouverez en pharmacie des solutions (à tamponner sur l’aphte) qui comprennent une petite dose d’anesthésiant local. Ils ne guériront pas l’aphte mais vous permettront de vous nourrir plus facilement, en anesthésiant la zone douloureuse.

  • En cas d’aphtes plus graves, des traitements médicamenteux prescrits par le médecin permettent à la fois de contrôler la douleur et de guérir les aphtes.

 

À lire aussi

Les petits accidents et maux du quotidien

L'hygiène bucco-dentaire

 

Source

Article réalisé en collaboration avec le Pr. Dominique Parent, dermatologue, chef de la Clinique de Pathologie des Muqueuses, ULB.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Antoine Collard
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/01/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les traitements orthodontiques
Les appareils dentaires sont bien connus pour leur capacité à réaligner des dents qui n'en font qu'à…
Que faire en cas de gingivite ?
Changement de couleur de la gencive ? Saignement lors du brossage des dents ou de l'utilisation du f…
De belles dents pour un beau sourire
Au départ, tout paraît simple. Sourire est un signe naturel, une démarche sociale et le reflet de la…