Varices : ces veines que je ne saurais voir…

1 avis

Les veines de vos jambes ont grossi et sont devenues visibles ? Ce sont des varices ! Plus qu’un problème esthétique, elles sont le signe d’une maladie commune : l’insuffisance veineuse.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/12/2013

Les varices sont des veines superficielles des jambes qui sont dilatées de façon permanente et visibles sous la peau.

 

Les types de varices

Les varices peuvent être de différentes formes et couleurs : des grosses veines bleues volumineuses aux « varicosités », de toutes petites varices de couleur bleue, rouge ou violacée, isolées ou formant de petits filets ou de petites couronnes, notamment à l’intérieur des chevilles.
On distingue trois types de varices :

  • les varices primaires sont souvent héréditaires ;

  • les varices secondaires peuvent être causées par divers évènements (suite à une thrombose veineuse profonde ou un traumatisme sur la jambe par exemple) ;

  • les varices de grossesse sont notamment dues aux changements hormonaux et/ou à la pression exercée par le foetus sur les veines qui parcourent la zone du bassin. Les varices de grossesse sont les seules à pouvoir disparaître ou régresser toutes seules, dans les six mois qui suivent l'accouchement.

 

Varices et insuffisance veineuse

Les varices sont dues à l’accumulation et la stagnation de sang dans les veines des jambes. Elles sont l’expression la plus commune d’une maladie qui touche 18 millions de Français : l’insuffisance veineuse chronique (IVC). Chez certaines personnes, les valves qui, dans les veines, permettent de renvoyer le sang des jambes jusqu'au cœur, sont défectueuses. Conséquences : le sang ne remonte pas bien, une partie stagne dans les jambes et dilate les veines. Ce sont les varices.

 

Les autres symptômes de l’insuffisance veineuse

Les varices ne sont qu’un symptôme parmi d’autres de l’insuffisance veineuse chronique. Selon la sévérité de celle-ci, la personne atteinte d’IVC peut souffrir de :

  • sensations désagréables dans les jambes : sensation de jambes lourdes, douleurs dans les veines des jambes, fourmillements et picotements, crampes (notamment pendant la nuit) ;

  • mollets ou chevilles gonflés (œdèmes), notamment en fin de journée ;

  • problèmes dermatologiques : eczéma, pigmentation de la peau, ulcères.  

 

Complications des varices

Les varices ne sont pas qu’un problème d’ordre esthétique. Non prises en charge, elles peuvent se multiplier, s’accompagner de nouveaux symptômes (voir ci-dessus) ou, pire, faire l’objet de deux types de complications :

  • La thrombose veineuse superficielle (dite aussi phlébite) est la formation d’un caillot dans une veine superficielle de la jambe.

  • La thrombose veineuse profonde (TVP) est la formation d’un caillot dans une veine profonde de la jambe. La plus redoutable complication de la TVP est l’embolie pulmonaire : le caillot se détache des parois de la veine et migre jusqu’au poumon, ce qui peut, dans certains cas heureusement rares, causer le décès.

Pour éviter d’en arriver là, mieux vaut consulter un phlébologue, un médecin vasculaire spécialisé dans les troubles de la circulation veineuse.

 

Prévenir l’apparition et l’aggravation des varices

Que ce soit pour prévenir leur apparition ou freiner leur évolution, l’hygiène de vie fait partie intégrante du traitement des varices. Au quotidien, il convient de

  • Se muscler les jambes en faisant une demi-heure d’exercice physique par jour (marche, vélo, natation, etc.)

  • Éviter de porter ce qui « coupe » la circulation au niveau des mollets et des chevilles : sandales, chaussures et chaussettes trop serrées, pantalons slim, bracelets de cheville trop « justes », etc.

  • Éviter d’avoir chaud aux jambes : hammam, sauna, longs bains de soleil, épilation à la cire chaude, douches très chaudes, etc. Par contre, asperger ses jambes d’eau fraîche leur fait du bien !

  • Surélever ses jambes de 5 à 10 cm pendant la nuit, par exemple en glissant un oreiller sous son matelas.

  • Éviter au maximum les longues stations assises ou debout.

 

Traitements des varices

Chronique, l’IVC ne se guérit pas. Par contre, couplés à une bonne hygiène de vie (voir ci-dessus), certains traitements peuvent venir à bout des varices :

  • Le port de bas de contention est indispensable pour prévenir l’apparition de nouvelles varices.

  • La sclérothérapie à la mousse consiste à injecter un produit sclérosant dans la veine malade. Sous son effet, celle-ci se rétracte, se durcit et finalement se bouche. A terme, la veine finit par se nécroser.

  • Les traitements par laser ou par radiofréquence consistent également à fermer et nécroser la veine malade grâce à la chaleur émise par le laser ou la radiofréquence.

  • Le stripping ou éveinage consiste à retirer chirurgicalement une veine qui n’est plus suffisamment fonctionnelle.

 

A lire aussi

Jambes lourdes : ne les prenez pas à la légère !
La phlébite


Source
Interview du Dr Philippe Blanchemaison, médecin vasculaire et chargé d’enseignement à la Faculté de Médecine Paris V.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/12/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les conseils contre l'insuffisance veineuse chronique
L’été et la chaleur sont propices aux sensations de jambes lourdes et aux chevilles gonflées. Loin d…
Phlébite : un « bug » dans la jambe
La thrombose veineuse superficielle, plus connue sous le nom de paraphlébite ou phlébite superficiel…
Traiter les jambes lourdes
À défaut de la guérir, des traitements existent pour freiner l’évolution de l’insuffisance veineuse …