Phlébite : un « bug » dans la jambe

Phlébite : un « bug » dans la jambe
2 avis

La thrombose veineuse superficielle, plus connue sous le nom de paraphlébite ou phlébite superficielle, apparaît dans une veine de surface de la jambe. Quoique généralement bénigne, cette inflammation de la veine ne doit pas non plus être prise à la légère…  

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/06/2015

Phlébite ou thrombose ?

Petite précision de vocabulaire : souvent confondues, les notions de phlébite, thrombose et thrombophlébite recouvrent pourtant des réalités différentes.

  • La phlébite est une inflammation de la paroi veineuse. 

  • La thrombose veineuse est la formation d’un caillot de sang (thrombus) dans une veine.  

  • Lorsque ces deux phénomènes (inflammation + caillot) sont concomitants, ce qui arrive presque toujours, on parle de thrombophlébite.  

 

Thrombose veineuse superficielle ou profonde ?

En fonction du type de veine touchée, la thrombophlébite est plus ou moins grave. 

  • Si le caillot et/ou l’inflammation se forment dans une veine de surface, située juste sous la surface de la peau, on parle de thrombose veineuse superficielle (TVS), souvent appelée paraphlébite. 

Il s’agit de la forme la plus courante de thrombose veineuse. Elle touche principalement les personnes qui ont des varices.  

  • Si le caillot se forme dans une veine profonde, de gros calibre, on est face à une thrombose veineuse profonde (TVP). 

La TVP est médicalement plus inquiétante, car le caillot peut se détacher de la paroi de la veine et remonter jusqu’aux poumons : c’est l’embolie pulmonaire dont l’issue peut être fatale. 

 

Les symptômes de la thrombose veineuse superficielle 

Alors que la TVP peut être asymptomatique, la TVS est facilement reconnaissable. 

En effet, la veine atteinte forme une sorte de « cordon » rouge, chaud et dur. Comme il s’agit d’une veine de surface, le phénomène est très souvent visible. 

La région de la veine atteinte est sensible au toucher, voire douloureuse. Un œdème local peut aussi apparaître et la zone de la veine peut légèrement enfler.   

 

Causes et facteurs favorisants de la thrombose veineuse superficielle 

Plusieurs facteurs favorisent la thrombose veineuse superficielle :

  • L’insuffisance veineuse chronique qui peut se manifester par des sensations de jambes lourdes, des varices, des jambes et chevilles gonflées (œdèmes), etc. 

  • Une longue immobilisation due, par exemple, à une hospitalisation, un alitement prolongé, un plâtre, etc. Rester debout ou assis pendant plusieurs heures peut suffire à provoquer une TVS. En avion, le risque est légèrement augmenté, probablement à cause d’une pression moindre de l’oxygène et de la sécheresse de l’air. Cependant, le « syndrome de la classe économique », comme on l’appelle parfois, est plutôt rare. Il ne concerne qu’une personne sur un million. 

  • Des troubles de la coagulation sanguine peuvent être à l’origine d’une thrombose veineuse. Certains cancers, certaines anomalies génétiques, certains traumatismes, la chirurgie ou encore la grossesse peuvent rendre le sang moins fluide, plus visqueux. Ce qui augmente le risque de formation de caillot. 

  • Une lésion dans la paroi veineuse, à cause d’un cathéter ou d’une blessure, par exemple, favorise la survenue d’une TVS. 

 

Traitements de la thrombose veineuse superficielle

Contrairement à la TVP qui est une urgence médicale, le traitement de la TVS peut se faire à domicile. Il repose sur

  • le repos avec surélévation de la jambe touchée ; 

  • l’application de compresses froides sur la région atteinte, 2 à 3 fois par jour ;

  • le port de bas ou de collant de contention pour stimuler le retour veineux ;

  • la prise de médicaments anti-inflammatoires. Si la douleur s’atténue en quelques jours, l’inflammation peut persister quelques semaines et la zone de la veine atteinte rester sensible pendant plusieurs mois. 

Dans certains cas, les médecins préconisent un traitement par médicaments anticoagulants (héparine, par exemple) qui favorisent la dissolution du caillot et/ou préviennent sa formation. 

Pour les personnes souffrant de varices et/ou de TVS à répétition, une ablation chirurgicale de la veine (stripping) peut être envisagée. 

 

Évolution et complications d’une phlébite

Bien que la TVS puisse sembler anodine, elle devrait être considérée comme un signal d’alarme. Non seulement elle est souvent un signe d’insuffisance veineuse avancée, mais elle pourrait également se compliquer en thrombose veineuse profonde dans près d’un quart des cas (1). Il est donc recommandé de demander un avis médical en cas de TVS. 

 

À lire aussi

Les jambes lourdes 

5 règles d’or pour des jambes légères 

 

Sources

(1) Decousus H. et al., Superficial venous thrombosis and venous thromboembolism: a large, prospective epidemiologic study in Ann Intern Med., février 2010. 

 

Merci au Dr Philippe Blanchemaison, phlébologue, pour sa collaboration à cet article. 

 

Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/06/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Les conseils contre l'insuffisance veineuse chronique
L’été et la chaleur sont propices aux sensations de jambes lourdes et aux chevilles gonflées. Loin d…
Traiter les jambes lourdes
À défaut de la guérir, des traitements existent pour freiner l’évolution de l’insuffisance veineuse …
Quelle alimentation en cas de jambes lourdes ?
Les jambes lourdes et autres chevilles gonflées touchent principalement les femmes. Cela est dû aux …