Insuffisance veineuse : soigner les jambes lourdes

Traiter les jambes lourdes
0 avis

À défaut de la guérir, des traitements existent pour freiner l’évolution de l’insuffisance veineuse chronique et soulager la sensation de jambes lourdes. Explications. 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

Varices, jambes lourdes, chevilles gonflées, fourmillements..., près d'un tiers des Français souffrent d'insuffisance veineuse. Heureusement, il est possible de réduire ces symptômes !

 

Jambes lourdes : comment les « alléger » ?

Les jambes lourdes peuvent être soulagées par deux types de traitement. 

  • Les veinotoniques sont des molécules de synthèse ou des extraits de plantes (vigne rouge, par ex.), qui tonifient les parois. Certaines ont même des vertus locales anti-inflammatoires. Si les veinotoniques peuvent soulager les jambes lourdes, douleurs et œdèmes, ils n'ont par contre pas d'efficacité clairement démontrée sur la prévention ou la diminution des varices. Demandez conseil à votre pharmacien.

  • Le port régulier de bas de contention est recommandé à toutes les personnes souffrant d’IVC et ce, quels que soient leurs symptômes. Ces textiles très résistants gainent les muscles des jambes qui, comprimés, agissent comme une pompe sur les veines, forçant le sang à remonter vers le cœur. Il existe plusieurs degrés de compression. Pour déterminer le plus adapté à vos besoins, consultez un phlébologue.  

 

Insuffisance veineuse chronique : de bonnes habitudes

Pratiquer régulièrement une activité sportive qui muscle les jambes aide à freiner l’évolution de l’IVC et à soulager ses symptômes. À défaut, plusieurs fois par jour, faites des exercices qui activent les muscles des mollets : marcher, se hisser plusieurs fois de suite sur la pointe des pieds, faire des mouvements de rotation avec les chevilles, etc. Certaines habitudes peuvent aussi soulager ou, au contraire, accentuer les jambes lourdes.

  • À faire : asperger les jambes d’eau froide quand vous vous lavez, les (faire) masser, surélever les pieds du lit de quelques centimètres, etc. 

  • À éviter : les stations debout et assises prolongées, les sources de chaleur (sauna, hammam, etc.), les hauts talons et tous les vêtements et accessoires qui « coupent » la circulation dans les jambes : les chaussettes à élastiques trop serrés, par exemple. 

 

Comment traiter les varices ?

Si votre insuffisance veineuse chronique se manifeste par l'apparition de varices, il faut peut être les retirer. Comment ?

  • Par sclérothérapie, une technique peu invasive qui consiste à injecter un produit sclérosant directement dans les veines malades. 

  • Par ablation thermique : à travers un cathéter (fin tube), on introduit dans la veine une fibre laser ou de radiofréquence. Objectif : la « brûler » de l’intérieur. 

  • Par chirurgie conventionnelle : sous anesthésie, on retire la veine saphène (éveinage) et/ou on attrape les varices superficielles avec une sorte de crochet à travers une petite incision (phlébectomie).  

 

Jambe gonflée : et si ça venait du cœur ?

L’œdème dû à une IVC touche souvent une seule jambe, mais il peut parfois être bilatéral… tout comme l’œdème provoqué par une insuffisance cardiaque ! Cet œdème-là est généralement plus blanc, plus mou et il laisse un creux lorsqu’on appuie dessus avec le doigt. Au moindre doute, consultez un médecin, afin de déterminer l'origine exacte du gonflement de vos pieds et/ou chevilles et la façon d'y remédier.

 

Vous êtes-vous déjà demandé comment le sang fait pour remonter depuis vos pieds jusqu'à votre cœur ? C’est simple : les veines sont équipées de valvules, petits replis membraneux qui non seulement empêchent le sang de redescendre sous l'effet de la gravité, mais qui le poussent également à remonter vers le cœur.

 

Chez 20 à 40 % de la population, ces valvules sont défectueuses ou deviennent déficientes avec le temps. Résultat : le sang ne remonte pas bien, stagne dans les veines des jambes, voire redescend. C’est ce qu’on appelle le reflux veineux et c’est cela qui provoque tous les symptômes de l’insuffisance veineuse chronique (IVC) : les varices, la sensation de jambes lourdes, les œdèmes (mollets et/ou chevilles gonflés), etc. 

 

À lire aussi

L'insuffisance veineuse
Que manger quand on a les jambes lourdes ?
Soulager la circulation et l'insuffisance veineuse par l'homéopathie
5 règles d’or pour des jambes légères

 

Source

Merci au Dr Jean-Jerôme Guex, phlébologue. 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 09/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les conseils contre l'insuffisance veineuse chronique
L’été et la chaleur sont propices aux sensations de jambes lourdes et aux chevilles gonflées. Loin d…
Phlébite : un « bug » dans la jambe
La thrombose veineuse superficielle, plus connue sous le nom de paraphlébite ou phlébite superficiel…
Quelle alimentation en cas de jambes lourdes ?
Les jambes lourdes et autres chevilles gonflées touchent principalement les femmes. Cela est dû aux …