L'insuffisance veineuse

Comment traiter l'insuffisance veineuse ?
4 avis

L'insuffisance veineuse est une maladie le plus souvent chronique qui est due à un mauvais fonctionnement des veines entrainant un retour insuffisant du sang vers le cœur.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Quelques chiffres

L'insuffisance veineuse touche plus de 18 millions de personnes en France mais en majorité plus les femmes que les hommes : 1 femme sur 2 contre 1 homme sur 4. Toute personne peut être touchée mais l'incidence augmente avec l'âge : 70% des femmes de plus de 80 ans sont touchées.

 

Quels sont les signes ?

L'insuffisance veineuse se traduit par :

  • une sensation de jambes lourdes,
  • des chevilles gonflées,
  • Des fourmillements,
  • Des crampes,
  • Une augmentation du volume des chevilles voire des œdèmes au niveau des jambes,
  • Des varicosités voire des varices,
  • Le stade ultime étant les ulcères veineux.

 

Quand doit-on consulter ?

Il est important de consulter un médecin s'il y a :

  • Un œdème important
  • Un œdème unilatéral accompagné d'un placard rouge et de fièvre (on suspectera un érysipèle)
  • des varices : il est souhaitable d'en discuter avec son médecin pour permettre une prise en charge optimale et éviter le développement d'une insuffisance veineuse plus importante.

 

Quelles sont les causes de l'insuffisance veineuse ?

L'insuffisance veineuse est liée à une stase veineuse

  • l'âge
  • les antécédents familiaux
  • Le sexe féminin
  • La station debout prolongée
  • L'obésité
  • La constipation
  • L'exposition solaire ou à une source de chaleur
  • la grossesse
  • La pilule
  • La sédentarité
  • Les talons hauts
  • Les vêtements trop serrés
  • Les sports violents (tennis, basket...)
     

Demandez conseil à votre pharmacien Giphar

 

Quels sont les traitements ?

Le traitement de l'insuffisance veineuse repose sur deux éléments importants :

1) Des règles hygiéno-diététiques

  • Pour éviter le développement ou l'aggravation de l'insuffisance veineuse, il est important de respecter des règles hygiéno-diététiques qui font parties du traitement de cette maladie :
  • Eviter de piétiner ou de rester en station debout ou assise de manière prolongée: en cas de long trajet (voiture, avion, train...), essayer de se dégourdir les jambes et/ou porter des chaussettes de contention adaptées au voyage.
  • Surveiller son poids et éviter l'obésité.
  • Boire beaucoup, avoir une alimentation équilibrée et riches en fibres pour éviter la constipation.
  • Eviter l'exposition prolongée au soleil ou aux sources de chaleur notamment sauna, hammam, bains et douches trop chauds...
  • Eviter la sédentarité : il est recommandé d'avoir une activité physique appropriée tels la natation, le vélo, la marche rapide... au contraire certaines sports sont déconseillés : rugby, tennis, ski, équitation...
  • Eviter de porter des vêtements trop serrés au niveau de la jambe ou du ventre.
  • Bien se chausser : éviter les talons aiguilles, préférer les chaussures plates ou à faible talon.


2) le port de collants ou de bas de contention

Ils exercent une pression du bas de la cheville vers le haut de la jambe permettant ainsi un meilleur retour veineux.

Une large gamme est disponible : votre pharmacien pourra vous guider dans votre choix parmi les modèles proposés.
Ils peuvent être utilisés :

  • Soit en prévention : lors de stations assise ou debout prolongées, ou lors d'un voyage il est très utile de porter des bas ou collants de contention de Classe I.
  • Soit en traitement de l'insuffisance veineuse : on choisira plutôt des bas ou collants de contention de Classe II à IV.


Indispensable : Pour une pleine efficacité, les chaussettes, bas ou collants de contention doivent être :

  • Bien adaptés à votre cas (prévention ou traitement de l'insuffisance veineuse ?) et à votre morphologie : des mesures sont prises par votre médecin ou votre pharmacien afin de déterminer la taille la mieux adaptée.
  • correctement utilisés :les bas de contention sont à enfiler dès le matin avant que les jambes ne gonflent. Enlever les bijoux avant de les enfiler pour éviter de les abîmer, porter éventuellement des gants, retourner le bas sur l'envers pour faciliter l'enfilage.
  • soigneusement entretenus : l'idéal est de laver à la main les bas ou collants de contention, les rincer, les essorer avec une serviette sans les tordre et les laisser sécher à plat. Néanmoins, il existe certaines marques de bas et collants de contention pour lesquels le lavage en machine à 30°C est possible mais il ne faut pas les sécher au sèche-linge au risque de détruire les fibres élastiques.


En cas de grossesse, des collants adaptés à la morphologie de la femme enceinte permettent d'améliorer la sensation de jambes lourdes.

 

Les autres moyens de lutte contre les problèmes de circulation

Pour diminuer les sensations de jambes lourdes et les douleurs, des veinotoniques peuvent être associés :

  • soit par voie orale pour un traitement d'environ 3 mois à prendre de préférence pendant les repas.
  • soit par voie locale : les produits sont d'origine végétale, ils permettent de rafraîchir et soulager les jambes.
  • Des produits à base de plantes peuvent également aider à diminuer les symptômes : on retrouve notamment le marronnier d'Inde, le Ginkgo, la vigne rouge, le mélilot...
  • Sclérose des varices : Pour faire disparaître les varicosités et les varices, votre médecin peut avoir recours à la sclérothérapie qui consiste en l'injection d'un produit dans la veine qui va alors se boucher puis être détruite.
  • En cas d'atteinte importante, le recours à la chirurgie est possible.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

  • Pour éviter les varices, parlez-en très tôt à votre pharmacien. Une prise en charge précoce permet de diminuer les symptômes et d'éviter les complications.
  • Surélever les jambes à l'aide d'un tabouret ou d'un coussin installé sous le matelas.
  • Masser les jambes de la cheville vers la cuisse afin de faciliter le retour veineux.
  • Doucher les jambes de bas en haut à l'eau froide.

 

À lire aussi

Soulager la circulation et l'insuffisance veineuse par l'homéopathie

Insuffisance veineuse


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Les conseils contre l'insuffisance veineuse chronique
L’été et la chaleur sont propices aux sensations de jambes lourdes et aux chevilles gonflées. Loin d…
Phlébite : un « bug » dans la jambe
La thrombose veineuse superficielle, plus connue sous le nom de paraphlébite ou phlébite superficiel…
Traiter les jambes lourdes
À défaut de la guérir, des traitements existent pour freiner l’évolution de l’insuffisance veineuse …