5 règles d’or pour des jambes légères

Des conseils pour réduire les symptômes de l'insuffisance veineuse
17 avis

Varices, jambes lourdes, chevilles gonflées, fourmillements, crampes… Un tiers de la population française souffre d’insuffisance veineuse. Bonne nouvelle : vous pouvez réduire ces symptômes ! Conseils.
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/06/2011

Qu’est-ce que l’insuffisance veineuse chronique ?

Chez certaines personnes, les valves qui, dans les veines, permettent de renvoyer le sang des jambes jusqu’au coeur, sont défectueuses.

Conséquences : le sang ne remonte pas bien, une partie stagne dans les jambes et dilate les veines. Si l’on n’y prend garde, l’insuffisance veineuse chronique peut entraîner l’apparition de varices, d’eczéma, d’ulcères de la peau, de caillots (phlébite et thrombose veineuse)… à défaut d’en guérir, il est donc essentiel d’en freiner au maximum l’évolution.

 

Les causes de l’insuffisance veineuse

  • l’âge : plus on vieillit, plus on a de risques d’avoir des varices.

  • les hormones sexuelles féminines (oestrogènes) et ce qui augmente leur concentration dans le sang : pilule, grossesse, etc.

  • l’hérédité et les facteurs génétiques : si un parent a des varices, l’enfant a 40% de risques d’en avoir, 60% si les deux parents sont touchés.

  • l’excès de poids, l’obésité et la sédentarité.

  • les professions «debout» : hôtesse de l’air, steward, coiffeur(se), serveur(euse), etc.

 

Les règles d'or contre les jambes lourdes

 

  • Stop au (trop) chaud !

C’est l’été… Il fait beau, il fait chaud mais gare aux mauvaises surprises ! La chaleur est l’ennemie des jambes lourdes. Les longs bains de soleil, saunas, hammams, épilation à la cire chaude et autres douches à température trop élevée augmentent le diamètre des vaisseaux sanguins par un effet vasodilatateur. Le froid ayant l’effet inverse, n’hésitez pas à asperger vos jambes d’eau froide… Elles vous diront merci !

 

  • Les pieds en l’air

L’insuffisance veineuse étant un problème de retour du sang veineux vers le coeur, profitez de la nuit pour aider la nature.

Comment ? Tout simplement en surélevant vos jambes de 5 à 10 cm, par exemple en mettant un coussin sous votre matelas.

 

  • Lève-toi et marche !

Rester longuement debout ou assis(e) sont les pires positions à adopter. Mais comment faire quand votre profession l’exige ? Ou quand vous prenez un vol long-courrier ?

Marchez régulièrement, hissez-vous sur la pointe des pieds, faites faire des mouvements de rotation à vos chevilles, etc. Bref, activez vos gambettes!

 

  • Non à ce qui coupe la circulation !

Sandales, chaussures et chaussettes serrées, pantalons slim, bracelets de cheville trop «justes»… autant d’accessoires qui exercent une pression localisée sur vos jambes, «coupant» ainsi la circulation du sang.

Les hauts talons sont également à éviter.

 

  • Surtout, bougez !

Enfin, il est indispensable de muscler vos jambes. En effet, les muscles des mollets agissent comme des pompes sur les veines et favorisent la circulation sanguine.

Faites au moins une demi-heure d’exercice par jour. Si la marche, la natation, l’aquagym et la gymnastique sont excellentes pour lutter contre l’insuffisance veineuse chronique, évitez en revanche les sports qui provoquent des à-coups: squash, tennis, volley…

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Bas et collants de contention

  • Le meilleur moyen de lutter contre l’insuffisance veineuse chronique est de porter des bas ou des collants de contention.

  • Le principe d’action est simple : comme ils sont fabriqués dans un textile très résistant et serrant, ils compriment les veines dilatées et diminuent leur diamètre. Ce qui a pour effet d’augmenter la vitesse de circulation du sang dans les veines.

  • Il existe actuellement des bas de contention de toutes les couleurs, pour ne pas sacrifier l’esthétique à l’efficacité.

  • Les bas de contention constituent une des meilleures méthodes pour éviter la fameuse thrombose veineuse profonde favorisée par les longs voyages, en avion par exemple.

 

À lire aussi

Soulager la circulation et l'insuffisance veineuse par l'homéopathie
Jambes lourdes, ne les prenez pas à la légère !

 

Source
Merci au Dr Philippe Blanchemaison, médecin vasculaire, chargé d’enseignement à la Faculté de Médecine Paris V.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/06/2011

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
17 avis

Voir aussi

Les conseils contre l'insuffisance veineuse chronique
L’été et la chaleur sont propices aux sensations de jambes lourdes et aux chevilles gonflées. Loin d…
Phlébite : un « bug » dans la jambe
La thrombose veineuse superficielle, plus connue sous le nom de paraphlébite ou phlébite superficiel…
Traiter les jambes lourdes
À défaut de la guérir, des traitements existent pour freiner l’évolution de l’insuffisance veineuse …