Quel sport pratiquer contre l’hypertension ?

Hammam et sauna : vraiment bénéfiques pour la peau ?
16 avis

Une activité sportive régulière aide à lutter contre l’hypertension. Quels sports sont conseillés et comment les pratiquer ? 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/03/2015

En quoi le sport est-il bénéfique ?

  • En transpirant pendant l’effort, on perd du sel, ce qui contribue à faire baisser la tension artérielle. 

  • Face à l’augmentation du flux sanguin, les artères se dilatent, ce qui induit une tension artérielle plus basse après l’arrêt du sport car les artères restent dilatées un certain temps. 

  • Après avoir fait de l’exercice physique, il y a une prédominance de l’activité du système nerveux parasympathique, qui est responsable du ralentissement du rythme cardiaque et favorise la baisse de la tension artérielle. 

  • En outre, le sport contribue à la perte de poids, qui réduit la tension artérielle. 

 

Pour des effets bénéfiques durables sur la tension, il est recommandé de pratiquer au minimum 3 x 30 minutes d’exercice par semaine

 

Quels types de sport ? 

  • Évitez les exercices « isométriques », comme la musculation. 

Dans ce type de sport, une forte contraction musculaire est maintenue longtemps. Une tension importante se développe alors dans le muscle. Résultat : les petites artères qui le parcourent sont écrasées, ce qui pourrait entraîner à terme une mauvaise irrigation du muscle (et donc une crampe !). Pour éviter ce phénomène, la pression artérielle s’élève de manière brutale pour dépasser la tension qui règne dans le muscle. Un « bon réflexe » de l’organisme qui s’avère toutefois dangereux lorsqu’on souffre d’hypertension… 

 

  • À éviter également : les sports comme le squash et le tennis où l’effort est très bref, très intense et irrégulier. 

 

  • Optez plutôt pour des exercices « dynamiques », comme le vélo, le jogging, la natation ou encore le rameur.

​Dans ces sports, la tension musculaire n’est pas trop importante et elle est assez brève, les différents muscles travaillant en intermittence. La tension dans chaque muscle est peu élevée. L’organisme n’a donc pas besoin d’activer ce « réflexe de protection » et la pression artérielle n’augmente pas de manière disproportionnée. 

 

Il n’est pas nécessaire de varier les sports. Cherchez plutôt une discipline qui vous plaît, afin de rester motivé ! 

 

Hypertendu : comment faire du sport en toute sécurité ? 

Veillez toujours à être capable de parler pendant l’exercice physique. Si vous êtes essoufflé au point de ne plus pouvoir parler, cela signifie que l’effort est trop intense et que vous avez dépassé ce qu’on appelle « le seuil anaérobie ». C’est-à-dire que l’effort dépasse les capacités d’oxygénation de l’organisme. En réaction, il commence à brûler des sucres et produit de l’acide lactique, qui acidifie le sang. Résultat : vous êtes essoufflé !

 

Vous pouvez aussi surveiller votre fréquence cardiaque (ne pas dépasser 220 – votre âge). Toutefois, le seuil anaérobie est plus facile à contrôler intuitivement. En outre, certains appareils de mesure de la fréquence cardiaque ne sont pas fiables. 

 

Sport et hypertension : quels résultats espérer ? 

L’activité sportive ne va pas normaliser la tension artérielle à elle toute seule mais elle y contribue, en complément de la perte de poids, de la réduction du sel… 

À titre d’exemple : 

  • Une activité physique régulière permet de faire baisser la tension artérielle d’environ 5 mm de mercure.

  • Perdre 10 kg fait chuter la tension de 10 mm de mercure.

  • Un médicament contre l’hypertension réduit la tension de 10 mm de mercure. 

Faire du sport et perdre du poids permet donc de supprimer un médicament et demi ! 

 

En outre, les études montrent que l’activité physique régulière favorise le sentiment de bien-être. Vous avez donc toutes les raisons de vous y mettre !  

 

À lire aussi

Hypertendus : gare aux interactions médicamenteuses !

Bien manger contre l’hypertension

 

Source

Merci au Pr Philippe Van de Borne, cardiologue 

 

Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/03/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
16 avis

Voir aussi

Aujourd’hui, de nouveaux outils connectés vous permettent, via tablette ou smartphone, de surveiller…
Les dépistages possibles chez votre pharmacien
Mieux vaut prévenir que guérir… Ce vieil adage reste plus vrai que jamais en ce qui concerne notre s…
5 idées reçues sur l’hypertension artérielle
L’hypertension touche aujourd’hui plus de 12 millions de Français. Bien que fréquente, elle reste ce…