L'hypertension artérielle

Les causes et les risques de l'hypertension artérielle
5 avis

A quel moment parle-t-on d'hypertension artérielle ? Quelles en sont les causes ? Comment gérer l'hypertension ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2013

Qu’est-ce que la tension artérielle ?

La tension artérielle est la pression sanguine qui s’exerce à l’intérieur des artères. Elle est indispensable à la circulation du sang, poussé dans les artères et les veines par la pompe cardiaque.

Elle se mesure par deux valeurs :

  • la maximale, ou pression systolique qui reflète le moment où le coeur se contracte : c’est le premier chiffre ;

  • la minimale, ou pression diastolique, qui correspond au moment où le coeur se relâche : c’est le second chiffre.

 

La tension optimale est de 120/80 mm de mercure (12/8 en terme usuel).
Ces valeurs fluctuent d’un moment à l’autre au cours de la journée pour s’adapter aux besoins du corps.
 

Quand parle-t-on d’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle (HTA) est évoquée lorsque les valeurs de la tension restent trop élevées de manière permanente et dépassent 140/90 mm de mercure chez le médecin ou, chez vous, 135/85 avec votre autotensiomètre.
Dans certaines maladies, des valeurs maximales sont fixées chez le médecin (pour le diabète, par exemple, c’est 130/80).
 

Quelles sont les causes d’hypertension artérielle ?

Dans 95% des cas, l’hypertension n’a pas de cause connue, elle est alors dite «essentielle».
Cependant, certains facteurs liés au mode de vie occidental la favorisent ou la majorent :

  • La sédentarité.

  • La surconsommation de sel de cuisine.

  • L’excès de poids.

  • Certains médicaments, comme les corticoïdes, la contraception orale...

  • Le stress : chez certaines personnes, des préoccupations majeures peuvent s’accompagner d’une élévation permanente ou non de la tension.

  • La consommation excessive d’alcool, le tabagisme.

  • Certaines maladies (le diabète par exemple...).

 

Par ailleurs, les antécédents familiaux, l’âge et le sexe sont également des facteurs favorisant la survenue d’une hypertension artérielle.
 

  • Quels sont les risques ?

Ils ne sont pas immédiats, l’hypertension artérielle est une maladie insidieuse, sans symptôme, qui provoque des pathologies souvent graves au niveau du système cardio-vasculaire (coeur, artères), des reins et du cerveau.

 

  • Comment détecter une hypertension artérielle ?

Par un contrôle régulier de la tension artérielle, notamment à partir de 40 ans, ou plus tôt, s’il existe des antécédents familiaux particuliers ou certains facteurs de risque.
 

Mesurer sa tension artérielle chez soi

Vous pouvez mesurer votre tension, chez vous, à l’aide d’un appareil d’automesure : l’autotensiomètre.

Cette mesure est un examen rapide, facile et indolore, qui vous permettra de surveiller l’efficacité de votre traitement ou de détecter une hypertension masquée non révélée chez le médecin.

Sélectionnez avec soin votre autotensiomètre :

  • Ce doit être un appareil de qualité, validé et recommandé par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS).

  • Il existe des tensiomètres brassard ou poignet. Le tensiomètre brassard est beaucoup plus fiable que celui du poignet et est recommandé par les cardiologues

  • Demandez conseil à votre pharmacien Giphar, il saura vous guider dans votre choix.

 

Lisez bien le mode d’emploi de votre appareil et faites-vous expliquer son fonctionnement par votre pharmacien.
La mesure doit être réalisée après au moins 5 minutes de repos en position assise ou allongée.
Installez-vous confortablement, dos bien calé, jambes décroisées, le brassard à hauteur du coeur, votre bras légèrement fléchi. Ne consommez pas de café, ne fumez pas dans les 5 minutes qui précèdent la prise de mesure.
Il faut éviter de parler, et rester détendu.
Il n’est pas utile de prendre votre tension tous les jours, mais seulement la semaine précédant la consultation médicale.
 

  • Comment bien prendre sa tension

Utilisez la règle des 3 :

  • 3 mesures le matin avant de prendre vos médicaments.

  • 3 mesures le soir avant le coucher.

  • 3 jours de suite.

Chaque mesure doit être réalisée 3 fois de suite à 2 ou 3 minutes d’intervalle.
Notez soigneusement les valeurs obtenues avec la date et l’heure ou enregistrez-les dans votre appareil. N’oubliez pas de les rapporter lors de la consultation médicale.

 

Attention, tous les tensiomètres électroniques ne vous conviennent peut-être pas.

  • Si votre bras est volumineux : le brassard de votre appareil peut ne pas être adapté et être à l’origine de faux résultats. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

  • En cas d’arythmie (irrégularité des battements du coeur), l’appareil peut manquer de fiabilité ou afficher un message d’erreur.

  • Pour les enfants : Il n’y a pas de normes définies pour cette technique de mesure.

 

Bien gérer son hypertension

En soignant son hygiène de vie :

  • Ne pas fumer.

  • Limiter la consommation d’alcool : 2 verres de vin/jour chez la femme, 3 chez l’homme.

  • Lutter contre l’excès de poids, tendre vers un IMC<25, ou dans un premier temps réduire son poids de 10%.

  • Avoir une activité physique régulière, en fonction de ses capacités.

  • Oublier la salière de table et le grignotage salé. Evitez les plats cuisinés contenant beaucoup de sel caché. Faites la cuisine et utiliser des épices et des herbes pour diminuer la quantité de sel.

  • Lire la composition des aliments y compris celle des eaux minérales.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
5 avis

Voir aussi

Aujourd’hui, de nouveaux outils connectés vous permettent, via tablette ou smartphone, de surveiller…
Les dépistages possibles chez votre pharmacien
Mieux vaut prévenir que guérir… Ce vieil adage reste plus vrai que jamais en ce qui concerne notre s…
5 idées reçues sur l’hypertension artérielle
L’hypertension touche aujourd’hui plus de 12 millions de Français. Bien que fréquente, elle reste ce…