Dépistage : votre pharmacien, acteur de votre santé !

Il est possible de réaliser des dépistages chez son pharmacien
0 avis

Le pharmacien, on lui rend notamment visite quand on a un petit bobo qui ne requiert pas une consultation chez le médecin. Et souvent, il n’est pas avare de conseils personnalisés. Mais saviez-vous que votre pharmacien est aussi un interlocuteur de choix concernant le dépistage ?
 

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

En tant que professionnel de la santé, votre pharmacien peut vous aider à dépister certaines maladies comme le diabète, l’hypertension ou l’excès de cholestérol.

Quand faut-il lui demander conseil ? Comment se fait le dépistage ? Réponses.

 

Suis-je diabétique ?

  • Les symptômes : fatigue intense, amaigrissement, soif excessive et envie quasi permanente d’uriner. Notez que ces symptômes ne sont pas systématiques, le diabète de type 2 peut longtemps rester silencieux.

  • Les facteurs de risque : le surpoids,  l’hérédité, la sédentarité, une alimentation déséquilibrée…

  • Le test : il consiste à piquer le bout du doigt pour obtenir une goutte de sang dans laquelle on mesure le taux de sucre (la glycémie).


On parle de diabète lorsque le taux de sucre sanguin à jeun dépasse 1,26 gramme/litre. Attention, cette mesure en pharmacie doit toujours être confirmée par une prise de sang classique, prescrite par le médecin.

Le diabète est aujourd’hui considéré comme l’un des facteurs  majeurs de risque cardiovasculaire. On estime d’ailleurs que chez une personne diabétique, le risque de décès par infarctus et le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) sont multipliés par 2 à 3. Le diabète est aussi responsable d’atteintes de la vision, d’insuffisance rénale

 

Ma tension est-elle au beau fixe ?

  • Les symptômes : dans la majorité des cas, l’hypertension ne provoque aucun symptôme. Cependant, des maux de tête, des vertiges, des troubles de la vision ou encore des saignements de nez peuvent mettre sur la piste d’une hypertension.

  • Les facteurs de risque : la sédentarité, l’hérédité, l’âge, le surpoids…

  • Le test : à l’aide d’un tensiomètre, le bras est brièvement compressé dans un brassard pour bloquer le passage du sang. Ensuite, la pression exercée diminue progressivement pour laisser revenir le sang. Un capteur se charge de mesurer la pression artérielle à ce moment  précis.

 

Quand la pression artérielle est supérieure à 14/9 (en centimètres de mercure), ou à 140/90 (en millimètres de mercure), on parle d’hypertension.

Celle-ci endommage les vaisseaux sanguins et augmente le risque de crise cardiaque et d’AVC.

 

Dois-je m’inquiéter de mon cholestérol ?

  • Les symptômes : il n’existe pas de symptôme de l’hypercholestérolémie.

  • Les facteurs de risque : l’âge, l’hérédité, le surpoids…

  • Le test : il s’agit de prélever une goutte de sang au bout du doigt dans laquelle on mesure le taux de cholestérol.

 

Chez une personne adulte, le taux de cholestérol sanguin ne doit pas excéder 190 mg/dl. Notez que cette mesure indique le taux sanguin de cholestérol total conseillé,  elle ne tient donc pas compte du bon et du mauvais cholestérol.

C’est surtout la proportion de ces deux types de cholestérol qui est à surveiller, puisque c’est elle qui détermine le risque cardiovasculaire.
Pour une mesure plus précise, une prise de sang prescrite par votre médecin est nécessaire.

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Diabète : faites-vous dépister en officine

Nous avons tendance à penser que le diabète, on en souffre dès la naissance ou on est tranquille. À tort ! En effet, si le diabète de type 1 apparaît généralement dans l’enfance, le diabète de type 2 survient au-delà de 40 ans.

Raison pour laquelle il faut ouvrir l’oeil. En novembre, votre pharmacien Giphar organise une grande campagne de dépistage, profitez-en !

 

À lire aussi

Dépistage : Moi, je me teste chez mon pharmacien !

Les tests de dépistage en pharmacie
Votre pharmacien, le médicament et votre santé


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Aujourd’hui, de nouveaux outils connectés vous permettent, via tablette ou smartphone, de surveiller…
Les dépistages possibles chez votre pharmacien
Mieux vaut prévenir que guérir… Ce vieil adage reste plus vrai que jamais en ce qui concerne notre s…
5 idées reçues sur l’hypertension artérielle
L’hypertension touche aujourd’hui plus de 12 millions de Français. Bien que fréquente, elle reste ce…