Chimiothérapie : soins de la bouche, de la peau et des cheveux

Soins des cheveux et de la peau lors d'une chimio
4 avis

Les séances de chimiothérapie peuvent entraîner de désagréables effets secondaires sur la peau, les cheveux et la bouche. Heureusement en majorité temporaires ! Voici quelques bons gestes pour en réduire l'impact au quotidien.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Joëlle Collignon, oncologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/07/2012

Chimiothérapie : les cellules saines touchées.

Arme de choc contre le cancer, la chimiothérapie consiste en l'administration d'un traitement médicamenteux qui détruit les cellules tumorales. Mais celui-ci s'avère également toxique pour les cellules saines à renouvellement rapide, telles que les cellules de la peau, des cheveux ainsi que celles qui tapissent la bouche (palais, gencive, langue, joues internes, lèvres,...). A la clé, des effets secondaires ! La survenue de ces symptômes et leur importance varie d'une cure de chimiothérapie à l'autre. Et heureusement, ils disparaissent rapidement à l'arrêt du traitement.

 

Zoom sur les effets secondaires

1. Effets secondaires sur la peau
Le type de symptômes qui en résulte sur la peau varie d'une classe de médicaments à l'autre.

En fonction vous pouvez observer :

  • un dessèchement important de la peau, conséquence la plus fréquente ;
  • une hypersensibilisation de la peau au soleil. En cas d'exposition pendant le traitement, des tâches brunes peuvent apparaître en lieu et place d'un teint hâlé ;
  • rougeurs et desquamations importantes de la paume des mains et de la plante des pieds ;
  • une forte poussée d'acné (fréquente lors de traitement avec les nouveaux traitements dit ciblés comme les anti-EGFR).Avec certains traitements, les ongles peuvent également devenir cassants.


2. Effets secondaires sur les cheveux
La chute des cheveux (alopécie) est fréquente en cas de chimiothérapie. Elle commence généralement 15 jours à 3 semaines après le début du traitement. L'importance de l'alopécie dépend du type de médicament mais aussi de la qualité des cheveux et de l'âge. En effet, certains traitements ne font pas du tout tomber les cheveux.

3. Effets secondaires sur la bouche
Des zones de la muqueuse buccale peuvent s'irriter, s'enflammer voire s'ulcérer sous forme d'aphtes. Dans de rares cas, l'ulcération peut s'étendre à toute la cavité buccale, parfois même jusqu'au tube digestif. Ce qui rend l'alimentation difficile. Cette situation est fréquente dans les cancers ORL traités en même temps par radiothérapie.

La production de salive peut être réduite. Ce qui provoque de la sécheresse buccale et augmente le risque d'infections dans la bouche car la salive possède un rôle protecteur.

 

Prenez soin de vous !

Conseil n°1 : protégez-vous du soleil !
Une fois le traitement terminé, le renouvellement cutané reprend heureusement son rythme habituel et la peau retrouve son aspect normal. Néanmoins, les éventuelles tâches apparues sous l'effet du soleil peuvent subsister. C'est pourquoi il convient d'éviter au maximum les expositions pendant toute la durée du traitement. Attention, cela ne signifie pas qu'il faut rester enfermé ! Il est essentiel de continuer à sortir afin de garder le moral.

Veillez simplement à prendre quelques mesures de protection :

  • Privilégiez les vêtements amples de couleur claire, couvrants;
  • Appliquez régulièrement de l'écran solaire de haute protection (minimum 30) ; surtout sur les bras, souvent exposés;
  • N'appliquez pas de crème auto-bronzante sur votre corps. Elle pourrait également laisser des marques. De même, il est nécessaire de protéger votre cuir chevelu du soleil lorsque vous êtes à l’extérieur par le port d’un large chapeau, d’une casquette ou d’un foulard.


Conseil n°2 : chouchoutez votre peau
Pendant votre traitement, un seul mot d'ordre : traiter votre peau avec délicatesse.

Et pour cela, les astuces ne manquent pas :

  • Hydratez régulièrement votre peau avec une crème sans alcool ;
  • Lors de votre toilette, privilégiez l'eau tiède plutôt que chaude ;
  • Ne restez pas trop longtemps dans votre douche ou votre bain ;
  • Mettez de l'huile hydratante dans l'eau du bain ;
  • Pour vous sécher, tamponnez-vous avec la serviette plutôt que de vous frotter vigoureusement ;
  • Utilisez des savons doux et hydratants. Le must : les produits surgras ;
  • Evitez parfums et autres produits contenant de l'alcool ;
  • Lors du lavage de vos vêtements, évitez les adoucissants qui risquent d'irriter votre peau.


Pour protéger vos ongles, portez des gants lorsque vous faites la vaisselle, que vous jardinez ou que vous faites des travaux ménagers. Afin de les renforcer, vous pouvez appliquer un vernis à base de silicium.

Conseil n°3 : ménagez vos cheveux
Afin de minimiser la perte, évitez au maximum les agressions sur vos cheveux.

  • Supprimez les lavages superflus ;
  • Lavez-les à l’eau tiède ;
  • Utilisez un shampooing doux ;
  • Séchez à basse température ou à l’air libre ;
  • Utilisez une brosse à cheveux souple et limitez les brossages pendant la période de traitement ;
  • Evitez les colorations et les permanentes.


Conseil n°4 : gardez une bouche irréprochable
Pendant le traitement, essayez de maintenir votre bouche humide et propre afin d'éviter les irritations et les infections.

  • Buvez abondamment (2 litres par jour) ;
  • Hydratez régulièrement vos lèvres ;
  • Brossez-vous les dents après chaque repas avec une brosse à dents souple ;
  • Réalisez des bains de bouche (sans alcool) après chaque repas.


En cas de sécheresse buccale, rincez-vous la bouche avec une solution saline plusieurs fois par jour ou utilisez un spray de salive artificielle, disponible en pharmacie. Vous pouvez également sucer des glaçons, glaces à l'eau, sorbets,...

Conseil n°5 : adaptez votre alimentation
Pour limiter les lésions dans la bouche et en atténuer les douleurs :

  • Privilégiez les aliments tièdes ou froids ;
  • Buvez des boissons glacées et/ou sucez des glaçons, glaces à l'eau, sorbets,... En effet, le froid anesthésie la douleur ;
  • Evitez les irritants : alcool, tabac, aliments épicés ou acides (jus de citron, vinaigrette, moutarde), les fruits secs à coque (noix, amandes, noisettes,...) ; ainsi que les aliments secs, croquants ou durs (légumes crus, chips, bretzels,...) qui pourraient vous blesser ;
  • En cas de lésion, faites des bains de bouche contenant un anesthésique local afin de calmer la douleur.

 

A lire aussi

Chimiothérapie: contrôler les diarrhées

 

Source

*Guide d'information "Comprendre la chimiothérapie", 2008, Institut National du Cancer
* Effets secondaires de la chimiothérapie – Espace Cancer du CHUV
 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Joëlle Collignon, oncologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 16/07/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Contrôler les effets indésirables des traitements anticancéreux
Les traitements anticancéreux sont susceptibles d’entraîner des effets indésirables. Certains produi…
Cours de cuisine pour les personnes traitées par chimiothérapie
Redonner du plaisir à table à ceux qui ont perdu l’envie de manger à cause de la chimiothérapie : c’…
En quoi consiste la chimiothérapie ?
La chimiothérapie est un traitement bien connu pour combattre le cancer. Mais il y a chimio... et ch…