Chimiothérapie : comment contrôler les diarrhées ?

Limiter les diarrhées lors d'une chimio
8 avis

Les séances de chimiothérapie peuvent perturber votre transit intestinal et s'accompagner de diarrhées. Quelles sont les solutions pour limiter ce désagréable effet secondaire et comment adapter votre alimentation ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Joëlle Collignon, oncologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/08/2012

Chimiothérapie : les cellules saines touchées.

Arme de choc contre le cancer, la chimiothérapie consiste en l’administration d’un traitement médicamenteux qui détruit les cellules tumorales (tumeurs). Mais celui-ci s’avère également toxique pour les cellules saines à renouvellement rapide, telles que celles qui tapissent les intestins.
Conséquence : le transit intestinal est perturbé. Si le transit devient trop rapide, vous souffrez de diarrhées, c'est-à-dire de selles liquides et plus fréquentes que d'habitude. S'il ralentit, vous souffrez de constipation, un autre effet secondaire fréquent de la chimiothérapie. La survenue de ces symptômes et leur importance varie d’une cure de chimiothérapie à l’autre. Et heureusement, ils disparaissent rapidement à l’arrêt du traitement.

 

Quelles solutions contre la diarrhée ?

  • Conseil N°1 : Consultez votre médecin

Si vous êtes traité avec une chimiothérapie risquant d'entrainer de la diarrhée, votre oncologue vous conseillera de prendre un traitement anti diarrhéique (loperamide) dès les premiers symptômes. Ces médicaments ralentissent le transit intestinal, ce qui réduit le nombre de selles.
Attention, ce traitement ne doit être pris qu'en cas de chimiothérapie à risque, en accord avec votre oncologue, il est contre-indiqué en cas de diarrhée infectieuse.
Si la diarrhée persiste plus de 24 heures malgré le traitement, prévenez votre médecin. Veillez à lui signaler si d'autres symptômes accompagnent la diarrhée :

  • Fièvre
  • nausées et vomissements
  • vertiges et malaises
  • douleurs abdominales
  • présence de sang dans les selles

 

 

  • Conseil N°2 : Adaptez votre alimentation

D'une manière générale, optez pour une alimentation pauvre en graisses et en fibres. Celles-ci sont difficilement digérées et augmentent donc les selles.

1. Les aliments à privilégier

  • Riz (blanc, pas complet)
  • pommes de terre vapeur
  • Pâtes
  • Biscottes
  • fromages à pâte cuite, tels que l'emmental, le gruyère, le comté.
  • bananes bien mûres
  • carottes
  • gelée de coing


2. Les aliments à éviter

  • fruits et légumes crus (privilégier les légumes bouillis, qui apportent beaucoup d'eau)
  • céréales
  • pain complet (optez pour le blanc)
  • les plats épicés, qui irritent le tube digestif

 

 

  • Conseil N°3 : Restez hydraté

Principal risque de la diarrhée, la déshydratation fait suite à la perte anormale d'eau via les selles. Afin de l'éviter, veillez à boire au moins 2 litres de liquide par jour, voire plus si la diarrhée est importante.
Si vous n'arrivez pas à compenser les pertes d'eau en buvant, votre médecin peut vous prescrire des solutions de réhydratation orale, disponibles en pharmacie.

1. Les liquides à privilégier :

  • eau
  • thé
  • tisane
  • eau de riz
  • bouillon de légumes
  • jus de carottes
  • boissons gazeuses à température ambiante


2. Les liquides à éviter :

  • les boissons glacées
  • le lait et les produits laitiers en général, souvent mal tolérés
  • le café
  • l'alcool, qui irrite le tube digestif


Si vous souffrez de fortes diarrhées, le contour de votre anus peut devenir irrité. Vous pouvez appliquer une pommade pour calmer les irritations et protéger cette zone. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

A lire aussi

Chimiothérapie : soins de la bouche, de la peau et des cheveux
 

Sources

*Guide d’information "Comprendre la chimiothérapie", 2008, Institut National du Cancer
* Effets secondaires de la chimiothérapie – Espace Cancer du CHUV


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck en collaboration avec le Dr Joëlle Collignon, oncologue
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/08/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Contrôler les effets indésirables des traitements anticancéreux
Les traitements anticancéreux sont susceptibles d’entraîner des effets indésirables. Certains produi…
Cours de cuisine pour les personnes traitées par chimiothérapie
Redonner du plaisir à table à ceux qui ont perdu l’envie de manger à cause de la chimiothérapie : c’…
En quoi consiste la chimiothérapie ?
La chimiothérapie est un traitement bien connu pour combattre le cancer. Mais il y a chimio... et ch…