Savez-vous tout sur la protection solaire ?

Ce qu'il faut savoir sur les crèmes solaires
3 avis

Pour profiter de l’été sans mettre sa peau en danger, une seule solution : utiliser régulièrement une protection solaire ! Êtes-vous incollable sur le sujet ? Faites le test !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2013

Un écran total, ça n’existe pas

VRAI
Le terme « écran total » était utilisé dans  le passé pour désigner les protections solaires les plus fortes.

Il n’est plus autorisé aujourd’hui parce qu’il donne l’idée, fausse, qu’une crème peut isoler 100 % des rayons néfastes du soleil. Or les crèmes solaires, même si leur indice est très élevé, ne dispensent pas des réflexes de base pour protéger sa peau :

  • Ne pas faire de « séances de bronzette », préférer l’ombre au plein soleil.

  • Éviter particulièrement de s’exposer entre 12h et 16h pendant l’été.

  • Porter des vêtements et accessoires qui protègent du soleil (chapeau à large bord, etc.).

 

Les rayons UVA et UVB présentent des risques différents

VRAI

Le rayonnement solaire qui parvient jusqu’à nous a bien entendu des aspects positifs : chaleur et lumière. Mais il comporte aussi des rayons ultraviolets qui endommagent notre peau.

Il en existe de deux sortes :

  • Les UVB qui agressent la peau de manière visible et rapide. En pratique, ça se traduit par le bronzage et les coups de soleil.

  • Les UVA qui pénètrent plus profondément dans la peau. Leurs effets sur celle-ci, les rides, n’apparaissent qu’après un certain temps.

 

Cependant, les deux sortes d’UV sont impliquées dans l’apparition des cancers de la peau. Une protection solaire efficace devra donc vous isoler des deux.

Pour vous assurer que votre protection solaire agit contre ces deux types d’UV, jetez un oeil sur l’étiquette. La mention « protège des UVA et UVB » doit s’y trouver !

 

Toutes les crèmes solaires agissent de la même manière.

FAUX
Il existe deux sortes de filtres solaires. Leur efficacité est équivalente, à condition de les utiliser correctement.

  • Les filtres chimiques (ou organiques) qui pénètrent dans la peau et absorbent les UV, les empêchant ainsi d’agir. Ils sont faciles à utiliser, mais ne sont efficaces que 15 à 30 minutes après application. Les crèmes solaires contenant des filtres chimiques ont une texture fluide et ne laissent pas de traces blanches après application.

  • Les filtres physiques (souvent minéraux) qui restent en surface et reflètent les rayons. Ceux-ci ne pénètrent donc pas du tout l’épiderme. Ils sont actifs dès qu’on les applique sur la peau, et entraînent moins de risques d’allergie.

 

Il est possible d’augmenter son capital solaire si l’on s’expose avec précaution.

FAUX
Chacun naît avec un capital solaire déterminé. À partir de là, toute exposition au soleil le fait diminuer.

Et quand il est épuisé, c’est le cancer de la peau qui guette… Il est cependant possible de préserver son capital solaire en utilisant des crèmes de protection et en limitant son exposition au soleil.

 

La plupart des gens utilisent trop peu de crème solaire

VRAI
La crème solaire doit être appliquée en couche suffisante. Pour un adulte de taille moyenne, il faut 6 cuillères à café de crème pour le corps entier. Il faut aussi réappliquer toutes les 2 heures les produits de protection solaire.

Ainsi qu’après chaque baignade, chaque fois que vous vous essuyez, que vous transpirez, etc. même si cela fait moins de 2 heures que vous avez appliqué la couche précédente.

Enfin, il est fréquent d’oublier une zone de peau quand on applique sa crème solaire. Faites donc bien attention aux « petits coins » : derrière les oreilles, dans la nuque, le décolleté, etc.

 

Les conseil de votre pharmacien Giphar

Spécial enfants

  • L'épiderme des enfants est plus fragile que celui des adultes et les dommages causés par le soleil chez les petits sont ravageurs.

  • N’exposez jamais un bébé de moins de 2 ans directement au soleil.

  • Les enfants devraient toujours porter des vêtements qui les protègent du soleil (tissage serré), ainsi qu’un chapeau à large bord.

  • Les lunettes de soleil, de préférence enveloppantes pour une protection latérale, sont aussi un must pour les petits.


Quel indice pour ma peau ?

  • Peau extrêmement sensible au soleil (teint très pâle et yeux clairs, coups de soleil très fréquents, ne bronze que très difficilement et les enfants de moins de 10 ans) : indice 30 pour la vie quotidienne et 50 pour la plage

  • Peau sensible au soleil (peau claire, coups de soleil fréquents mais possibilité de bronzer un peu) : indice 15 au minimum, plus de 30 pour la plage, 50 en cas d'exposition très intense (en altitude ou dans les pays chauds).

  • Peau intermédiaire (peau claire à bronzage facile, coups de soleil rares) : une faible protection (indice 6 à 10) pour la vie quotidienne, indice 15 à 25 pour la plage, et plus de 30 pour une exposition intense.

  • Peau assez résistante (peau mate et yeux foncés, bronzage très facile, pas de coups de soleil) : indice 6 à 10, et plus de 15 pour les expositions très intenses.

 

À lire aussi

Comment apprivoiser le soleil ?
Allergies au soleil

 

Source
Merci au Pr Véronique Del Marmol, dermatologue, présidente d’Euromelanoma.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Marion Garteiser
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
3 avis

Voir aussi

Quand aller chez le dermatologue pour faire examiner vos grains de beauté ?
Les grains de beauté parsèment votre corps de façon plus ou moins conséquente. Si la plupart du temp…
Eviter les méfaits du soleil
Bon pour la mine, le moral, faire le plein de vitamine D… Les bienfaits du soleil sont nombreux. Mai…
Contrôler ses grains de beauté
Sur l'épaule droite, dans le cou, sous l'orteil gauche,… Parsemant notre peau depuis l'enfance, nos …