Prévenir l'insuffisance rénale

Prévention de l'insuffisance rénale
2 avis

L'insuffisance rénale chronique (IRC) est une affection insidieuse qui évolue souvent sans faire de bruit.
Et lorsque elle se révèle, il est souvent bien tard pour réagir et il faut faire face à des traitements lourds (dialyse à raison de 3 fois 4 heures par semaine) ou une greffe d'organe.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

La prévention de l'insuffisance rénale

Des solutions de prévention existent et permettent de ralentir considérablement son évolution.
Pour cela, il faut prévenir la maladie le plus tôt possible.

 

  • A qui s'adresse en priorité le dépistage ?

Il y a des situations à risques pour lesquelles il est indispensable d'effectuer un dépistage.

Il s'agit essentiellement :

  • des diabétiques
  • des personnes souffrant d'hypertension chronique
  • des personnes avec des antécédents de maladies rénales familiales.
  • de l'âge

 

Des traitements au long cours par certains médicaments peuvent être également dangereux pour vos reins. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Quels sont les signes avant-coureurs de l'insuffisance rénale ?

Au début il n'y en a pas et c'est bien cela le problème. La maladie se déclare trop souvent à un stade avancé.

L'hypertension et le diabète sont des facteurs déclenchants de l'Insuffisance rénale.

D'autres signes peuvent apparaître sans être spécialement évocateurs comme une fatigue à l'effort, un manque d'appétit ou encore un besoin d'uriner plusieurs fois par nuit.

A un stade plus avancé des signes plus révélateurs sans être vraiment caractéristiques apparaissent :

  • Grande fatigue
  • Troubles digestifs de type perte de l'appétit, nausées et vomissements s'accompagnant ou pas d'amaigrissement
  • Crampes nocturnes
  • Démangeaisons importantes
  • Troubles du sommeil..

Ces différents signes, bien que non significatifs, doivent vous alerter notamment en cas d'hypertension et/ou de diabète.

 

Que faire ?

En parler à votre pharmacien ou votre médecin pour réaliser un dépistage au plus tôt. Ce dépistage repose essentiellement sur une simple prise de sang pour doser votre taux de créatinine qui est l'indicateur de référence du fonctionnement des reins.

Des créatininémies :

  • > à 137 µmol/l chez l'homme
  • > à 105µmol/l chez la femme doivent déjà servir d'alerte.

 

La présence de protéine, dans les urines peut être également un indice de dysfonctionnement rénal.

Au cas où le dosage de votre créatinine s'avère supérieur aux chiffres énoncés ci-dessus, il est important de prendre contact avec votre médecin traitant afin qu'il vous oriente rapidement vers un spécialiste des reins : le néphrologue.

 

Quels sont les moyens de ralentir l'insuffisance rénale ?

Le néphrologue va faire un bilan complet de votre fonction rénale (Calcul du Débit de Filtration Glomérulaire DFG, échographie...) et va diagnostiquer l'origine de votre maladie.
Ensuite, si la fonction rénale n'est pas trop altérée, il existe des moyens de ralentir considérablement l'évolution de la maladie (traitements antihypertenseurs, meilleur contrôle du diabète...) pour prolonger la durée de fonctionnement de vos reins, retarder le passage aux traitements substitutifs très lourds et éviter les complications à moyen et long termes de l'Insuffisance Rénale Chronique (cardiovasculaires, anémie, troubles osseux...).

3,5 millions de personnes souffrent d'Insuffisance rénale sans le savoir avec comme conséquences :

  • 7000 nouveaux cas par an
  • et 1/3 de ces cas détecté au stade terminal de la maladie, stade trop tardif pour entamer des traitements préventifs

 

Alors si vous pensez faire partie des sujets à risques, n'attendez plus, parlez-en à votre pharmacien ou à votre médecin.

 

À lire aussi

L'Insuffisance rénale

Insuffisance rénale chronique : faut-il adapter son alimentation ?

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Comment traiter l'anémie en cas d'insuffisance rénale ?
L’anémie est l’une des complications les plus fréquentes de l’insuffisance rénale.  À la clé : fatig…
Les bonnes habitudes alimentaires en cas d'insuffisance rénale
En cas d’insuffisance rénale chronique, il peut être nécessaire d’adapter ses habitudes alimentaires…
Les symptômes et les traitements de l'insuffisance rénale
L’insuffisance rénale désigne une perte progressive de la fonction rénale. En France, environ 36 000…