Prévenez le problème de l'incontinence

Prévention de l'incontinence urinaire
1 avis

Si vous êtes sujet aux risques d'incontinence, vous pouvez vous-même contribuer à les éliminer ou à diminuer leurs effets.

Il n'est pas nécessairede changer votre vie du « tout au tout ». Dans le chapitre suivant vous trouverez des conseils simples à suivre.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Prévenez le problème de l'incontinence

Une vie saine pour aider les fonctions naturelles de la vessie.

Dans le cas d'une faiblesse urinaire, des améliorations sur les fonctions de la vessie peuvent fréquemment être constatées en suivant ces quelques conseils.

  • Assurer un bon transit intestinal par une nourriture riche en fibres. De trop gros efforts de poussée en cas de constipation chronique affaiblissent le plancher pelvien. Des exercices physiques réguliers peuvent améliorer le transit.

  • Boire beaucoup malgré l'incontinence afin d'assurer un bon drainage de la vessie. Une bonne diurèse permet de prévenir la prolifération bactérienne dans la vessie. Chez les patients plus âgés surtout, il faut veiller à un apport suffisant en liquides car la sensation de soif diminue avec l'âge.

  • Aménager les habitudes en matière de boisson et veiller, dans la mesure du possible, à boire chez soi les quantités nécessaires. S'abstenir de boire deux à trois heures avant d'aller au lit donne également de bons résultats.

  • Se détendre au quotidien. Si votre problème d'incontinence vous pèse, un équilibre psychologique peut être très précieux. Une bonne forme psychique contribue à mieux vivre les inconvénients de l'incontinence. L'apprentissage de techniques de détente, telle que le Yoga ou la méditation peut s'avérer utile. L'important n'est pas tant la méthode en elle même, que la régularité, idéalement tous les jours pour obtenir et entretenir une bonne forme psychique.

  • Réduire l'excès de poids en cas d'incontinence d'effort. Cette mesure soulage le plancher pelvien et permet à elle seule une amélioration.

  • Avec l'âge, les « périodes de mise en alerte » de la vessie diminuent. Lorsque vous êtes dans un endroit que vous ne connaissez pas, localisez à temps les toilettes.

  • Le port de vêtements pratiques et faciles à ouvrir peut s'avérer très utile en cas d'urgence, surtout pour les personnes âgées.

  • L'hygiène, la toilette génitale pluriquotidienne et, le cas échéant, l'utilisation de produits de protection sont très importantes en cas d'incontinence.

 

À lire aussi
Comment apparaît l'incontinence urinaire ?

La faiblesse urinaire

L'incontinence par instabilité vésicale

L'incontinence par regorgement

 

Source

Dossier réalisé avec l'aide de la société Hartmann

 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/04/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Les traitements contre les fuites urinaires
Kiné, médicaments, chirurgies…, on peut venir à bout des fuites urinaires ! Mais attention : que l’i…
Les fuites urinaires et les cystites
Gênantes, désagréables, embarrassantes, les fuites urinaires peuvent gâcher la vie ! Ce sont pourtan…
Les causes de l'incontinence urinaire
L'incontinence urinaire, les pertes involontaires d'urine sont liées à un mauvais fonctionnement de …