Zizi en berne : à qui la faute ?

Les différentes causes des troubles de l'érection
0 avis

Contrairement à une idée répandue, la grande majorité des troubles érectiles surviennent, non pour des raisons (uniquement) psychologiques, mais bien à cause d’un problème physique. Passage en revue des principaux.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

L’érection est un phénomène complexe où interviennent le cerveau, les vaisseaux sanguins, les nerfs, les muscles péniens et certaines hormones.

Un dysfonctionnement peut donc se produire à ces différents niveaux et gêner, voire empêcher l’érection.

 

Trouble érectile : un problème de coeur ?

À partir de 50 ans, la première cause de trouble érectile, ce sont les maladies cardiovasculaires.

En cause : l’athérosclérose, c’est-à-dire l’épaississement et le durcissement des artères et la réduction de leur diamètre intérieur. Les artères du pénis étant parmi les plus fines de  l’organisme, elles sont les premières à en souffrir… En cas d’atteinte artérielle, le sang ne parvient plus à affluer en suffisance dans les deux corps caverneux et l’érection devient difficile. L’hypertension artérielle, le diabète, l’excès de cholestérol, le tabagisme, l’obésité ou encore la sédentarité accélèrent le processus d’athérosclérose. « Les troubles de l’érection peuvent être le tout premier symptôme d’une maladie cardiovasculaire », ajoute le Dr Sylvain Mimoun, andrologue. « Ils peuvent être la conséquence d’une hypertension artérielle ou d’un diabète ignorés. On considère d’ailleurs que les troubles de l’érection peuvent, dans certains cas, prédire la survenue d’un infarctus cardiaque 5 ans avant qu’il ne se produise ! »

 

Impuissance et système nerveux

Parce qu’il est à la base du processus de l’érection, le système nerveux (cerveau, moelle épinière et nerfs), lorsqu’il est lésé à un niveau ou un autre, peut induire des troubles érectiles. La sclérose en plaques, par exemple, en provoque dans 32 à 70 % des cas. Les lésions de la  colonne vertébrale ou du petit bassin, suite à un traumatisme physique, comme un accident de la route, sont également une cause d’impuissance, surtout chez les hommes jeunes.

 

Panne sexuelle : des traitements en cause ?

Plusieurs traitements médicaux, chirurgicaux et médicamenteux peuvent également être à l’origine de troubles érectiles.

  • La chirurgie (ablation) de la prostate est une cause fréquente de troubles érectiles. En effet, les nerfs de l’érection peuvent être endommagés au cours de l’opération. Heureusement, les nouvelles techniques chirurgicales permettent à un certain nombre de patients de récupérer.

  • Les radiothérapies centrées sur la zone du petit bassin, utilisées notamment pour traiter certains cancers, peuvent endommager les nerfs et les vaisseaux sanguins impliqués dans l’érection. Dans le cadre du cancer de la prostate, certaines hormonothérapies peuvent abaisser le  taux de testostérone.

  • Plusieurs médicaments peuvent altérer la qualité des érections. C’est le cas de certains traitements antihypertenseurs, notamment les bêtabloquants, des antiulcéreux, des anabolisants utilisés par certains sportifs dans un but de dopage et de plusieurs médicaments agissant sur le système nerveux central : les tranquillisants, les antidépresseurs, les neuroleptiques et certains antiépileptiques.

 

Bien entendu, ce n’est pas parce qu’un patient craint ou est confronté à des troubles érectiles causés par ces traitements qu’il doit les refuser ou, pire, les arrêter sans avis médical ! Outre le fait que certaines thérapies sont d’une nécessité vitale, des solutions existent pour pallier  leurs effets secondaires.

 

Des troubles de l'érection plus fréquents chez les diabétiques

Les troubles érectiles sont 3 à 4 fois plus fréquents chez les diabétiques. Non seulement le diabète accélère l’athérosclérose, mais il peut également abaisser le taux de testostérone dans le sang et s’attaquer aux nerfs, indispensables à l’érection. Cependant, équilibrer son diabète permet bien souvent de lutter contre ses effets… et de retrouver des érections normales.

 

Dysfonctionnement érectile : et la tête, dans tout ça ?

Toutes causes confondues, l’impuissance entraîne toujours une souffrance morale. Et parfois, surtout chez les hommes jeunes, les troubles érectiles ont une origine purement psychologique.
L’obsession de la performance explique à elle seule la majorité des cas. Mais d’autres causes sont possibles : un traumatisme plus ou moins ancien (abus sexuel, moqueries, etc.), une mauvaise estime de soi, une éducation rigoriste, une timidité excessive, des phobies, une  dépression

 

Le conseil de votre pharmacien GIPHAR

  • Sexe, tabac et alcool

De nombreuses études ont démontré que le tabac intervient dans la genèse des maladies cardiovasculaires et, par conséquent, dans le processus de l’érection.
Quant à l’alcool, même à petites doses, son effet relève du quitte ou double : soit il excite et lève les inhibitions, soit il a une action sédative et « dégonflante ».

 

À lire aussi

Troubles érectiles : impuissance, le dernier tabou
La dysfonction érectile et ses causes

Problèmes d'érections : un éventail de solutions

Impuissance : le rôle de la femme


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Cancer et sexualité
Les angoisses inhérentes à un cancer ainsi que les traitements anticancer détériorent souvent la vie…
Impuissance sexuelle
Vous avez des troubles de l'érection ? Vous êtes peut-être atteint d'un dysfonctionnement érectile…
Le rôle de la femme face aux troubles érectiles
Depuis quelque temps, votre homme rencontre des difficultés au lit… Que faire ? Que dire ? Comment r…