Les Cystites

Les traitements de la cystite
17 avis

1 femme sur 2 a fait ou fera une infection urinaire au cours de sa vie. Nous ne sommes pas tous égaux ! Entre 20 et 50 ans, les cystites sont 50 fois plus fréquentes chez la femme que chez l'homme. Après 50 ans, le risque d'infection chez l'homme augmente nettement, dû aux troubles prostatiques qui peuvent apparaître avec l'âge.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/02/2014

Les symptômes d'une cystite

On pourra suspecter une cystite face à différents symptômes :

  • une pollakiurie : des mictions fréquentes et peu abondantes, besoin d'uriner souvent,

  • des brûlures surtout en fin miction de type "lame de rasoir",

  • présence de sang dans les urines,

  • urine trouble et malodorante,

  • douleurs vésicales de type spasmes,

  • fièvre.

 

Les causes des cystites

Les cystites sont des infections bactériennes au niveau de la vessie. La principale bactérie responsable est Escherichia Coli, mais on peut trouver également d'autres germes comme: Klebsiella, Proteus, Staphylococcus, Enterococcus...

Il est important de consulter un médecin face à ce type de symptômes pour éviter une aggravation de la cystite qui peut remonter le long de l’uretère au niveau des reins et entrainer une pyélonéphrite.

Il est très important de consulter un médecin lors des situations suivantes :

  • si ces symptômes apparaissent chez une femme enceinte ou un enfant,

  • en cas de fièvre associée,

  • douleurs lombaires,

  • fatigue anormale,

  • symptômes associés à une altération de l'état général.

 

 

Cystites : le diagnostic

Le diagnostic se fait sur les symptômes cliniques mais on pourra également associer un test par bandelette urinaire avec lequel on recherchera la présence de leucocytes et de nitrites.

Un examen cytobactériologique urinaire (ECBU) avec antibiogramme peut également être réalisé pour déterminer la ou les bactéries responsables et déterminer le meilleur antibiotique à utiliser.

Un ECBU de contrôle pourra vous être prescrit une semaine après la fin du traitement pour vérifier sa bonne efficacité.

 

Cystite : quels sont les traitements ?

Face à une cystite, plusieurs traitements vont être associés pour diminuer rapidement les symptômes souvent désagréables.

 

  • Traitements de l'infection les plus souvent prescrits : recours aux antibiotiques, le choix dépendra de l'infection, de la bactérie responsable, du patient, des allergies, des récidives...

Chaque traitement est propre à chaque patient, ne le proposez pas à un proche.

Il pourra vous être prescrit :

  • Des fluoroquinolones : norfloxacine, ciprofloxacine, ofloxacine. Attention, en cas de douleurs tendineuses il faudra immédiatement arrêter le traitement et consulter son pharmacien ou son médecin.

  • Fosfomycine-trométamol en traitement monodose : MONURIL, URIDOZ : un seul sachet agissant pendant plusieurs jours à prendre à distance des repas

  • Des sulfamides antibactériens : BACTRIM, RUFOL... Le traitement devra être pris pendant 8 jours sous peine d’entrainer une récidive par résistance de la bactérie à l’antibiotique

 

  • Traitement des symptômes associés : pour diminuer les douleurs, on pourra avoir recours à :

 

  • En prévention des cystites il est possible d'utiliser :

 

Les conseils de votre pharmacien GIPHAR

Il est important de consulter un médecin face à ces symptômes : ne les prenez pas à la légère. Demandez conseil à votre pharmacien Giphar.

Pour diminuer les symptômes et éviter les récidives, des mesures hygiéno-diététiques doivent être prises.

  • Buvez beaucoup d'eau : au moins 1,5L d'eau/jour.

  • Eviter les stations assises prolongées.

  • En allant aux toilettes, essuyez-vous d'avant en arrière pour éviter une contamination par des germes fécaux. Ne vous asseyez pas sur la cuvette dans les toilettes publiques.

  • Evitez les vêtements trop serrés.

  • Préférez les sous-vêtements en coton à ceux en synthétique.

  • Si l'infection survient après un rapport sexuel, urinez après les rapports.

  • Traitez les troubles digestifs : notamment constipation et diarrhée.

  • Evitez les boissons alcoolisées, les aliments épicés,

  • Ne pas vous retenir, urinez au moins 5 à 6 fois/jour, en vidant complètement la vessie.

  • Pour l'hygiène intime, préférez des savons spécifiques de pH neutre qui respecte la flore intime. Evitez les savons agressifs.

 

À lire aussi

L’homéopathie dans les cystites
Hygiène intime : conseils
La faiblesse urinaire


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/02/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
17 avis

Voir aussi

Une sensation de brûlure quand on urine, des picotements, des envies fréquentes et impérieuses, des …
Les fuites urinaires et les cystites
Gênantes, désagréables, embarrassantes, les fuites urinaires peuvent gâcher la vie ! Ce sont pourtan…
Examen Cytobactériologique des Urines
A quoi sert un Examen Cytobactériologique des Urines (ECBU) ? Comment réaliser correctement le préle…