5 conseils pour éviter la cystite

Les moyens de prévenir la cystite
8 avis

Maillot humide, relations sexuelles plus fréquentes, chaleur…, l’été est résolument la saison de la cystite. Nos conseils pour la garder à distance cette année !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2015

Qu’est-ce que la cystite ?

La cystite est une infection de la vessie liée à la présence d’une grande quantité de bactéries comme E.Coli. À la clé, une inflammation de la muqueuse de la vessie et de vives douleurs à chaque passage aux toilettes. 

  • Les symptômes : une envie fréquente d’uriner, des picotements, une sensation de brûlure ressentie lors de l'émission d'urine surtout en fin de miction, des urines troubles.

  • Le diagnostic médical se base sur les symptômes et si nécessaire une analyse des urines.

  • Le traitement repose sur un antibiotique.

 

Conseil n°1 : boire et aller régulièrement aux toilettes

Pour éviter que les bactéries responsables de la cystite ne stagnent trop longtemps dans votre vessie, il suffit de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et d’aller régulièrement aux toilettes. L’idéal : uriner toutes les 2 à 3 heures. « Vous ne ressentez pas l’envie d’uriner ? Allez quand même aux toilettes ! Si vous buvez suffisamment, vous urinerez sans problème toutes les 3 heures. En été, lorsque vous faites du sport ou lorsqu’il fait plus de 30 °C, buvez davantage », insiste Sabrina Benbouzid, urologue.

 

Conseil n°2 : stop à la constipation

Quand on est constipé, les matières fécales stagnent dans le rectum plus longtemps que d’ordinaire. « Cette stagnation favorise la prolifération microbienne dans le rectum et les bactéries qui s’y développent peuvent gagner l’urètre. » Alimentation saine, fibres, fruits… et activité physique, autant de solutions naturelles contre la constipation.

 

Conseil n°3 : avoir une bonne hygiène intime

Une mauvaise hygiène intime facilite la multiplication des bactéries. Pour enrayer ce phénomène, il convient d’utiliser un savon au pH neutre ou acide, de changer quotidiennement de sous-vêtements en coton et  surtout de s’essuyer d’avant en arrière (et pas l’inverse) lors d'un passage aux toilettes. « Cette habitude est très importante pour éviter que les bactéries présentes en grand nombre autour du méat, l'orifice par lequel passent les urines, ne gagnent la vessie. »

 

Conseil n°4 : uriner après un rapport sexuel

Pendant les rapports sexuels, la pénétration peut étirer temporairement l'orifice de l'urètre et donc permettre aux germes présents à l'entrée du vagin de gagner la vessie. « Uriner après chaque rapport permet d’éliminer efficacement les bactéries qui auraient pu gagner la vessie. »

 

Conseil n°5 : éviter les dessous synthétiques

Les matières synthétiques favorisent la macération et donc la prolifération de bactéries. Même chose pour les maillots de bain humides et les pantalons trop serrés. Optez plutôt pour des slips en coton ou au fond en coton. 

 

Pourquoi une maladie de femme ?

Alors qu’une femme sur trois souffre de cystite au cours de sa vie, l'homme est rarement touché par cette maladie. Pourquoi ? L'urètre de la femme est beaucoup plus court que celui de l'homme, 3 cm contre 14 cm. Les bactéries remontent donc plus facilement l'urètre féminin. Par ailleurs, l'orifice de l'urètre est très proche du vagin et de l'anus, deux organes susceptibles d'abriter des bactéries.

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Une cure de cranberry

  • Le cranberry (ou canneberge), est une baie aux propriétés antiseptiques naturelles : il empêche les bactéries de s’accrocher aux parois de la vessie, ce qui entrave leur reproduction. Il est scientifiquement prouvé que la consommation journalière de cranberry diminue de moitié le risque de cystite(1)

  • Pour prévenir efficacement la cystite, la dose journalière recommandée est de 36 mg de proanthocyanidine (le composé actif de la cranberry). Demandez conseil à votre pharmacien.

 

À lire aussi

Hygiène intime : conseils

Les Cystites

L’homéopathie dans les cystites

 

Note

(1) Tempera G., Corsello S., Genovese C., Caruso F.E., Nicolosi D. Inhibitory activity of cranberry extract on the bacterial adhesiveness in the urine of women: an ex-vivo study. Int J Immunopathol Pharmacol. 2010 Apr-Jun;23(2):611-8.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/07/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
8 avis

Voir aussi

Une sensation de brûlure quand on urine, des picotements, des envies fréquentes et impérieuses, des …
Les fuites urinaires et les cystites
Gênantes, désagréables, embarrassantes, les fuites urinaires peuvent gâcher la vie ! Ce sont pourtan…
Examen Cytobactériologique des Urines
A quoi sert un Examen Cytobactériologique des Urines (ECBU) ? Comment réaliser correctement le préle…