Comment soulager les hémorroïdes ?

Soulager les troubles hémorroïdaires
25 avis

1 personne sur 3 souffrira d’hémorroïdes dans sa vie mais cette pathologie est toutefois plus fréquente entre 45 et 65 ans.
Comment cela se manifeste ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Les causes des hémorroïdes

Les hémorroïdes correspondent à une dilatation et une inflammation des veines présentes au niveau de l’anus et du rectum.

On peut distinguer 2 types d’hémorroïdes :

  • les hémorroïdes externes, les plus fréquentes,

  • et les hémorroïdes internes.

 

Plusieurs situations favorisent leur survenue :

  • la constipation

  • la grossesse, les périodes menstruelles

  • la sédentarité

  • une alimentation riche en aliments épicés, café, thé, boissons gazeuses...

  • un surpoids

  • la génétique

 

Le diagnostic des hémorroïdes

Le diagnostic se fait essentiellement en interrogeant le patient qui peut ressentir :

  • une douleur à la défécation liée à l’inflammation et à l’œdème au niveau de l’anus et du rectum

  • des saignements légers que l’on observe en s’essuyant ou autour de la selle. Cependant en cas de saignements, il est conseillé de faire un dépistage du cancer colorectal.

  • des démangeaisons

  • un suintement.

 

Par la suite, s’il le juge nécessaire, le médecin pourra réaliser un examen clinique du patient, un toucher rectal voire des examens complémentaires.

 

Comment soulager les hémorroïdes

  • Par un traitement local, le plus souvent préconisé, on retrouve les composés suivants :
  • anesthésiques locaux : lidocaïne...

  • anti-inflammatoires : phénazone...

  • cicatrisants : oxyde de titane, vitamine A...

Seuls ou en association dans des médicaments sous forme de crème rectale ou de suppositoires : TITANOREINE, PROCTOLOG, RECTOQUOTANE, SEDORRHOIDE, PREPARATION H, PHLEBOCREME...

 

  • Par un traitement général, en complément du traitement local : on a souvent recours aux :
  • veinotoniques (DAFLON, GINKOR, CYCLO3...) ou phytothérapie (Hamamélis, Vigne rouge, Marronnier d’Inde...) ;

  • laxatifs osmotiques pour lutter contre la constipation (FORLAX, MOVICOL...) voire les lubrifiants pour diminuer la douleur lors de la défécation ;

  • antalgiques : pour soulager les douleurs : paracétamol ;

  • anti-inflammatoires.

 

  • Par l’homéopathie :

 

  • Si les hémorroïdes persistent ou sont chroniques, on pourra avoir recours à la ligature, la sclérose ou la chirurgie.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

Des règles hygiéno-diététiques permettent de limiter les hémorroïdes :

  • limitez les aliments qui favorisent les hémorroïdes : les boissons gazeuses, alcoolisées, les épices, les agrumes, le café, le thé...

  • évitez les stations debout prolongées, évitez de piétiner ;

  • utilisez des savons doux non parfumés pour l’hygiène anale ;

  • ne pas se retenir, allez régulièrement à la selle ;

  • régularisez votre transit intestinal : luttez contre la constipation en buvant au moins 1,5L d’eau par jour ; privilégiez les aliments riches en fibres (céréales, son légumes verts, fruits...) ; ayez une activité physique quotidienne...

 

À lire aussi

Les hémorroïdes
Soigner les hémorroïdes par l'homéopathie


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 14/09/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
25 avis

Voir aussi

Traiter les crises d'hémorrhoïdes
Tout le monde a des hémorroïdes. On appelle "hémorroïdes" les coussinets vasculaires présents autour…
L'homéopathie dans les crises d'hémorroïdes
La crise d'hémorroïdes est une affection courante qui peut avoir différentes causes : hérédité, alim…