Que manger pendant une « gastro » ?

Quels aliments manger en cas de gastro ?
0 avis

Même si la gastroentérite est une maladie fréquente et banale, elle reste particulièrement désagréable ! Nous revenons pour vous sur les bons réflexes à adopter pour en venir à bout le plus rapidement possible.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Stéphanie Koplowicz
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2016

Chaque année, environ 2 millions de Français de tout âge seraient touchés par une gastroentérite. C'est dire s'il s'agit d'une affection fréquente ! Dans la majorité des cas, elle est causée par des virus, mais aussi, parfois, par des bactéries… Les symptômes sont bien connus : diarrhées, nausées, vomissements et douleurs abdominales peuvent s'accompagner de fièvre et d'une sensation générale de malaise. Des symptômes particulièrement inconfortables, mais qui ne présentent généralement pas de risque majeur pour la santé des adultes s'ils sont pris en charge correctement. En revanche, chez les personnes fragilisées (par une maladie chronique), les personnes âgées ou chez les jeunes enfants, une gastroentérite peut parfois avoir de graves conséquences en raison des risques de déshydratation.

 

Quels aliments choisir en cas gastroentérite ?

Souvent, la gastroentérite s'accompagne d'une courte période de jeûne spontané. Qui aurait envie de manger dans de telles conditions ? Pourtant, il est important de s'alimenter de manière adaptée pour pallier les pertes nutritionnelles liées aux diarrhées et autres vomissements. Il est d’ailleurs conseillé de réintroduire, petit à petit et en plusieurs prises fragmentées, des aliments tels que :

  • le riz et le pain blancs, des féculents raffinés pour ne pas irriter davantage la muqueuse digestive ;

  • des légumes (carottes, courgettes, etc.) et des fruits cuits (évitez les crudités) ;

  • des viandes maigres (de la volaille, par exemple).

Mais il est surtout important de boire de l’eau pour compenser les pertes hydriques engendrées par les diarrhées et vomissements.

 

Gastro : retrouver le plaisir de manger

Au moment de préparer votre repas, pensez également au mode de cuisson. Privilégiez la cuisson à la vapeur, qui conserve les saveurs (de quoi vous ouvrir l’appétit !) et préserve les minéraux et vitamines dont vous avez tant besoin. Grillez ou pochez vos viandes, et évitez les graisses, parfois difficiles à digérer.  
Envie d'un dessert ? Une banane mûre. Renoncez aux fruits riches en fibres comme l’orange qui a tendance à irriter la muqueuse digestive. Comme on l’a dit, pensez surtout à boire beaucoup - deux litres par jour - en variant les plaisirs : de l'eau, des bouillons et des tisanes (que vous pouvez très légèrement sucrer).  

 

Comment soigner une gastro ?

La prise de médicaments n’est pas toujours nécessaire car, dans les pays occidentaux, la plupart des gastroentérites guérissent spontanément ou en appliquant des mesures diététiques. De plus, aussi désagréable soit la diarrhée, c’est un mécanisme naturel mis en place par le corps pour évacuer les germes responsables de la maladie. Il est donc conseillé d’attendre au moins 24 heures avant de prendre un médicament antidiarrhéique. Selon les cas, peuvent aussi être indiqués :

  • des pansements digestifs,

  • des ferments lactiques (probiotiques) qui aideraient à reconstituer la flore intestinale malmenée.

Quant aux antibiotiques, ils n’ont un intérêt que si la gastroentérite est d’origine bactérienne. Or, la majorité des gastros sont virales… Ces médicaments sont donc prescrits par le médecin en fonction de signes cliniques particuliers (forte fièvre, saignements dans les selles, etc.) et des résultats des examens demandés (coproculture, analyse de sang).

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Bébés et personnes âgées : attention à la déshydratation !  
Si votre bébé ou jeune enfant est touché par une gastroentérite, remplacez provisoirement le lait des biberons par une solution orale de réhydratation (SRO) que vous trouverez chez votre pharmacien, puis alternez lait et SRO. Par contre, si vous allaitez votre petit, il peut continuer une alimentation au sein ! Surveillez régulièrement son poids et son état de santé général. Au moindre doute, contactez un médecin.
Si une personne âgée semble souffrir d'une déshydratation sérieuse, utilisez des sachets de réhydratation qui contiennent des sels minéraux. Et là encore, contactez un médecin en cas de nécessité.

 

À lire aussi

Gastro : les bons réflexes

Gastroentérite : il faut vacciner les nourrissons !

Soigner la gastroentérite par l’homéopathie

Tisanes : mes alliées contre les maux de l’hiver


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Stéphanie Koplowicz
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/11/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Prévenir les maladies en se lavant les mains
Saviez-vous que bien se laver les mains à l’eau et au savon permet de vous protéger des bactéries et…
L'homéopathie contre la gastro
Maux de ventre, diarrhées, vomissements…, c’est la gastro ! Bonne nouvelle : l’homéopathie peut vous…
Soigner la gastro de bébé
En cas de diarrhée aiguë du nourrisson et du petit enfant, le risque principal est constitué par la …