La Turista

Eviter la turista
0 avis

La turista ou « diarrhée des voyageurs » fait partie de ces maux qui peuvent gâcher les vacances.
Généralement peu grave, elle s’attrape en consommant des boissons ou des aliments contaminés par les virus ou les bactéries qui en sont responsables.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/06/2014

Les symptômes de la turista

La turista se traduit par des diarrhées accompagnées d’un mal au ventre, parfois même de nausées, de vomissements et de fièvre.

Le plus souvent elle guérit toute seule, en quelques jours, vous laissant fatigué et « patraque » pour le reste du voyage.

 

La meilleure façon d’échapper à la turista

  • Surveillez votre alimentation :

    • buvez de l’eau minérale en bouteille capsulée ou de l’eau désinfectée ou de l’eau bouillie (attention aux glaçons !), le lait doit impérativement être pasteurisé ;

    • les fruits et les légumes doivent être pelés ;

    • ne consommez pas d’aliments crus et attention à la cuisson : elle doit être récente ;

    • dites non aux plats exotiques du marché.

  • Lavez souvent vos mains sans oublier celles des enfants :

    • avant de passer à table,

    • avant de faire la cuisine ou de toucher des aliments,

    • après avoir été aux toilettes.

  • Si malgré toutes ces précautions vous êtes victimes d’une turista, buvez surtout beaucoup d’eau car vous risquez de vous déshydrater. Contrairement aux idées reçues, boire n’aggrave pas la diarrhée. Surveillez surtout les enfants ou les personnes âgées qui vous accompagnent car ils sont beaucoup plus vulnérables, de même que les femmes enceintes.

  • Enfin avant de partir à l’étranger et plus particulièrement en Afrique, en Amérique du sud ou centrale, demandez conseil à votre pharmacien et emportez avec vous des médicaments qui diminuent la diarrhée mais attention, la plupart du temps ils ne conviennent pas aux enfants.


A savoir : si la diarrhée persiste, si elle est accompagnée de forts maux de ventre, de sang dans les selles, de fièvre, consultez sans attendre le médecin car il ne s’agit peut-être pas d’une turista mais d’une pathologie plus grave.

 

À lire aussi

Diarrhées et troubles du transit : quelle alimentation ?
Soigner les diarrhées aigües par l'homéopathie
Le syndrome de l’intestin irritable : quand le ventre fait des siennes

 

Pour connaitre tous les conseils santé sur votre destination, consultez le guide santé du voyageur


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 10/06/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Soulager naturellement la constipation
Occasionnelle – à l’occasion d’un voyage, par exemple – la constipation n’a rien d’inquiétant. Mais …
Le psyllium contre les troubles intestinaux, la diarrhée ou la constipation
Le psyllium, également appelé plantain des Indes, figure parmi les remèdes naturels les plus efficac…
Conseils pour vivre avec la maladie de Crohn
En France, 120 000 personnes vivent avec la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire chronique de…