Soigner la constipation par l'homéopathie
Traitement homéopathique de la constipation
21 avis

Vous êtes constipé ? En plus de mesure d'hygiène et de diététique, l'homéopathie peut vous aider !

Voici les remèdes homéopathiques qui traitent la constipation.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2014

Les symptômes de la constipation

La constipation se définit par un ralentissement du transit des intestins.

Elle se manifeste par une diminution de la quantité (moins de 3 selles par semaine en moyenne), par une évolution de la consistance (sèche et dure) des selles et par une difficulté à l’exonération.

L’homéopathie peut prendre en charge cette pathologie quand celle-ci reste bénigne. Toute fièvre associée, une absence de gaz, des douleurs abdominales intenses, une constipation de plus de 7 jours, du sang dans les selles... doivent aller vous faire consulter un médecin.

 

Traitement homéopathique de la constipation

Il existe différents remèdes homéopathiques se différenciant par la texture des selles, les conditions d’expulsion, le contexte d’apparition...

  • Le remède Opium se caractérise par l’émission de petites selles noirâtres, dures et sèches mais avec une très bonne tolérance du patient.

  • Plumbum metallicum prend en charge la constipation avec des ballonnements importants, les selles sont également petites, dures et noirâtres.

  • Si la constipation se manifeste par une expulsion difficile et douloureuse, de grosses selles dures ou molles, cela correspond au remède Alumina.

  • Causticum est un remède de constipation, quand les selles sont minces et dont l’émission est facilitée par la position debout. Cela peut être associé à une perte de sensibilité rectale voire à une insécurité anale.

  • Bryonia est un remède prenant en charge les constipations de selles grosses et dures sans envie d’aller à la selle.

  • Nux vomica concerne les constipations par suite d’excès de table avec envie d’aller à la selle sans y parvenir.

  • Magnesia muriatica est un remède de constipation de selles déshydratées et s’émiettant à l’émission, leur expulsion est douloureuse et prolongée.

  • Si la constipation est causée par un déplacement, c’est le remède Platina qui convient.

  • Si c’est dans le contexte d’une grossesse, c’est Collinsonnia canadensis qui est indiqué.

 

Tous ces remèdes sont à prendre en basse dilution (5 ou 7 CH), 3 à 5 granules 3 fois par jour. Comme tous les remèdes homéopathiques, ils sont à faire fondre sous la langue, à distance des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe

 

En plus de l'homéopathie

Pour éviter la constipation, quelques règles hygiéno-diététiques peuvent également être appliquées.

  • Tout d’abord, l’apport hydrique doit être de minimum 1,5 litre pour bien hydrater les selles. D’ailleurs, pour stimuler l’intestin, il est possible de prendre un verre d’eau fraîche ou de jus de fruit frais le matin à jeun.

  • L’apport en fibre doit également être suffisant. Les fibres se trouvent dans les céréales complètes (pain complet, produit contenant du son...), dans les légumes verts crus et cuits, dans les fruits frais crus ou cuits ou desséchés (abricots, pruneaux, figues..).

  • Les aliments ralentisseurs du transit doivent être évités : certains légumes (carotte, choux, céleris, radis, lentilles...), les repas gras (pâtisserie, fritures, les viandes en sauces, graisses végétales ou animales, glaces...), riz...

  • Pour faciliter l’exonération, il convient de ne pas résister à l’envie d’aller à la selle et de réserver un créneau horaire fixe, sans en attendre le besoin, et de bien prendre son temps. Le moment le plus propice est le matin après le petit déjeuner.

  • Avoir une activité physique régulière et des repas à des horaires fixes facilite un bon transit.

  • Il faut néanmoins ne pas en faire une obsession et ne pas abuser des laxatifs irritants (accoutumance et délétère pour les intestins à long terme).

  • Si la constipation perdure ou si elle devient chronique, il faut aller consulter son médecin traitant.

 

À lire aussi

Quelle alimentation en cas de constipation ?
Pourquoi est-on constipé en vacances ?
Bébé est-il constipé ?


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/03/2014

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
21 avis

Voir aussi

Eviter la turista
La turista ou « diarrhée des voyageurs » fait partie de ces maux qui peuvent gâcher les vacances. G…
La phytothérapie pour soulager les maux de ventre
Ballonnements, nausées, maux de ventre, brûlures d’estomac... Les troubles digestifs occasionnels so…
Traiter la diarrhée par l'homéopathie
Douleurs, crampes, flatulences... les problèmes de diarrhées peuvent rapidement vous gâcher le quoti…