Ballonnements et flatulences : quelles solutions ?

Les remèdes contre les ballonnements et les flatulences.
4 avis

Douleurs, ballonnements, troubles du transit..., un Français sur 4 souffre de troubles intestinaux qui peuvent devenir invalidants. Comment les éviter ? À partir de quand faut-il consulter ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Emilie Pommereau
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/04/2017

Ballonnements et flatulences sont-ils liés ?

Les ballonnements sont une sensation de gonflement du ventre due à une production de gaz dans tout le tube digestif. Pour l’expulser, on émet des éructations (rots) ou des flatulences. Ces symptômes sont parfois associés à des douleurs abdominales, des troubles du transit (constipation et/ou diarrhée).
L'émission de gaz est un phénomène physiologique normal. Toutefois, il peut être renforcé sous l’effet d’un certain type d’alimentation ou d’une sensibilité particulière et individuelle.

 

Qu’est-ce qui favorise les ballonnements ?

Les gaz se forment lorsque certains aliments ne sont pas correctement digérés et qu’ils entrent en contact avec les bactéries dans le côlon qui vont les fermenter. L’accumulation de gaz est favorisée par :

  • les troubles du transit (constipation)

  • une hypersensibilité intestinale (variable selon les personnes)

  • l’alimentation (glucides, fibres alimentaires, produits laitiers, etc.)

  • la fermentation suivant la composition de la flore intestinale et l'alimentation

  • une insuffisance de tonicité des muscles abdominaux.

 

Petites astuces pour diminuer les ballonnements et les flatulences

  • manger calmement, bien mâcher

  • avoir une activité physique

  • renforcer la sangle abdominale

  • éviter les chewing-gums, les boissons gazeuses et le tabac, qui favorisent l'aérophagie (ingestion d’air durant la déglutition)

  • rechercher dans son alimentation des facteurs déclenchants

  • manger des repas équilibrés, pas trop riches ni trop volumineux

  • lutter contre la constipation.

Certaines substances naturelles consommées sous forme de compléments alimentaires (charbon, argile) et certaines plantes peuvent aider à mieux digérer : graines de fenouil, anis étoilé, etc.

 

Ballonnements et flatulences : quand faut-il consulter ?

Si les gaz et les ballonnements deviennent trop gênants par leur persistance et/ou leur intensité, ou que vous remarquez une augmentation de volume importante de votre abdomen malgré avoir suivi ces conseils hygiéno-diététiques, ou si des signes anormaux (douleurs, nausées, fatigue, amaigrissement…) surviennent, il faut consulter un médecin.
Il pourra vérifier que vos symptômes ne sont pas liés à une pathologie (maladies inflammatoires chroniques des intestins (MICI), intolérance au gluten, intolérance au lactose, cirrhose, cancer des intestins... ) et instaurer éventuellement un traitement. Par exemple :

  • des antispasmodiques si les douleurs sont importantes

  • des probiotiques pour rééquilibrer la flore intestinale

  • un régime de type FODMAP si vos symptômes sont liés à l’intolérance à certains sucres.

 

Qu’est-ce que le régime FODMAP ?

Le régime FODMAP (Fermentescibles Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols) consiste à éliminer dans un premier temps différentes familles de « sucres » qui favorisent les ballonnements chez certaines personnes. En effet, ces sucres sont faiblement absorbés dans l’intestin et peuvent fermenter dans le côlon et provoquer les symptômes de ballonnements, de gaz et de douleurs abdominales. Une fois supprimés, ils sont ensuite réintroduits progressivement famille par famille, en recherchant lesquels sont plus ou moins supportés et jusqu'à quelle dose.
Il existe 4 grandes familles de « sucres » :

  • les oligosaccharides : fructose, galactose (légumes secs, céréales, ails, artichauts, choux...)

  • les disaccharides : lactose (produits laitiers, yaourts, lait, fromages)

  • les monosaccharides : les fruits

  • les polyols : sorbitol, mannitol, glycol (qui sont contenus dans les confiseries sans sucres et les produits allégés).

 

À lire aussi
Inflammation de l’intestin
Diarrhées et troubles du transit : quelle alimentation ?
Troubles digestifs


Source
Merci au Dr François Castex, gastroentérologue.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Emilie Pommereau
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 25/04/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

La recherche avance pour les MICI
Maux de ventre, diarrhées, constipation…, derrière ces symptômes tabous se cachent parfois des malad…
Il survient quand on veut se faire discret et son « hic » sonore et répétitif nous fait tenter les m…
La greffe de microbiote pour soigner des maladies
Diabète, obésité, cancer colorectal… Et si une partie de la solution face à ces maladies se trouvait…