La cirrhose

La cirrhose du foie
2 avis

La cirrhose est une maladie chronique irréversible touchant le foie et responsable d’environ 15000 décès par an.

Quels sont les symptômes et les traitements ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Les symptômes de la cirrhose

Elle est due à une fibrose irréversible des cellules hépatiques à l’origine d’une perturbation de l’organisation lobulaire du foie et la formation de nodules de régénération.

La cirrhose peut être due à plusieurs causes :

  • majoritairement l’alcool dans plus de 50 à 70 % des cas

  • les hépatites B et hépatites C dans environ 25 % des cas

  • les 5% restants correspondent à des maladies rares : auto-immunes, hémochromatose... ou les conséquences de prises de médicaments.

 

Elle est souvent difficile à diagnostiquer car asymptomatique pendant des années.

 

Malgré cela, plusieurs symptômes peuvent se manifester :

  • perte d'appétit et de poids,

  • fatigue,

  • ictère : coloration jaune de la peau,

  • douleurs au niveau de l'abdomen,

  • nausées-vomissements,

  • vertiges,

  • rougeur des paumes de mains,

  • tremblements,

  • œdèmes des membres inférieurs,

  • augmentation du volume du foie : hépatomégalie, et de la rate : splénomégalie

 

Ces signes sont la conséquence d’une insuffisance hépatique qui s’installe lors d’une cirrhose, associée à une hypertension portale.

Avec l’évolution de la maladie, plusieurs risques peuvent apparaitre : une cancérisation, une ascite, des hémorragies, des infections, une encéphalite hépatique...

 

Cirrhose : le diagnostic

Le diagnostic d’une cirrhose se fera grâce aux signes cliniques associés aux résultats d'une échographie abdominale et d’une biopsie, pour mettre en évidence une fibrose du foie, et aux signes biologiques :

  • une anomalie au niveau de la Numération Formule Sanguine: anémie, troubles de la coagulation...

  • une élévation des transaminases

  • une augmentation des gamma GT

  • une augmentation de la bilirubine et des phosphatases alcalines

  • des signes d'inflammation : vitesse de sédimentation et protéine C réactive

  • une hypoalbuminémie

 

Les traitements de la cirrhose

Il n'existe pas de traitements prédéfinis pour prendre en charge une cirrhose. Il faut d'abord en déterminer la cause. Ainsi, toutes boissons alcoolisées sont à proscrire et éventuellement, il faudra prendre en charge une hépatite.

Les autres traitements seront symptomatiques : ponction d’ascite, recours aux médicaments (diurétiques, vitamines, bétabloquants...).

En dernière intention, on aura recours à une greffe hépatique si nécessaire.

 

Les conseils de votre pharmacien Giphar

De nombreux médicaments sont métabolisés au niveau du foie, en cas de cirrhose, il est important d’adapter les posologies de ces médicaments pour éviter un surdosage.

L’arrêt de l’alcool est indispensable pour éviter une aggravation de la maladie. Attention aux médicaments qui peuvent en contenir (sirops, bains de bouche...) !

Demandez conseil à votre pharmacien Giphar.

 

À lire aussi

Crise de foie : le foie n'y est pour rien !

L'alcoolisme, ce fléau...


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Quels changements dans son style de vie en cas de cirrhose ?
La cirrhose est une maladie chronique du foie. Une fois installée, elle est irréversible. Dès lors, …