Ablation de la vésicule biliaire : quelles conséquences ?

Cholécystectomie : causes et conséquences
59 avis

L’ablation de la vésicule biliaire peut être recommandée en cas de calculs biliaires. Dans quels cas ? Et quelles sont les conséquences de cette opération sur la digestion ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2016

Dans quel cas retirer la vésicule biliaire ?

La vésicule biliaire est un petit réservoir situé sous le foie, dont le rôle est de stocker une partie de la bile produite par celui-ci. Elle en sécrète ponctuellement dans le tube digestif pour aider à la digestion, en particulier lors de repas copieux.
L’ablation de la vésicule biliaire (cholécystectomie) peut être recommandée en cas de calculs biliaires, mais uniquement lorsque ceux-ci sont douloureux.
Si on vous détecte des calculs biliaires de manière fortuite à l’occasion d’une échographie et que vous ne ressentez pas de symptôme, l’opération n’est pas nécessaire.

 

Cholécystectomie : une opération assez simple

L’ablation de la vésicule biliaire est aujourd’hui réalisée en majorité par cœlioscopie, une technique qui permet d’opérer à « ventre fermé ». La paroi abdominale ne nécessite pas d’être ouverte. Seule une petite incision est pratiquée dans le ventre afin d’introduire une mini caméra et les instruments chirurgicaux.  
Elle est réalisée en chirurgie ambulatoire. Vous rentrez donc à l’hôpital le matin de l’opération et vous rentrez chez vous le soir !
Très simple, l’intervention comporte toutefois des risques importants si elle n’est pas bien réalisée. Interrogez donc votre chirugien sur son expérience en la matière.

 

Ablation de la vésicule biliaire : quels effets sur la digestion ?

Contrairement à certaines idées reçues, l’ablation de la vésicule biliaire n’entrave ni la digestion ni le transit.
Après l’opération, le foie continue à produire la bile, qui est déversée directement dans l’intestin grêle. Toutefois, la vésicule biliaire n’apporte plus de surplus de bile en cas de surcharge lipidique, comme lors d’un repas copieux. Faut-il dès lors éviter les repas plantureux ? Et bien non ! Lorsqu’on retire la vésicule, un phénomène de compensation se met en place : la voie biliaire principale (qui relie le foie à l’intestin grêle) se dilate et tend à reproduire la réserve que représentait la vésiculaire biliaire.
Augmentez toutefois progressivement les portions des repas, quitte à fractionner.

 

Vivre sans vésicule biliaire : faut-il adapter son alimentation ?

Étant donné que la digestion se poursuit normalement, il ne faut pas adapter votre alimentation. Au contraire, il est même fréquent que les patients opérés puissent à nouveau manger des aliments qu’ils ne pouvaient plus se permettre avec des calculs biliaires douloureux, comme le chocolat ou d’autres aliments gras.
Si vous rencontrez toutefois des problèmes de transit ou de digestion, parlez-en à votre médecin. Il est probable que ces symptômes soient liés à une autre cause, qu’il est important de diagnostiquer et de traiter.

À lire aussi
La cholécystite

 

Source
Merci au Pr Karim Boudjema, chef du service de chirurgie hépatobiliaire et digestive au CHU de Rennes.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Barbara Delbrouck
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 27/06/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
59 avis

Voir aussi

Les symptômes et les traitements de la cholécystite
La cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire due à la présence de calculs. Très doul…
Crise aiguë d’indigestion
Suite aux innombrables festivités de fin d'année, nombreux sont ceux qui ont dû rendre les fourchett…