Alimentation du sportif : les bons carburants

L'alimentation dépend de l’intensité de l'activité sportive
1 avis

L’alimentation est le carburant qui fait fonctionner notre corps. Quand celui-ci doit donner le meilleur de lui-même, durant une activité sportive, mieux vaut l’avoir ravitaillé avec les aliments appropriés. Revue de détail.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/05/2018

Que ce soit pour une séance de yoga ou pour un marathon, l’alimentation doit s’adapter à l’intensité de l'activité sportive. Pour les sports d’intensité modérée, une alimentation équilibrée, conjuguée à un mode de vie sain, sans tabac ni excès d’alcool, est amplement suffisante. Mais il n’en va pas de même pour les efforts intenses.

 

Le sportif tient toujours sur ses pâtes

Les dépenses énergétiques augmentent durant l’effort. Indispensables au bon fonctionnement des muscles, les glucides représentent plus de la moitié de ces dépenses. C’est pourquoi l’alimentation du sportif doit leur faire la part belle. D’abord, oublions les aliments sucrés : les sucres rapides, en augmentant brutalement le taux de glycémie dans le sang, provoquent des baisses de régime. Les glucides complexes (pâtes, riz, céréales, etc.), assimilés lentement par l’organisme, garantissent, à l’inverse, une alimentation continue des muscles durant l’activité.

 

L’importance des fruits et légumes dans l’assiette du sportif

Riches en vitamines et en minéraux, les fruits et les légumes sont gorgés d’antioxydants, essentiels à la régénération cellulaire, et donc à la récupération. Des protéines en quantité raisonnable, maigres de préférence – les graisses ayant tendance à ralentir la digestion et l’oxygénation du sang –, suffiront à compléter l’assiette.

 

L’hydratation : un pilier dans l’alimentation du sportif

L’hydratation constitue l’autre règle d’or de la préparation au sport. Destinée à compenser la perte hydrique induite par la sudation, l’eau est également essentielle pour maintenir la capacité de thermorégulation du corps, et pour entretenir le flux sanguin nécessaire à l’oxygénation des muscles tout en aidant à éliminer les toxines.

 

Alimentation du sportif : un chiffre

55%

c'est le taux d’apport moyen journalier en glucides nécessaire à un sportif.

 

Les conseils du pharmacien pour les sportifs

Avant l’effort

  • Privilégiez les sucres lents, les protéines maigres, les fruits et les légumes.

  • Limitez sucres et graisses.

Pendant l’effort

  • Buvez, pour éviter la déshydratation.

  • Absorbez des glucides, pour contrer les baisses d’énergie.

Après l’effort

  • Réhydratez votre corps.

  • Reprenez une alimentation variée.

  • Absorbez des protéines maigres, réparatrices des tissus musculaires.

 

À lire aussi

Dans l’assiette d’un sportif d’endurance
Sans sport, impossible de retrouver la ligne ?
15 minutes de sport par jour, c’est déjà bien !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 29/05/2018

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Conseils pour des vacances au ski réussies
C'est décidé, cet hiver, vous partez à l'assaut des pistes enneigées. Comment vous préparer physique…
Faut-il faire du sport à jeun ?
Faire du sport à jeun est-il bon ou mauvais… Un débat récurrent qui reste ouvert faute de réponse tr…
Les effets bénéfiques de l'activité physique sur le cerveau
Bénéfique pour la santé et excellente pour le moral, l’activité physique joue également un rôle très…