Sur les traces de la conscience

La neuro-imagerie pour explorer la conscience
0 avis

Insaisissable pensée… et s’il était possible demain grâce à la neuro-imagerie de déchiffrer son fonctionnement et de percer les mystères de la conscience ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2013

Que se passe-t-il réellement lorsque nous pensons ? Il nous arrive à tous de rêver, de laisser cheminer nos pensées ou encore de nous parler à nous-même… Mais où se situe donc cette petite voix qui tour à tour nous encourage ou nous gronde ?
D’où viennent les images que nous formons dans notre esprit et que nous tordons à volonté ? Qu’est-ce que la pensée, finalement ?

Autant de questions auxquelles nous n’avons toujours que peu de réponses…pour l’instant !

 

Neuro-imagerie : le cerveau sur un écran

Pour explorer cette terra incognita nichée depuis toujours au fond de nos têtes, les chercheurs disposent en effet d’une arme de choix : la neuro-imagerie. Imagerie par résonnance magnétique (IRM), PET scan (en français Tomographie par Émission de Positrons)
Ces outils permettent de scruter l’activité du cerveau et, par ce biais, d’explorer les mécanismes qui soustendent la pensée ! L’IRM fonctionnelle, par exemple, en mesurant l’afflux sanguin et la consommation d’oxygène dans certaines parties du cerveau, permet de repérer quelles zones sont actives à un moment donné. La tomographie par émission de positrons permet, elle, d’étudier l’activité métabolique de certaines zones cérébrales, également dans des circonstances très diverses.

En d’autres termes, l’IRM fonctionnelle et le PET scan s’intéressent également à l’activité du cerveau et plus seulement à son anatomie.

 

De l’activité cérébrale à la pensée

En observant quelle zone du cerveau est activée lorsqu’un volontaire effectue une tâche mentale – s’imaginer en train de jouer de la musique, par exemple – il est dès lors possible de tirer des conclusions et d’établir des liens entre l’activité cérébrale concrète et la pensée abstraite. Les études en neuro-imagerie ont notamment permis de démontrer que, chez les schizophrènes, les zones du cerveau dédiées à l’écoute s’activaient lors d’une hallucination auditive. Ces personnes entendent donc vraiment des « voix » qui n’existent pourtant pas !

 

Lire dans les pensées, bientôt possible ?

Et les expériences marquantes ne manquent pas ! Des scientifiques américains sont par exemple parvenus à « lire » dans le cerveau de volontaires… Les chercheurs armés d’une IRM et de modèles informatiques ont en effet réussi à déchiffrer le type d’images d’un film visionné par des personnes simplement en observant l’activité de leur cerveau. Résultat ? Des formes très floues mais parfois reconnaissables se forment sur l’écran… Il s’agit toutefois ici de reconstituer des images vues et pas à proprement parler de lire les pensées.

Reste que la technique laisse rêveur et représente un nouveau pas vers une meilleure compréhension de l’esprit, cette part de nous-mêmes dont nous savons au final encore si peu de choses.

 

Neuromarketing : gare aux dérives !

Étudier notre cerveau et le fonctionnement de notre pensée n’a malheureusement pas que des avantages.

Des publicitaires peu scrupuleux n’hésitent en eff et plus à utiliser les techniques de neuro-imagerie, en particulier l’IRM, pour étudier la réaction du cerveau à l’évocation d’une marque ou d’un produit…
Le but ? Modeler le produit pour le rendre plus attractif, plus agréable mais également pour susciter l’« impulsion » d’achat. En bref, pour vous faire acheter sans que vous y réfléchissiez !

 

À lire aussi

Mieux comprendre la pensée, à quoi ça sert ?

Coma : quand la conscience s’évade...

 

Source

Merci à Quentin Noirhomme, chercheur au sein du Coma Science Group, groupe de recherche sur le coma.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/05/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bienfaits du rangement
Mettre de l’ordre dans son intérieur, mieux l’organiser, se défaire des objets futiles, voilà des ge…
Surmonter la timidité chez l'adolescent
La timidité n’est pas une maladie… et pourtant elle se soigne ! Mais il faut s’y prendre avec délica…
Les bienfaits des loisirs créatifs
Et si vous profitiez de la rentrée pour (re)commencer le tricot, la couture ou le coloriage ? Ces ho…