Discuter, une perte de temps ?

Parler, un truc de femme
0 avis

Quelle est la meilleure manière de trouver une solution à un problème ? En discutant, répondent les femmes. Chose que les hommes considèrent plutôt comme une perte de temps…

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/04/2012

Hommes et femme : 2 manières différentes de fonctionner !

Si nous ne pouvons vivre l'un sans l'autre, nous n'en restons pas moins bien différents. Certains imaginent d'ailleurs que nous venons de 2 planètes distinctes...

Qui ça ? Les hommes et les femmes, pardi ! Vous l'avez probablement constaté par vous même : nos réactions sont rarement sur la même longueur d'ondes. La manière d'aborder les problèmes n'échapperait d'ailleurs pas à cette règle.

 

Les hommes ont peur d'être jugés ?

D'après les psychologues, là où les femmes aiment discuter pour trouver une solution à un problème, les hommes gardent leurs impressions pour eux par peur d'être jugés ou de passer pour des faibles. Pas tout à fait convaincus par cette explication, des psychologues de l'Université du Missouri ont mené l'enquête auprès de 2.000 adolescents.

 

Discuter pour mieux être comprises

Lorsque les chercheurs ont demandé aux participantes ce que discuter de leurs difficultés signifiait pour elles, elles ont toutes répondu que ça leur permettait de se sentir aimées, comprises et moins seules.

 

Parler, une activité inutile pour les hommes ?

Quant aux garçons, ils n'expliquaient – étonnamment - pas que discuter les mettait mal à l'aise. Mais plutôt que cette manie de vouloir systématiquement parler de ses problèmes était quelque chose de bizarre car finalement peu utile.

La plupart des sondés estiment d'ailleurs qu'il s'agit d'une perte de temps ! Inutile donc, Mesdames, de pousser votre conjoint à vous parler dès que vous trouvez qu'il fait une drôle de tête. Vous risqueriez de l'agacer plus qu'il ne l'est déjà...

 

Encourager son fils à parler

D'après Amanda Rose, professeur de psychologie et auteure de cette étude, les parents devraient encourager leurs fils à discuter de leurs problèmes dès leur plus jeune âge.

De manière à ce qu'à l'âge adulte, cette habitude leur paraisse normale. Garder constamment ses "petits" problèmes pour soi pouvant être à l'origine de problèmes plus importants.

 

A lire aussi :

Psychologie positive : le meilleur est en nous !
Le travail fait le bonheur des mamans

 

Source

" How Girls and Boys Expect Disclosure About Problems Will Make Them Feel : Implications for Friendships ", Child Development.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 02/04/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Les bienfaits du rangement
Mettre de l’ordre dans son intérieur, mieux l’organiser, se défaire des objets futiles, voilà des ge…
Surmonter la timidité chez l'adolescent
La timidité n’est pas une maladie… et pourtant elle se soigne ! Mais il faut s’y prendre avec délica…
Les bienfaits des loisirs créatifs
Et si vous profitiez de la rentrée pour (re)commencer le tricot, la couture ou le coloriage ? Ces ho…