Yoga du rire : la pause bonne humeur

Le yoga du rire, bon pour la santé
1 avis

Le meilleur moyen de découvrir le yoga du rire, c’est de tester une séance. Nous avons relevé le défi et sommes maintenant en mesure de répondre à toutes les questions que vous pourriez vous poser avant de pousser la porte d’un club de rire pour la toute première fois.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/12/2013

Le yoga du rire, c’est quoi ?

À l’évocation de ces termes, je me voyais déjà en train de me tordre de rire en adoptant des postures exigeant la souplesse d’un gymnaste de haut niveau. Si j’avais tout faux côté postures, l’idée reste quand même bien de rigoler tout son soûl.

Pourquoi ? Simplement, parce que c’est bon pour la santé !
Et la bonne nouvelle, c’est que notre corps ne fait pas la différence entre un rire déclenché par quelque chose de drôle et un rire simulé. Il ne reste alors plus qu’à reproduire cette respiration saccadée typique d’une bonne tranche de rire.
Ça, c’est pour le principe. Mais le yoga du rire, ce n’est pas une théorie : c’est une pratique. Alors, ça donne quoi concrètement ?

 

Que fait-on lors d’une séance de yoga du rire ?

On rit :-) Oubliez cependant les comédies, histoires drôles et autres bons mots. Ici, on rit sans raison.
D’ailleurs, l’une des consignes est de ne pas parler. Objectif : mettre le “ mental ” et son flot de ruminations sur pause pour ne laisser la place qu’à la spontanéité et à la bonne humeur pendant (au moins) la durée de la séance. “ C’est une bouffée d’oxygène salutaire dans un quotidien parfois trop morose ”, selon la description de Fabrice Loizeau, Professeur formateur de  .
Et c’est vrai que ces petits exercices destinés à provoquer le rire sont assez drôles. Sur place ou en mouvement, nous nous amusons à scander des “ Hoho ! Hahaha ! ” et autres “ huhuhu ” qui déclenchent ces fameuses secousses de bonne humeur.

 

Vais-je avoir l’air ridicule ?

Pour un spectateur non avisé, la scène doit être plutôt étrange. Bonne nouvelle (à nouveau !) : les badauds ne sont pas les bienvenus au yoga du rire ! Ici, tout le monde participe !
Vous êtes timide et frémissez à l’idée de regarder des inconnus dans les yeux en leur souriant de toutes vos dents ? Pas de panique ! L’animateur est là pour vous mettre à l’aise.

 

Et si je ne ris pas “ pour du vrai ” ?

Qu’à cela ne tienne : les bienfaits seront là malgré tout ! Et puis il y a quand même de fortes chances pour que vous finissiez par succomber à l’appel du rire.
“ Dès leur première séance, la toute grande majorité des participants dépasse le côté simulé et rigolent vraiment ”, affirme Fabrice Loizeau.  
Je l’avoue, j’étais moi-même assez sceptique. Mais quelle agréable surprise quand je me suis rendu compte que j’étais littéralement en train de me tordre de rire en fin de séance !

 

Et si je ris déjà assez en temps normal ?

Tant mieux, continuez ! Mais que cela ne vous décourage pas de vous essayer à une séance. “ Le yoga du rire, c’est faire l’expérience d’un rire différent, affirme Fabrice Loizeau.
Sans compter qu’au-delà de ses vertus sur la santé, le yoga du rire est une pratique qui véhicule des valeurs d’optimisme. “ Il incite à modifier sa façon d’appréhender la vie et les défis qu’elle nous envoie, à prendre davantage de recul ”. Un peu comme une ode à la “ positive attitude ”, en somme !

 

Rigoler, c’est bon pour le corps… et le moral !

Au niveau physiologique, le rire :

  • booste notre apport en oxygène,

  • fait travailler le diaphragme,

  • conduit notre cerveau à sécréter l’endorphine, la fameuse hormone du bien-être,

  • contribue au bon fonctionnement du système immunitaire,

  • réduit le stress et les tensions musculaires,

  • aide à combattre les insomnies,

  • atténue la perception de la douleur…

 

Côté psychologique, le rire procure détente et lâcher prise et accroît la confiance en soi.

En outre, notre attitude influencerait nos émotions : adopter la posture de quelqu’un d’heureux pourrait donc aider à se sentir bien.

 

Yoga du rire : en pratique !

Comptez entre 5 et 12 € par séance. Pour trouver un club de rire près de chez vous, visitez le site www.yoga-du-rire-observatoire.info ou prenez contact avec votre mairie : les services sport et association y recensent toute une série de propositions.

 

Une discipline toute jeune mais en pleine expansion

Le yoga du rire a été mis au point par un médecin indien, le Dr Kataria, en 1995. La première séance s’est déroulée dans un parc public de Bombay avec 5 participants. Aujourd’hui, plus de 6.000 personnes réparties dans une soixantaine de pays rient en groupe sur base régulière. En France, il existerait près de 300 clubs de rire.

 

À lire aussi

Yoga Jivamukti : en avant la musique !
La sophrologie : s'ouvrir à soi
Réflexologie plantaire: le bien-être est dans le pied

 

Source

Merci à Fabrice Loizeau, Master formateur à l’Institut français du Yoga du Rire et du rire Santé.

www.formation-yogadurire.fr
www.ecole-du-positif.com


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Aude Dion
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 05/12/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Comment remédier à la frilosité ?
Frileux ? Bonne nouvelle, il est facile d’y remédier ! À condition de bien cibler la cause.
Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…