Sauna : quels effets sur la santé ?

Sauna : quels effets sur la santé ?
2 avis

Le sauna est souvent cité pour ses bienfaits sur la santé. Mais qu’en est-il réellement ? Cette pratique en provenance des pays nordiques est-elle vraiment conseillée à tous ?

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/08/2015

Les bienfaits de la chaleur, pour détendre les muscles ou soulager certaines douleurs par exemple, sont bien connus. De là à en déduire que le sauna, cette tradition qui nous vient des pays nordiques, a des bienfaits pour la santé, il n’y a qu’un pas. Qu’en est-il réellement ?

 

Les bienfaits de la chaleur

Certains scientifiques ont cherché à étudier les effets de la chaleur sur notre organisme. Des chercheurs japonais ont par exemple exposé 6 volontaires à des températures de plus de 40°C pendant 20 minutes par jour (grâce à une méthode de sauna plus « douce »). Sept jours après le début de l’expérience, les niveaux d’adrénaline et de cortisol, deux « hormones du stress », étaient diminués et le nombre de certaines cellules du système immunitaire avait augmenté, ce qui laisserait supposer que ce « traitement hyperthermique » aurait des effets bénéfiques pour lutter contre les infections(1).

 

Des contre-indications ?

Mais qu’en est-il d’un sauna traditionnel dans lequel les températures peuvent monter bien plus haut, en moyenne entre 70 °C et 100 °C ? Les études ont démontré que le sauna ne posait pas de risque de santé pour les personnes a priori en bonne santé – quel que soit leur âge – et également pour les femmes enceintes à condition qu’elles soient par ailleurs en bonne santé et ne souffrent d’aucune complication(2). Attention, la prudence est de mise pour les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires. 

De récentes études ont toutefois permis de démontrer que les personnes souffrant d’hypertension artérielle  ou qui ont subi un infarctus du myocarde, mais dont l’état est stable et qui ne présentent aucun symptôme visible au quotidien pourraient pratiquer le sauna sans risque pour leur santé(2). Mais mieux vaut toujours faire le point au préalable avec votre médecin. 

 

Sauna : un cœur en béton

Le sauna pourrait même avoir un effet bénéfique pour le cœur et permettrait par exemple de réduire le risque de décès suite à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral  (AVC). Selon une étude, les hommes qui se rendaient au sauna 4 à 7 fois par semaine avaient 48 % de risque en moins de développer une maladie cardiovasculaire par rapport à ceux qui n’y allaient qu’une fois par semaine(3).

Autres bienfaits: le sauna soulagerait les douleurs articulaires et améliorerait la mobilité des patients souffrant de maladies rhumatismales comme l’arthrite(4).

 

Bon à savoir : il est absolument déconseillé de consommer de l’alcool avant de se rendre dans un sauna. Sa consommation augmente en effet le risque d’arythmie cardiaque, d’hypotension artérielle et de mort subite(3).

 

À lire aussi

Hammam et sauna : vraiment bénéfiques pour la peau ?

Les risques cardiovasculaires

 

Sources

(1) Chikako Tomiyama, Mayumi Watanabe, Takashi Honma, Akihiro Inada, Takayoshi Hayakawa, Masae Ryufuku, and Toru Abo. The effect of repetitive mild hyperthermia on body temperature, the autonomic nervous system, and innate and adaptive immunity. Biomedical Research (Tokyo). 2015, 36 (2): 135-142.

(2) E.E. van der Wall. Sauna bathing: a warm heart proves beneficial. Netherlands Heart Journal. 2015, 23: 247–248.

(3) Laukkanen T, Khan H, Zaccardi F, Laukkanen JA. Association between sauna bathing and fatal cardiovascular and all cause mortality events. JAMA Internal Medicine. 2015. 

(4) Minna L Hannuksela, Samer Ellahham. Benefits and risks of sauna bathing. The American Journal of Medicine. Volume 110, Issue 2, 1 February 2001, Pages 118–126.

 

Merci au Dr Michel Vanhalewyn de la Société scientifique de médecine générale (SSMG). 


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Thomas Coucq
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 17/08/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Accidents domestiques : où est le danger ?
Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour…