Le potager communautaire, idéal pour garder la forme

Les bienfaits du jardinage sur la santé
2 avis

Vous détestez courir et l'idée de passer des heures à la salle de sport pour essayer de faire fondre vos poignées d'amour ne vous inspire rien de bon ? Et si vous vous lanciez dans le jardinage ?! Une récente étude indique que les potagers communautaires permettent de… garder la ligne !

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2013

Le principe du potager communautaire

Si le concept de potager communautaire n'en est qu'à ses débuts en France, cette pratique est déjà bien répandue aux États-Unis.

Le principe : plusieurs personnes partagent un lopin de terre divisé en parcelles sur lesquelles chacun cultive les légumes qu'il affectionne. Une solution idéale pour ceux qui habitent en appartement et qui n'ont pas de jardin à disposition.

En outre, lorsqu'on se partage un potager, on a moins tendance à laisser les mauvaises herbes envahir le terrain. Et à plusieurs, la motivation dure plus longtemps.

 

Diminuer son indice de masse corporelle

Curieux de mieux connaître les bénéfices de ce nouvel hobby en vogue, des chercheurs de l'Université de l'Utah ont suivi 375 personnes qui participaient depuis au moins un an à un potager communautaire à Salt Lake City. Plus précisément, ils ont comparé les indices de masse corporelle (IMC) des participants au potager à ceux de voisins qui préféraient ne pas y participer et à ceux des membres de leur famille.

Résultats : les personnes qui ont pris part à ce projet de jardin communautaire avaient un IMC inférieur aux autres. " Alors que la proportion de personnes vivant dans les zones urbaines est en constante augmentation, cette étude soutient l'idée que les potagers communautaires sont un atout précieux dans un quartier pour promouvoir une vie saine ", expliquent les auteurs de cette étude.

 

Protéger son cœur

Garder la ligne n'est pas le seul effet positif du jardinage, il serait aussi efficace pour éviter les problèmes cardiaques à l'approche de la cinquantaine. Ce n'est un secret pour personne : conserver une activité physique à travers les années est l'idéal pour garder la santé et en particulier la santé cardiovasculaire. Ce que l'on sait moins en revanche, c'est que jardiner ou encore bricoler sont aussi des activités salvatrices.

Cependant, il ne faut pas s'y mettre en dilettante… Selon une étude britannique, il faudrait s'adonner à 2h30 de jardinage par semaine pour que votre cœur en retire des bénéfices. De quoi avoir un beau jardin à admirer pendant plusieurs années, en somme !

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

  • N'oubliez pas le vaccin contre le tétanos !

Vous pensiez que le tétanos s'attrape quand on se blesse avec du fer rouillé… Pas du tout ! L'ennemi n°1 en matière de lutte contre le tétanos, c'est la bactérie Clostridium tetani qui se trouve dans le sol et dans le tube digestif de certains animaux comme le cheval. Aussi, pour jardiner sans danger, assurez-vous que vous êtes en ordre de vaccin antitétanique.

Plus d'infos
Où trouver un jardin partagé ?
www.jardins-partages.org

Sources

American Journal of Public Health, avril 2013.

Circulation, août 2012.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Elise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2013

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
2 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Accidents domestiques : où est le danger ?
Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour…