Les bienfaits de la luminothérapie

Les bienfaits de la luminothérapie
4 avis

La luminothérapie consiste à s’exposer quotidiennement à une lumière artificielle similaire à celle du soleil. Elle est utilisée pour traiter certains troubles de l’humeur et/ou du sommeil.  

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2015

Les indications de la luminothérapie

  • Déprime et dépression : La luminothérapie est le traitement de choix pour soulager les symptômes du blues hivernal ou déprime saisonnière dont près de 15 % de la population souffrirait à des degrés divers. Dans une moindre mesure et en complément d’autres traitements (médicaments, psychothérapie, etc.), la luminothérapie aurait également des effets positifs sur la dépression.  

  • Troubles du sommeil : Grâce à son effet sur la régulation de notre horloge biologique interne, la luminothérapie agit positivement sur certains troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, insomnie, éveil précoce, etc.), notamment ceux consécutifs à un décalage horaire (jetlag) ou un travail de nuit. 

 

Durée et fréquence des séances de luminothérapie

Pour être pleinement efficace, il est recommandé de faire une séance de luminothérapie par jour. Selon l’intensité d’éclairement de la lampe, l’idéal est de s’y exposer 20 à 60 minutes chaque matin, dans les 2 heures suivant le lever.  

La durée du traitement par luminothérapie dépend de l’indication. Par exemple, pour traiter la déprime saisonnière, si les effets positifs peuvent être ressentis après quelques jours, un minimum de 4 semaines est nécessaire pour observer des résultats durables. Pour prévenir une déprime saisonnière, la luminothérapie peut être commencée dès le début de l’automne et poursuivie jusqu’en mars. 

 

Choisir son appareil de luminothérapie

Un bon appareil de luminothérapie doit répondre à 2 critères :

  • émettre 5.000 à 10.000 lux (= unité d’éclairement),

  • ne pas émettre de rayons ultraviolets (UV) ou comporter un filtre UV, afin de ne pas abîmer l’œil. 

Il existe plusieurs modèles d’appareils de luminothérapie. Les plus courants se présentent sous la forme d’un panneau lumineux à poser sur une table ou un bureau. Il existe également des lunettes de luminothérapie qui permettent de vaquer à ses occupations pendant la séance.  

 

Les contre-indications de la luminothérapie

A priori, la luminothérapie n’abîme pas les yeux. Cependant, les spécialistes ne la recommandent pas aux personnes souffrant de problèmes oculaires : cataracte , glaucome , DMLA , maladies affectant la rétine comme le diabète, etc. 

Si vous êtes atteint par l’un de ces troubles oculaires, mieux vaut demander l’avis de votre ophtalmologue avant de vous lancer dans la luminothérapie. 

 

À lire aussi

10 conseils pour être en forme

Des huiles essentielles pour un moral au beau fixe !


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Candice Leblanc
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 13/05/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
4 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Accidents domestiques : où est le danger ?
Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour…