Jardiner sans risque

Les précautions à prendre quand vous travaillez au jardin
0 avis

Tondre son gazon, mettre en terre un oignon de tulipe, traiter ses rosiers... Ces paisibles occupations apportent un utile contrepoint aux trépidations de la vie moderne. Vous êtes de plus en plus nombreux à vouloir retrouver, en fin de semaine à la campagne ou, le soir, dans le jardin de votre maison individuelle, les fleurs et les plantes qui poussent au rythme des saisons. Mais les jardiniers amateurs ne savent pas toujours qu'une simple piqûre d'épine, un produit mal dosé, un outil défectueux peuvent présenter des dangers. Pour les éviter, il suffit de prendre un minimum de précautions. Quelques conseils vous aideront à jardiner sans risque et à vous livrer sans craindre les embûches à l'activité la plus saine qui soit.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Ne travaillez pas ... comme un manche !

Veillez au bon état de vos outils. N'oubliez pas que: l'emmanchement d'une hache, d'une serpe, d'une masse doit être régulièrement vérifié. L'expression populaire, selon laquelle il ne faut pas que "ça branle dans le manche", dit fort bien ce qu'elle veut dire. Un démanchement soudain risque de provoquer des accidents graves, tant pour vous que pour vos compagnons de travail; Les tranchants bien aiguisés sont moins dangereux car ils demandent moins d'efforts, mais ils doivent être protégés lorsque l'outil ne sert pas.La fiabilité d'une échelle dépend de la solidité de chacun de ses barreaux. Vérifiez-les régulièrement. Contrôlez l'écartement d'une échelle double et, surtout, l'assise au sol des pieds de l'échelle; Après le travail, vos outils doivent être rangés. Ne laissez pas traîner un râteau les pointes en l'air, ni un élagueur, une serpe, avec lesquels un enfant pourrait se blesser.

Attention au tétanos

La souillure par la terre favorise l'infection des petites plaies et la présence de corps étrangers en rend plus difficile la cicatrisation. Mais le principal risque infectieux est le tétanos. Le bacille tétanique résiste très longtemps dans le sol et le tétanos peut s'attraper partout. Il suffit d'une simple piqûre d'épine ou d'une petite blessure apparemment sans gravité... La seule mesure vraiment efficace à prendre contre le tétanos est la vaccination préventive; vous serez protégé avec deux injections faites à un mois d'intervalle.

Faites-vous vacciner contre le tétanos.

Restez maître de vos machines

De la tondeuse au motoculteur, les machines vous aident aujourd'hui à effectuer rapidement et sans fatigue des tâches qui vous auraient demandé il y a seulement un demi-siècle dix fois plus de temps et d'efforts. Mais leur utilisation ne va pas sans danger et la facilité avec laquelle fonctionnent ces auxiliaires motorisés ne doit pas vous faire oublier qu'ils sont délicats à manier.

  • Les tondeuses à gazon

Si votre tondeuse est électrique, veillez au bon état du fil et maintenez-le de façon à ne pas rouler dessus et le couper. En cas d'incident ou d'arrêt intempestif, débranchez la machine avant de la retourner et de chercher la panne. Ne glissez jamais la main ou le pied sous la tondeuse, même lorsque vous venez d'arrêter le moteur: la lame peut continuer à tourner un moment en roue libre et vous blesser. L'accident le plus fréquent est dû à l'imprudence du jardinier amateur qui engage la main sous le carter d'une tondeuse qui a "bourré". Attention, les carters les mieux dessinés ne vous mettent pas à l'abri des projections de cailloux. Si votre tondeuse fonctionne avec un moteur thermique, débranchez le fil de la bougie en cas d'incident, avant de tenter une opération de dépannage.

  • Les débroussailleuses

Si elles sont montées avec un fil de nylon, elles n'occasionneront en cas d'imprudence ou de maladresse, que des blessures superficielles. Montées avec une lame circulaire, elles peuvent être à l'origine d'accidents plus graves.

  • Les tronçonneuses

Attention ! Ce sont des engins dangereux. Vous diminuerez les risques en veillant à ce que la chaîne coupante soit en bon état, bien affûtée et bien huilée, et que le frein de chaîne puisse sauter au moindre rebond imprévu. La tronçonneuse sera toujours tenue à deux mains. Avant utilisation, faites-vous expliquer un minimum de technique, vous éviterez ainsi tâtonnements et "pépins".

  • Les motoculteurs

Le danger des plus petits vient des pièces mobiles avec lesquelles ils fonctionnent (fraises, motobineuses). Si vous pilotez un engin plus lourd, surveillez le terrain (pente, ornières, trous) pour éviter un basculement. A ces risques s'en ajoutent d'autres qui ne sont pas spécifiques aux appareils de jardin: Le faux mouvement dans l'utilisation d'un lanceur, un retour de manivelle peuvent être à l'origine de blessures ou de contusions; la prise femelle d'une rallonge électrique peut brûler. L'enfant qui, l'ayant vu traîner, la porte à sa bouche.

Gare aux produits toxiques !

La majorité des produits mis à votre disposition pour traiter votre jardin - herbicides, insecticides et engrais - ne présentent pas de hauts risques.

Mais ces produits peuvent être dangereux à forte concentration, que ce soit pour l'utilisateur ou pour l'environnement, et ils sont à manipuler avec précautions.

Suivez impérativement les prescriptions ci-dessous:

  • Lisez attentivement la notice d'emploi.
  • Respectez les concentrations indiquées.
  • Ne mélangez pas les produits lorsque le mélange n'est pas prévu dans les notices.
  • Ne changez jamais l'emballage de ces produits.
  • Ne traitez que lorsqu'il y a peu de vent, ou pas du tout.
  • Ne fumez ni ne mangez pendant que vous traitez, vous éviterez ainsi de porter à vos lèvres des doigts imprégnés de produits toxiques.
  • Sachez reconnaître, même si vous ne devez en avoir que très rarement l'usage, les produits très toxiques: ceux qui sont classés au tableau A doivent porter sur leur emballage la mention POISON inscrite en noir sur une étiquette rouge orangé; les produits inscrits au tableau C portent la mention DANGEREUX inscrite sur une étiquette verte. Notez que, parmi les engrais, un abus de nitrates peut entraîner une certaine toxicité dans les produits consommables.
  • Ne laissez pas traîner, après traitement, un emballage vide, une cuvette mal lavée, un bidon. Brûlez les emballages. Ne versez pas dans le ruisseau une eau de rinçage ou un reste de produit, enfouissez-les.
  • Si, après avoir utilisé pesticides, herbicides, etc., vous êtes pris de maux de tête, de vertiges, de vomissements, alertez un médecin ou un centre anti-poison, et n'oubliez pas de montrer l'emballage du produit que vous venez d'utiliser.

Hygiène et protection

Pour travailler au jardin, évitez les vêtements amples ou flottants. Mettez de bonnes chaussures ou des bottes, elles vous isoleront mieux si vous actionnez une machine électrique. Elles vous protégeront contre le dérapage d'un outil.

De même, protégez vos mains avec des gants de jardin, faciles à trouver.

Mettez des lunettes de protection si vous avez à craindre des projections de cailloux, de terre, d'éclats de bois.

Lorsque vous utilisez un pulvérisateur ou pratiquez un traitement chimique, adoptez de préférence des vêtements qui ferment hermétiquement au col et aux manches. Pour votre visage, protégez-le avec un masque de chirurgien. Après le travail, surtout si vous avez employé des produits plus ou moins toxiques, prenez une douche et lavez-vous très soigneusement les mains. Nettoyez les vêtements que vous venez de quitter; ils ont gardé des traces d'insecticide, de pesticide, etc.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Jean-Pierre Roy, Pharmacien
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 26/01/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment remédier à la frilosité ?
Frileux ? Bonne nouvelle, il est facile d’y remédier ! À condition de bien cibler la cause.
Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…