La fatigue et l'homéopathie

Traiter la fatigue par l'homéopathie
55 avis

La fatigue est un symptôme très fréquent : près d’un français sur deux se dit fatigué de « temps en temps » ou « souvent ». Elle correspond à une sensation pénible causée par un effort.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/12/2012

L’homéopathie peut prendre en charge les cas de fatigues passagères dues à une activité soutenue à un moment donné. Si vous sentez d’autres perturbations globales de votre organisme, il convient d’aller consulter votre médecin pour approfondir le diagnostic.

 

Kalium phosphoricum

Si vous vous sentez épuisé et anxieux, le remède sera Kalium phosphoricum en 5 CH à prendre 2 à 4 fois par jour. La fatigue peut se traduire par des oublis de mots et de lettres. Le remède Kalium phosphoricum prend également en charge les maux de tête empêchant de travailler lors d’un surmenage intellectuel.

 

Phosphoricum acidum

Phosphoricum acidum est indiqué dans la fatigue survenant au milieu des préoccupations et des chagrins. La fatigue s’accompagne d’une réelle perte d’intérêt et d’une incapacité à comprendre ou à mémoriser. Les maux de tête causés par un travail intellectuel sont également concernés par ce remède. Une bonne nuit de sommeil atténue la fatigue.

 

Selenium

Par contre, si le sommeil n’améliore pas ou aggrave votre état, il convient de prendre Selenium 5 Ch, 5 granules 2 à 4 fois par jour. Ce sont des personnes qui vont avoir recours à des excès de café, thé, alcool, médicaments.

 

Traitement homéopathique général contre la fatigue

De façon plus générale, lors des épisodes de fatigue physique et intellectuelle, Alfafa est un remède homéopathique d’action limitée, à propriétés fortifiantes, stimulantes et reminéralisantes. Il est indiqué notamment dans les fatigues lors de l’allaitement maternel avec hypogalactie (manque de production de lait).

Son action est complétée par Avena Sativa dans les asthénies avec faiblesse, agitation et insomnie. Ces 2 remèdes sont à prendre en 1 DH à 3 DH (possibilité de faire une préparation avec les 2 souches) à la posologie de 100 gouttes le matin (si allaitement penser à la solution aqueuse pour éviter la consommation d’alcool).

En complément, il est possible d’associer la phytothérapie. En effet, la teinture mère de ginseng, guarana ou de Kola ont des propriétés stimulantes et permettent de retrouver du tonus.

 

En complément du traitement homéopathique

Lors des épisodes de fatigue, il convient de respecter des heures de sommeil correctes dans un environnement propice au repos : calme, obscurité, température à 20°... Pour mieux récupérer, il est important de respecter son heure de coucher car c’est en début de nuit que le sommeil est le plus récupérateur (phase de sommeil lent).

Il est également conseiller d’avoir une alimentation équilibrée pour apporter à notre corps toutes les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les protéines... dont il a besoin pour fonctionner.

 

A lire aussi

Homéopathie : Questions - réponses
La fatigue


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Comité éditorial Giphar
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 24/12/2012

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
55 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Accidents domestiques : où est le danger ?
Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour…