Et vous, de combien d’heures de sommeil avez-vous besoin ?

Les besoins en sommeil par tranches d'âge
1 avis

Saviez-vous que nos besoins en sommeil dépendent beaucoup de la tranche d’âge à laquelle nous appartenons ? Une norme qu’il est bon de connaître pour savoir si vous dormez suffisamment.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Les besoins en sommeil

S’il est impossible de savoir de combien d’heures de sommeil nous avons personnellement besoin, il existe des recommandations propres à chaque tranche d’âge. Un bébé n’a en effet pas les mêmes besoins de sommeil qu’un adolescent et encore moins qu’une personne âgée. Des recommandations qui sont utiles pour faire le point sur votre sommeil.

 

Ne prenez pas les insomnies à la légère !

En effet, si une insomnie d’une ou de quelques nuits n’a généralement que peu d’impact et disparaît en même temps que son facteur déclenchant, une insomnie qui dure a souvent de vraies conséquences au quotidien : irritabilité, troubles de la mémoire, baisse de la concentration et de la vigilance, somnolence, diminution des performances scolaires ou professionnelles, dépression… Quand ces symptômes affectent la qualité de vie, il est temps de consulter.

 

Sommeil : les recommandations

  • Nouveau-né (0 à 3 mois) : de 14 à 17 h

  • Nourrisson (4 à 11 mois) : de 12 à 15 h

  • Bébé (1 à 2 ans) : de 11 à 14 h

  • Jeune enfant (3 à 5 ans) : de 10 à 13 h

  • Enfant (6 à 13 ans) : de 9 à 11 h

  • Adolescent (14 à 17 ans) : de 8 à 10 h

  • Jeune adulte (18 à 25 ans) : de 7 à 9 h

  • Adulte (26 à 64 ans) : de 7 à 9 h

  • Personne âgée (65 ans et plus) : de 7 à 8 h

 

 

Le conseil de votre pharmacien Giphar

Quelles solutions naturelles pour se détendre ?

  • Les tisanes à la camomille, au tilleul, à la passiflore et/ou à l'aubépine.

  • Les huiles essentielles de lavande, d’orange douce, de mandarine ou de camomille romaine. À utiliser en massage, mélangées à une huile végétale, ou en inhalation : 2 gouttes dans un mouchoir, près de l’oreiller. À noter que les huiles essentielles sont contre indiquées aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes et aux personnes épileptiques.

  • Bien pratiquées, certaines techniques comme la relaxation musculaire progressive, la respiration en pleine conscience et la méditation peuvent aider à vous détendre. Par ailleurs, il est conseillé d’opter pour des activités calmes en soirée et d’éviter les jeux vidéos dans les heures qui précèdent le coucher.

 

À lire aussi

Troubles du sommeil : Dodo, l’enfant do…

Les clefs d'un sommeil réussi !

Sommeil : chut, bébé dort !


Source
National Sleep Foundation.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/09/2016

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
1 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Accidents domestiques : où est le danger ?
Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour…