Accidents de la vie courante : à vous de jouer !

Accidents de la vie courante : à vous de jouer !
0 avis

Saviez-vous que les accidents de la vie courante tuent cinq fois plus de personnes que les accidents de la route ? C'est dire s'il est primordial de les prévenir ! Mais pour le faire efficacement votre aide est requise…

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/08/2015

Une chute dans les escaliers, l'absorption de produits d'entretien, une brûlure liée à la mauvaise utilisation d'une friteuse…, pas besoin d'être adepte des sports extrêmes ou un piètre conducteur pour risquer l'accident. Chaque jour, des gestes que nous avons l'habitude de faire peuvent nous amener à passer la porte des urgences. Si dans la grande majorité des cas la mésaventure se solde par quelques bleus et une grosse frayeur, les choses peuvent également moins bien tourner. Ainsi, chaque année, 9.000 personnes âgées décèdent des suites d'une chute et 1.000 autres d'une intoxication.

 

Mieux comprendre ces accidents

Des chiffres qui posent question et qui ont poussé des chercheurs à s'intéresser de près à ces accidents. Leur objectif ? Mieux les comprendre pour ensuite élaborer des programmes d'intervention et de prévention optimaux. Reste que l'on ne dispose que de très peu d'informations sur les circonstances de ces accidents… Les médecins qui interviennent peuvent détailler les conséquences mais pas tout ce qui s'est passé avant. Est-ce l'aménagement de la maison qui est en cause ? Ou un défaut de vigilance parce qu'il s'agit d'un geste répétitif ? 

 

Un site pour déterminer les circonstances 

Pour mieux prévenir ces accidents, il faut impérativement avoir plus d'informations sur ces circonstances. C'est pourquoi des chercheurs ont mis en place un observatoire en ligne baptisé MAVIE. En pratique, il s'agit d'un site collaboratif recueillant des informations sur l'environnement, les habitudes, le mode de vie ou encore l'état de santé général des Français. De cette manière, si l'une des personnes collaborant à ce site est victime d'un accident de la vie courante, les chercheurs disposeront de toute une liste d'informations antérieures à celui-ci.

 

Et si vous deveniez acteur de MAVIE ?

Seul impératif pour que cet observatoire soit efficace : il doit recueillir suffisamment de témoignages. Et c'est là que vous entrez en jeu ! Comment ? En vous inscrivant sur le site et en répondant tous les trimestres à un rapide questionnaire.

  • Lors de votre inscription on vous demandera de décrire votre foyer, vos habitudes et celles de votre famille ainsi que de détailler sa composition. Chaque membre de la famille peut participer et recevra un questionnaire personnalisé.

  • Tous les trois mois, on vous proposera par e-mail de faire un bilan des accidents éventuellement survenus au sein de votre foyer. Seuls les accidents ayant nécessité une intervention médicale ou paramédicale sont à indiquer.

Afin que leurs travaux soient utiles, il faudrait que les chercheurs touchent 100.000 personnes. Intéressé ? Inscrivez-vous en quelques clics sur www.observatoire-mavie.com.

 

Les plus dangereux ?

Les accidents de la vie courante faisant le plus de victimes sont :

  • les chutes,

  • les suffocations,

  • les intoxications.

 

En chiffre

Les accidents de la vie courante c'est :

  • 11 millions de blessés par an,

  • dont 5 millions ont recours aux urgences,

  • 20.000 décès.  

 

À lire aussi

Enfants : gare aux accidents domestiques !
Accidents domestiques : les bons gestes !

Accidents domestiques : des loisirs en toute sécurité


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 06/08/2015

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Comment remédier à la frilosité ?
Frileux ? Bonne nouvelle, il est facile d’y remédier ! À condition de bien cibler la cause.
Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…