Accidents domestiques : attention au jardin !

Accidents domestiques : où est le danger ?
0 avis

Le jardin, la chambre et la cuisine sont des lieux de vie où il convient de rester vigilant. Et pour cause, c’est là que les accidents domestiques sont les plus fréquents. Explications.

AU SOMMAIRE DE CET ARTICLE
A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2017

Une chute dans les escaliers, une brûlure en cuisine, un doigt qui se coince dans une porte…, vous l’aurez compris, pas besoin d’aller bien loin pour risquer l’accident ! En France, les accidents domestiques sont d’ailleurs la troisième cause de mortalité. Par ailleurs, ils sont à l’origine de :

  • 5 fois plus de décès que les accidents de la route,

  • 20 fois plus de décès que les accidents du travail.

 

Nombre d'accidents : tenir compte du temps passé dans chaque pièce

Conscients de l’ampleur du phénomène, des chercheurs de l’Inserm se sont penchés sur le sujet. Particularité de leur étude : elle dresse un état des lieux en fonction du temps passé dans chaque pièce afin de ne passer à côté d’aucune situation à risque. En effet, ne tenir compte que du nombre d’accidents pour déterminer la dangerosité d’une pièce risque de fausser les résultats. Et pour cause : plus on passe de temps dans une pièce, plus le nombre d’accidents qui s’y produisent est élevé, même si la pièce n’est pas forcément dangereuse ! À l’inverse, certains endroits peuvent paraître peu dangereux puisque le nombre d’accidents domestiques y est faible. Pourtant, il suffit d’y passer quelques minutes pour s’y blesser.

 

Accidents domestiques : zoom sur les lieux à risque

Les premiers résultats montrent que bien qu’il soit l’endroit où l’on passe le moins de temps par jour, le jardin est le lieu le plus dangereux de la maison, suivi par le garage et l’abri de jardin.
Vient ensuite la chambre suivie par la cuisine, en particulier parce que les seniors et les enfants y sont les principales victimes. « Cela peut paraître surprenant que la chambre à coucher soit plus dangereuse que la cuisine pour les enfants », explique Emmanuel Lagarde, coordinateur de l’étude. « Mais ils peuvent faire des chutes importantes ou se coincer les doigts dans la chambre, tandis que la cuisine est un lieu de danger bien identifié, même si des accidents plus graves peuvent y survenir. »

 

Quels types d’accidents ?

Près de 45 % des accidents de la vie courante se déroulent dans votre propre maison :

  • 35 % de ces accidents sont des chutes,

  • 25 % sont des chocs et des écrasements,

  • 5 % sont des brûlures.

 

Les autres endroits à tenir à l’œil

La maison et ses alentours extérieurs restent les lieux qui demandent le plus d’attention, mais ils ne sont pas les seuls. Il convient également de rester vigilant

  • sur les lieux de loisirs, de divertissement et dans la nature (14 % des accidents domestiques) ;

  • sur les aires de sport (9 % des accidents domestiques).

 

À lire aussi

Accidents domestiques : les bons gestes !

Accidents domestiques : des loisirs en toute sécurité

Enfants : gare aux accidents domestiques !

Accidents de la vie courante : à vous de jouer !


Source

Etude réalisée par l’observatoire MAVIE.


Haut de page

A PROPOS DE CET ARTICLE
Rédigé par : Élise Dubuisson
Relu et approuvé par : Comité éditorial Giphar
Mis à jour le : 01/01/2017

Cet article vous a plu ? Faites le savoir :
0 avis

Voir aussi

Eviter stress et fatigue à la rentrée
Pour de nombreuses personnes, la rentrée est synonyme de stress et de fatigue. Or, en s’y préparant …
Pourquoi bâillons-nous ?
Involontaire, irrépressible et contagieuse : l’envie de bâiller est souvent mal perçue. Ce geste uni…
Travailler ses abdos avec une technique adaptée
La plupart des exercices pour renforcer les abdominaux sont pénibles à faire, peu efficaces, voire f…